6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Pourquoi seul le confinement total et strict peut sauver l’Algérie face au péril du COVID-19

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Algérie a perdu beaucoup, mais vraiment beaucoup de temps face à la pandémie du COVID-19. Si le pays avait été totalement confiné et sérieusement confié au mois de mars et avril, le virus n’aurait pas circulé aussi rapidement et dangereusement sur le territoire algérien. Malheureusement, l’absence d’un confinement total a porté un énorme préjudice à l’Algérie qui frôle aujourd’hui la catastrophe sanitaire. 

Force est, malheureusement, de constater que le confinement total est une notion méconnue et ignorée en Algérie. Faute de pédagogie et de sensibilisation, elle suscite chez les algériens des appréhensions et angoisses collectives. Il serait donc bon d’expliquer les tenants et aboutissants du confinement total.

Le confinement total repose sur le principe général d’interdiction de circulation. On n’a plus le droit de sortir de chez soi pour d’autres raisons que de faire ses courses ou aller à la pharmacie. Et plus du tout au-delà d’une certaine heure, 18 H à titre d’exemple. C’est le principe du couvre-feu. Pour se déplacer, il faut un motif majeur. Plus de réunions de famille élargies et encore moins de réunions publiques. Plus de promenades, de footing, etc. Par ailleurs, les communications entre les grandes villes sont interrompues : sur les autoroutes, les grandes voies de circulation. Les gens n’ont plus le droit de se déplacer d’une ville à l’autre.

Le télétravail est généralisé là où c’est possible. Mais, on ne peut pas arrêter les secteurs prioritaires : alimentation, santé (pharmacies, hôpitaux), police etc. On ne peut pas arrêter toutes les unités de production, sinon on crée une panique. Le confinement total ne signifie donc pas la fin de la vie ou l’arrêt de toutes les productions. Non, loin s’en faut.

Et pour rassurer la population, il serait judicieux d’appeler l’armée en renfort. L’armée est un symbole fort. Elle incarne le caractère exceptionnel de la situation. Elle peut faire du contrôle de routes, d’identités. La confiance des citoyens dans l’armée est supérieure à celle qu’ils ont dans la police, ce qui la rend plus légitime, c’est un atout précieux. Sa présence symbolisera le fait que nous traversons une crise majeure et sensibilisera ainsi la population sur l’importance de respecter les consignes sanitaires et les règles du confinement total.

Du côté scientifique, plusieurs études internationales très prestigieuses et fiables ont confirmé que le confinement total est l’arme très efficace face au Covid-19.  En France, à titre d’exemple, l’un des pays les plus ravagés dans le monde par le COVID-19, une étude de l’Institut Pasteur a pu prouver que le nombre d’entrées en réanimation baisse énormément grâce aux mesures du confinement ce qui permet aux hôpitaux de souffler et de pouvoir soigner ainsi que sauver les patients souffrants des syndromes les plus graves du COVID-19.

La même étude a prouvé que l’entrée en vigueur du confinement dans en France a pu permettre une diminution du taux de transmission du coronavirus  de 84%. Par ailleurs, le nombre de personnes contaminées par un malade est passé de 3,3 avant le confinement, à 0,5, selon cette étude de l’Institut Pasteur. Ce qui signifie que 10 personnes malades en contaminaient 33 avant le confinement, et n’en contaminent désormais plus que 5. Le confinement total est donc la seule mesure efficace. L’Algérie devrait méditer cette expérience et se résoudre à accepter le confinement total. Faute de quoi, la catastrophe sanitaire va s’aggraver dans les jours et semaines à venir.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -