13.9 C
Alger
samedi, février 4, 2023

Pourquoi les Banques algériennes font partie des pires banques au monde

- Advertisement -
- Advertisement -

Les thuriféraires du régime algérien ne cessent de trouver des excuses pour relativiser la gravité du bilan médiocre économique et politique de la première année d’Abdelmadjid Tebboune. Et pourtant, les rapports internationaux dévoilent une profonde régression de l’Algérie et ce dans plusieurs domaines au cours de cette sinistre année 2020. Explications. 

Prenons le cas du système bancaire algérien. Durant la première année de la Présidence d’Abdelmadjid Tebboune, les banques algériennes se sont portées beaucoup plus mal qu’avant. Et il ne s’agit pas de leurs rendements totalement sabotés par la pandémie de la COVID-19. Mais de leur gestion archaïque et chaotique qui s’est aggravée au cours de l’année 2020. Preuve en est, l’Algérie s’est classée cette année 2020 au 143e rang mondial concernant la qualité du système bancaire. L’Algérie décroche la 143e place sur 167 pays. Cela signifie que le système bancaire algérien fait partie des 24 pires systèmes bancaires au monde. A cause de ce système bancaire inefficace et mal-géré, l’accès aux financements pour développer l’économie est totalement compromis. En 2020, l’Algérie se classe en matière d’accès aux financements à la 155e place mondiale sur 167 pays.

En 2020, les Algériens n’ont accordé aucune confiance aux banques de leur pays. Preuve en est, l’Algérie est classée à la 147e place mondiale concernant la confiance de la population vis-à-vis des banques. Ce déficit de confiance explique en partie pourquoi en 2020 les dépôts bancaires des particuliers ont énormément baissé. Les Algériens préfèrent largement cacher de l’argent chez eux dans leurs armoires que de le placer dans les caisses des banques algériennes obéissant à des réglementations arriérées. Ni paiement électronique, ni paiement mobile, des distributeurs de billets en nombre très limité, des cartes de paiement au nombre très dérisoire, bref, les banques algériennes sont encore au moyen-âge par rapport aux mutations du monde moderne qui caractérisent les finances internationales. Privée d’une place boursière, l’Algérie demeure encore totalement déconnectée des enjeux majeurs de la finance mondiale. Les banques de la Palestine occupée sont beaucoup plus performantes que les banques algériennes. Ce constat amer a pris une dimension dramatique avec l’ampleur de la crise de liquidités qui donné lieu à des images poignantes d’interminables queues devant les banques et les bureaux de poste en Algérie au cours de cette année 2020.

Soulignons enfin que ces classements ont été dressés par les experts du prestigieux think tank britannique le Legatum Institute, un think-tank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum. Ces deux classements internationaux ont été intégrés par le think tank britannique à son gros rapport intitulé le “Prosperity index report”. Ce gros classement global permet de comparer les performances relatives de chaque pays en termes de prospérité globale, qui se base sur 12 piliers tels que la santé, l’éducation et le capital social, ainsi que les 66 éléments au sein des piliers.

 

“L’indice de prospérité Legatum” classe ainsi 167 pays à travers le monde selon leur degré de prospérité. Mais la prospérité est définie sur la base de douze critères clés que sont la sécurité, les libertés individuelles, la gouvernance, le capital social, l’environnement de l’investissement, les conditions entrepreneuriales, l’accès au marché et la qualité des infrastructures, la qualité économique, les conditions de vie, la santé publique, l’éducation et l’environnement naturel. Malheureusement, l’Algérie se classe très mal dans chacun des douze critères déterminant le classement global.

Il s’agit d’un rapport prestigieux considéré comme une référence mondiale qui éclaire les évolutions de la majorité des pays de la planète en raison de sa méthodologie très savante. En effet, cet indice mondial est basé sur au moins 104 variables différentes analysées dans 167 pays à travers le monde. Les sources de ses données incluent des organismes mondiaux prestigieux comme Gallup World Poll , World Development Indicators , Union internationale des télécommunications, Fragile States Index , Worldwide Governance Indicators , Freedom House, Organisation mondiale de la santé , World Values ​​Survey , Amnesty International , Center for Systemic Peace, etc.. Les 104 variables sont regroupées en 9 sous-indices qui sont configurés harmonieusement selon des études analytiques.

Les 9 sous-index sont: Qualité économique, Environnement de travail, Gouvernance, Éducation, Santé, sûreté, Liberté individuelle, Capital social et Environnement naturel. Par exemple, la liberté personnelle comprend la liberté d’expression et de religion, la tolérance nationale à l’égard des immigrants et des minorités ethniques et raciales. Le sous-indice du capital social comprend le pourcentage de citoyens qui font du bénévolat, donnent à des œuvres de bienfaisance, aident des étrangers et pensent pouvoir compter sur leur famille et leurs amis.

Tout un chapitre est également réservé aux performances du système financier, le pilier de toute économie nationale. De nombreux experts internationaux évaluations les performances des banques et de leurs prestations pour mesurer le développement économique d’un pays déterminé. Toutes les études mondiales les plus sérieuses ont montré que sans banques solides, modernes et efficaces, un pays ne peut jamais se développer. L’Algérie en est une illustration parfaite.

Soulignons enfin que le Legatum Institute est une organisation internationale privée, indépendante et non partisane, dont la principale mission est de réfléchir notamment aux politiques publiques et au développement du bien-être des populations.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

12 COMMENTS

  1. Pur Mr Algerien
    Vous préférez lire que tout va bien dans le pays?
    1- C’est le rôle des journalistes de soulever des sujets
    2-Cela permet de débattre et essayer d’énumérer les causes
    3- De trouver les voies de reconstruction
    4- C’est tout simplement VRAI
    Il faut être dans un pays ,même pas développé ( Afrique …)et se se rendre compte que nous avons un système moyen-àgeux
    Nos voisin tunisiens et marocains font bien,et de loin mieux que nous

  2. @algérien. à Kigali les Rwandais paient le bus avec leur téléphone! nous on est obligé de se balader avec les poches pleines de ferraille quand on se déplace même à Alger!!!!
    Les chinois ont sauté l’étape de la carte bleue et sont passés directement au paiement par code QR, nous en sommes encore pour de longues années aux billets chiffons. Tous les pays d’Afrique nous dépassent, continuez à rêver avec l’hymne national, vos enfants se réveilleront en plein cauchemar

  3. Vous recherchez toujours à exposer à accuser à réduire à détruire à gonfler subjectivement les tares politiques sociales etc du pays…..Pensant éclairer le peuple à votre sauce et selon des intérêts spécifiques ,vous créez un climat de morosité de déprime nationale qui heureusement ne touche pas le peuple et je dirai même que que votre démarche est si basse qu’elle a la faculté majeure de montrer ce qu’il ne faut pas précisément faire ou penser et cela est un côté positif de ce ramassis de critiques que vous adressez …..Cependant vous êtes néfastes d’un autre côté car vous déformez trop la réalité selon les intérêts pour lesquels vous étés payés mais comme le mensonge a toujours perdu à terme vous n’irez pas loin car les forces qui animent les générations à venir triompheront tôt ou tard de ce résidu d’esprit malveillant qui anime notre vie politique ces symptômes disparaîtront de gré ou de force avec le temps sans être optimiste ou pessimiste.Et cela n’empeche pas de faire des analyses prévisionnelles sur le passé le présent pour préparer l’avenir .A ce sujet nous sommes submergés par le passé qui nous embrouille dans notre présent et quand à l’avenir on y pense même pas

  4. Quand je lis le premier commentaire c est la que je comprends mieux pourquoi notre belle nation notre beau pays est encore au début du 20 e siècle
    L hymne national et ses salves sont bafoué et trahis quotidiennement par cette mauvaise gouvernance et cette incurie a l ère de l intelligence artificielle
    Vous essayez de défendre l indéfendable une gestion désastreuse du moyen-âge
    Le sédatif que ce système mafieux a inoculé dans la population marche visiblement très bien sur beaucoup de monde
    J imagine pas votre gueule de bois le jour de votre réveil si réveil il y a

  5. C’est malheureusement vrai. On se cache derrière des sentiments patriotiques et Chauvins pour ne pas reconnaître la vérité. Et même si ces think thank sont toujours des boîtes de résonance de grandes puissances occidentales ou orientales. Mais c’est nous qui leur donnent de la matière a broyer.

  6. Juste une question qui doit etre tres simple a repondre pour des journalistes d’investigations, sinon doit donner des idees de sujets de recherches et d’investigations aux resultats et d’interets publique incalculable: Quel est la ou les relations relations entre des banques desuet et tres mal geres qui sont installe’ en Algerie, meme les banques du colonialiste francaises ou celles appartenants aux maitres des Esclaves du golf et le terrorisme et sa perpetualite’ dans la gestion des peuples?

  7. j’attends toujours que la Banque Khalifa me rembourse , tout comme des milliers d’autres compatriotes, mes quatres milles euros ! La justice (quelle justice!) l’as saisi mais elle n’as pas rembourser ses clients! Le systeme banquaire est a l’age de la pierre taille, du souk communautaire. Tout cela vient du manque de transparence voulu par le systeme. Aussi meme un pays limite economiquement comme le Bangladesh a une monnaie convertible. A quand le douro convertible ?

  8. Il y a une dizaine d’année l’Algérie a lancé un appel d’offre pour installer un système SAP pour les banques, des personnes que je connaissaient on répondu a l’appel d’offre et a Alger, les donneurs d’ordres qui gravitaient autours du projet, leur ont demandé que s’ils veulent le projet, ils doivent le programmer de tel sorte de pouvoir effacer des traces de transactions sans laisser de traces.
    Ils ont refusés et le projet a été donné une compagnie étrangère.

  9. Le régime bancaire Algerien est obsolète, depuis Hadj Nacer gouverneur de la banque d’Algérie et sa fameuse loi sur la monnaie et crédit aucune initiative n’a été prise pour améliorer notre système bancaire, même les frères Benachnhou avaient les mains liées.
    Un régime prédateur qui honni toute traçabilité , afin de couvrir l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, les crédits fictifs, etc.
    Un système où squarre Port Said, est son nerf névralgique, une refondation globale est capitale pour l’avenir du pays, ce malaise qu’on traîne depuis la création des banques Algeiennes dans les années soixante.
    Il est injuste d’incomber ce désastre aux qqs mois du règne de Mr Tebboune.
    Ce n’est pas en claquant les doigts qu’on peut changé leurs modes de fonctionnement, ni l’approche des citoyens vis-à-vis du système, ni la culture monétaire dans la conscience collective des Algeriens, ni la confiance depuis le séisme de Khalifa Banque.
    Un travail de longue haleine qui s’inscrit dans la durée attend les vrais financiers du pays et pas seulement le gouvernement de Mr Tebboune.

  10. mirak tes voisins marocains vivent dans la terreur et la hogra
    les pauvres représentent 70% de la population n’ont pas de carte banquaire ni de sécu ni de médecine gratuite on ne leur donne rien ni logement ni panier de ramadan
    on leur des coups de pieds comme des animaux pire qu’en algerie
    c’est pour ça qu’ils mendient se prostituent et habitent dans des bidonvilles plus de 15 millions de marocains sont considérés comme misérables c’est dommage
    c’est un peuple courageux et travailleur mais l’oppression et le règne absolu du roi les a totalement écrasé ils font diversion avec cette fausse guerre pour détourner l’attention du peuple qui n’est pas dupe tout cela ne va durer qu’un temps
    pour avoir discuter avec nombre d’entres eux une révolution commence à naître ! malgré les mokhaznis et leurs alliés