4.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Les importations des moteurs et des équipements pour les avions et hélicoptères ont augmenté de 499 millions de dollars au cours du premier semestre 2021 en Algérie

- Advertisement -
- Advertisement -

Au cours du premier semestre de l’année dernière, à savoir 2021, les importations algériennes des moteurs et des équipements pour les avions ou les hélicoptères ont fait exploser les importations des équipements industriels du pays, nous apprend une note de conjoncture réalisée par la Banque d’Algérie pour étudier les évolutions des tendances financières et monétaires du pays durant les 6 premiers mois de l’année 2021. 

Consulté par Algérie Part, ce document nous apprend effectivement que les importations de
biens ont enregistré une légère hausse (+ 776 millions de dollars) en passant de 17,970 milliards de dollars à fin juin 2020 à 18,746 milliards de dollars à fin juin 2021. « L’essentiel de cette hausse s’explique par l’augmentation des importations des « Equipements industriels », des «Biens alimentaires » et « Matières premières » », confirme à ce propos la Banque d’Algérie qui nous dévoile des données précieuses sur l’évolution de la situation économique de notre pays.

Ainsi, la Banque Centrale Algérienne a indiqué que « les importations d’équipements
industriels, qui représentent 26,24 % du total des importations de biens, ont
connu la plus forte hausse de la période (+820 millions de dollars) passant ainsi de 4,098 milliards de dollars à fin juin 2020 à 4,918 milliards de dollars à fin juin 2021 ».

La même source ne manque pas de préciser que « cette hausse a concerné essentiellement les importations de moteur (+ 192 millions de dollars), celles de parties d’avions ou
d’hélicoptères (+ 190 millions de dollars) et celles de postes téléphoniques (+117 millions de dollars) ». Cela signifie clairement que l’Etat algérien a consenti à d’importants investissements en devises pour améliorer son niveau d’équipement en moyens de transport aérien. Ce qui a alourdi la facture des importations du pays d’au moins 499 millions de dollars USD.

Ces dépenses en devises sont intervenues dans un moment où l’Etat algérien ne cessait de prêchait les vertus de la rigueur au niveau des importations du pays en multipliant les mesures restreignant l’importation des produits alimentaires ou autres afin d’économiser les devises des réserves de change du pays. 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

1 COMMENT