7.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Un policier en civil tue deux jeunes à Bab El-Oued dans des conditions très troublantes

- Advertisement -
- Advertisement -

La population de Bab El-Oued est sous le choc. Deux jeunes issus de ce quartier populaire de la capitale Alger ont été tués jeudi soir sans aucun ménagement par un policier dans des conditions troublantes. Les deux jeunes abattus sans ménagement par le policier s’appellent Said et Haithem. Ils sont âgés respectivement de 24 ans et de 25 ans. Le drame s’est produit vers 22 H devant une école primaire  appelée l’école Amina située au coeur de Bab El-Oued. 

Selon divers témoignages récoltés par Algérie Part auprès de plusieurs témoins oculaires, ce drame a été provoqué par une bagarre à laquelle les deux jeunes victimes étaient parties prenantes. A l’origine de cette bagarre, des jeunes venus en découdre avec un individu habitant Bab El-Oued dans le sillage d’un règlement de comptes pour des histoires de rivalité de quartiers dont les motifs n’ont pas pu être précisés par les témoins oculaires ayant assisté à cette bagarre.

Un Policier habitant dans l’immeuble attenant à cette échauffourée est sorti de son domicile pour s’interposer entre les jeunes bagarreurs en leur intimant l’ordre de déguerpir des lieux afin de cesser d’importuner le voisinage avec leurs vociférations et leur vulgarité incessante. L’intervention du Policier n’a pas calmé les esprits, bien au contraire. Une autre dispute a éclaté entre les jeunes « belligérants » et le Policier. La tension est montée crescendo et le policier a sorti son arme pour tenter de disperser ses adversaires. A ce moment-là, plusieurs balles meurtrières ont fusé de l’arme du policier tuant sur le coup les deux jeunes Said et Haithem et blessant deux autres personnes dont une jeune fille présente sur le lieu de cette bagarre qui a tourné, malheureusement, au.. drame.

Nos sources certifient que le policier était en tenue civile. L’incident a secoué ensuite tous les alentours de Bab El-Oued provoquant une émotion générale dans ce quartier populaire de la capitale Alger. Plusieurs habitants se sont rassemblés autour du lieu du drame pour tenter de comprendre ce qui s’est passé.

La DGSN a réagi rapidement à ce drame. Ce vendredi matin, elle a rendu public un communiqué dans lequel elle reconnaît l’implication du policier dans l’assassinat de ces jeunes personnes. Le bilan indique que le policier tireur a blessé d’autres personnes qui ont été « légèrement blessées dont une fille ».

D’après le communiqué de la DGSN, le policier a été placé « en garde à vue » sous la supervision du procureur de la République près le tribunal de Bab El Oued. Selon la même source, le policier « s’est présenté par lui même à la Police judiciaire ». Soulignons enfin que la DGSN n’a pas fait de commentaires sur les raisons ayant poussé le policier à user de son arme contre des civils.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

2 COMMENTS

  1. Dans tous les pays arabes on applique toujours le système (le Texas City ) règlement rapide et puis après discution et réflexion ainsi le regret , nous sommes un peuple dont le sang bouillone dans nos veines nous rend aveugle. C’est ça notre mentalité.