Mandat d’Arrêt International Contre Zitout, Aboud, Amir DZ et Mohamed Abdallah !

23
2811

Le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais à Alger a émis, le 21 mars 2021, quatre mandats d’arrêt internationaux à l’encontre d’activistes sur le net établis à l’étranger et un dirigeant de l’ex mouvement islamiste dissous en 1992 : le Front Islamique du Salut (FIS), qui après avoir rejoint les groupes terroristes avait été condamné en 1994 à la peine capitale, avant de bénéficier des dispositions de la loi sur la Concorde civile… Son nom : Mansouri Ahmed.

Poursuivis pour «atteinte à l’ordre public, la sécurité et la stabilité de l’Etat» et accusés d’appartenir à un groupe terroriste, les autres personnes visées sont Mohamed Larbi Zitout ex diplomate résidant au Royaume-Uni, Amir Boukhors, blogueur connu sous le nom d’«Amir Dz», Hichem Aboud, l’ex officier des services secrets algériens, et Mohamed Abdellah un sous-officier déserteur de la Gendarmerie nationale algérienne.

Installé en France, Amir DZ, auteur de vidéos hostiles au pouvoir en place à Alger, a été condamné à plusieurs reprises pour «chantage», «menaces» et «diffamation à travers les réseaux sociaux». Quant à Hichem Aboud, l’ancien membre des services secrets algériens et journaliste installé également en France, il a été condamné en février dernier à sept ans de prison par contumace pour « atteinte à l’unité nationale » et « participation à une entreprise de démoralisation de l’armée ». Un mandat d’arrêt international a été émis contre eux pour ces faits.

Selon le parquet de Bir Mourad Rais, Ahmed Mansouri, qui a été arrêté le 28 Février 2021, a utilisé des documents falsifiés pour retirer des pièces d’identité, des documents de voyages, et aurait créé, avec Mohamed Larbi Zitout, des sociétés qui lui ont permis de bâtir un réseau de financement d’activités subversives à travers le mouvement Rachad.

Larbi Zeitout, 57 ans, a fondé en 2007 le mouvement islamiste Rachad, illégal en Algérie. Il a été en poste à l’ambassade d’Algérie en Libye en 1991. Puis en 1995 il s’est exilé à Londres.

Le mouvement Rachad regrouperait d’anciens militants du FIS dissous et serait soupçonné de chercher à infiltrer et entraîner dans la violence le mouvement pacifique pro-démocrate du Hirak, né en février 2019 pour réclamer un changement radical du régime politique de l’Algérie.

Mansouri Ahmed a selon la même source « reçu des sommes importantes (50.000 Dollars) utilisées sous le couvert des sociétés pour le financement des activités secrètes du Mouvement Rachad, notamment la location de biens pour abriter les réunions dudit mouvement »

De ce fait, Larbi Zitout est poursuivi pour « gestion et financement d’un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’État et l’unité nationale, faux et usage de faux et blanchiment d’argent dans le cadre d’une bande criminelle », selon le communiqué du parquet publié par l’agence officielle algérienne APS.

Le blogueur Amir Dz (38 ans), l’ancien cadre des services de renseignements algériens et journaliste Hichem Aboud (65 ans) et Mohamed Abdellah, sous-officier de la gendarmerie réfugié en Espagne, sont eux poursuivis pour « adhésion à un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’État et l’unité nationale, financement d’un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’État et blanchiment d’argent dans le cadre d’une bande criminelle », précise le communiqué sans mentionner le nom du groupe incriminé.

Ils auraient tous été en contacts, selon les investigations techniques opérées par les services spécialisées de l’Armée algérienne, avec Ahmed Mansouri afin de « mettre sur pied des plans d’atteinte à l’ordre public notamment l’exploitation du Hirak que vit le pays dans l’objectif de le faire sortir de son caractère pacifique« , ajoute-t-on de même source.

Aussi, le procureur a émis un mandat d’arrêt international à l’encontre de Mohamed Larbi Zitout, Aboud Hicham, Amir Boukhors et Mohamed Abdellah, qui risquent de 10 ans de prison à la perpétuité pour ces faits selon le code pénal algérien.

 

Fabienne Outar

[email protected]

 

23 COMMENTS

  1. 5 millions d’Algeriens sont privés de rentrer dans leur pays tant que la mafia des généraux est aux commandes à Alger. Ces 4 personnes inconnues des Algériens il y a 2 ans sont en train de devenir des « héros » aux yeux des Algériens par la loi infaillible « l’ennemi de mon ennemi est mon ami »… mais bon c’est comme ça s’écrit l’Histoire !

  2. En Algérie on a fermé le robinet de l’agrément des nouveaux partis et on a muselé ceux qui existent. Peut-on aussi, malgré les règles de droit international, parvenir à faire taire les opposants installés à l’étranger ?
    l’Espagne avait pourtant refusé d’extrader Nezzar pour motifs politiques. Qu’en
    sera-t-il cette fois-ci avec ces opposants ?
    C’est bon à savoir !

  3. Les Loren & Hardy du Maghreb ( Tebboune & Chengriha) continuent à se couvrir de ridicule. Interpol n’est pas une police politique.
    Il faudrait dire à ces deux hibernatus racistes qui se croient encore dans les années 70 sous Boumedienne, que l’on a changé d’époque. Et que leur temps est compté.
    C’est surtout contre les fils délinquants de Tebboune et de celui de son porte parole Bel-himmler qu’il faudrait lancer Interpol.

  4. Encore une bourde des voyous qui r maginent qu ils peuvent faire arreter un réfugié politirue avec des preuves ridicules sachan que l UE N ignore pas que l état algerien bafoue allégrement les droits de l homme

  5. Tous les médias Algériens se trouvant au pays ont été muselés par le pouvoir. Ce même pouvoir mafieu essaye de faire taire les Algériens libres qui s’expriment à partir de l’étranger via les réseaux sociaux.
    Peine perdue, je ne pense pas que les pays démocratiques où résident ces Algériens libres, vont se soumettre aux chantages du régime inculte d’Alger.

  6. Affaire Abou Dahdouh bis. Les motifs justifiant l’émission de ces mandats d’arrêt par le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais me semblent pour le moins légers, voire suspicieux. Pourquoi cette « bande criminelle » se lancerait-elle dans une action à haut risque ayant pour objectif de faire sortir le hirak de son caractère pacifique quand des « baltagias » financés par les tenants du pouvoir eux-mêmes le font avec zèle à leur place chaque vendredi et chaque mardi? Heureusement, encore une fois, pour ledit procureur le ridicule ne tue pas. Ainsi, le sieur Mansouri Ahmed (un autre Dahdouh) a « reçu des sommes importantes (50.000 Dollars). De l’argent de poche pour tous ceux qui ont détourné, au vu et au su de ce procureur et de ses pairs, des centaines de millions de Dollars et qui n’ont jamais été inquiétés à ce jour. Demandez à Bouchouareb, Saadani, Belksir et consorts et ils vous donneront la véritable définition de « somme importante ». Puisque ces derniers sont en cabale, demandez alors à Kouninef, Haddad, Tahkout ou même à Mme Maya. Si une « bande criminelle » disposant de la somme importante de 50.000 Dollars est en mesure de menacer la sécurité de l’État algérien et l’unité nationale c’est qu’il y a vraiment péril en la demeure. Imaginez de quoi serait alors capable une bande structurée disposant non de 50.000 Dollars mais de centaines de millions de dollars!

  7. Désolé mais des médias libres et surtout des journalistes courageux et patriotes continuent à exercer librement en Algérie
    C’est eux les héros, je parle des journalistes d’El Watan, Liberté, Le soir d’Algérie et d’autres titres arabophone
    Ils publient librement les récits de chaque manifestation, les photos des manifestants et leurs pancartes critiques envers le pouvoir, critiquent la gestion des dirigeants actuels sans risquer de se faire arrêter car ils font leurs métiers honnêtement
    Cela s’appelle faire du journalisme
    Pour la théorie du complot, les fake news, on peut aller sur les réseaux sociaux pour trouver des articles douteux, de journaleux complètement déconnecté du pays, de ce que vivent nos concitoyens car eux se cachent chez mama frança et à Londres
    Des algériens sont bloqués à l’aéroport de Charles de Gaulle…ah oui..la frontière est fermée pour des raisons sanitaires
    Demandant aux algériens s’ils veulent risquer d’avoir le variant anglais qui fait des ravages dans tous les pays européens
    Air Algérie leurs a proposé de payer leurs billets retour à Londres, les a pris en charge pendant 15 jours et de leurs rembourser même leurs billets aller et l’excédent de bagages…ils ne veulent rien entendre
    Aucun européen ne peut voyager vers les USA, y compris pour des raisons professionnels ..
    Ah la pénurie d’huile…il faut lire l’article publié par le journal EL WATAN : la production est excédentaire selon CEVITAL et le prix est fixé à 600 DA pour le bidon de 5 litres…
    Mais des grossistes véreux, et il yen a beaucoup chez nous, jouent la pénurie avant le mois sacré du Ramadan , poussant nos compatriotes à se constituer des stocks , et créer une pénurie « artificielle » afin d’alimenter le marché noir.
    Les prix alimentaires ont augmentés? ah oui…mais les prix mondiaux ont augmentés selon la FAO , de + 19 % rien que l’année dernière …mais une certaine presse parisienne « dites libres et indépendantes » essaient de nous faire croire que cela ne concerne que notre pays
    600 DA cela fait le litre à 12 DA soit 6 centimes d’euros ..la baguette de pain c’est pareil etc
    l’Algérie consacre 16 milliards d’euros en transfert sociaux c’est ce que lui reproche le FMI et la Banque Mondiale depuis des années pour permettre au citoyen lambda d’avoir accès à l’eau, à l’électricité, au Gaz, au transport, se soigner , étudier
    Et là je ne parle pas « du pouvoir », ou de « l’armée »
    L’autre choix, c’est de revenir aux financements bancaires internationaux : FMI, Banque Mondiale, BEI etc…et leurs conditions sont clairs et limpides : diminution drastiques des subventions, fermeture des entreprises d’états non rentables avec des centaines de milliers de licenciements, diminution drastique du nombre de fonctionnaires, baisse généralisé des salaires etc ( ce qui s’est passé pour la Grèce)…

  8. En tout cas quelles qu’elles soient leurs tendances idéologiques et politiques de ces personnes, ils ont démontre à eux quatre qu’ils ont l’âme patriotique ,ce n’est forcement pas le cas de nezar et toufik et leurs sbires , au solde et au service de la france. Un jour ou l’autre l’histoire les condamnera…

  9. Ces « mandats d’arrêts internationaux » n’augurent rien de bon pour l’Algérie et n’honorent pas le commandement militaire. Le commandement militaire doit reconnaître ses erreurs et ses abus publiquement. Il s’en sortira grandi et honoré. Aussi, il faut ouvrir le champ médiatique algérien à tous les opposants (internes et externes) pour leur permettre de s’exprimer, sans être poursuivis, et de donner leur avis même s’il touche l’armée. C’est la seule condition pour provoquer une décantation dans l’esprit des Algériens. Cette situation ne peut continuer ainsi. Meme ces « nouvelles victimes » étaient aussi des militaires, c’est-à-dire des collègues, comme ces généraux. On dirait une vengeance. Ceci me rappelle la guerre des mafiosi italiens pour contrôler un business juteux, drogue et prostitution d’une ville ou d’un quartier.

    La violence, le racisme, le harcèlement judiciaire et la répression policière risquent de traumatiser le peuple pour longtemps, de casser ses « ressors » sociaux et de l’éloigner plus de l’institution militaire. Et, ceci au détriment de l’Algérie en tant qu’état. La guerre féroce des clans des généraux inquiète et décrédibilise ces derniers. L’Algérie est devenu un tragique spectacle sur la scène internationale. On dirait des tribus qui font guéguerre comme dans le passé pas si lointains.

    Une question : Y a-t-il un pilote dans la maison Algérie ? je voulais dire des gens justes et raisonnables à la tête du pays ? Je ne veux pas dire les nationalistes et les dévots professionnels.

  10. Toujours pas d’articles de Semmar l ex protégé de Bouteflika sur Ould Kaddour l’escroc…Pourquoi?
    Parce qu Ould Kaddour fait partie du clan que Semmar veut réhabiliter…

    Pour un type qui se targue de liberté d’expression on peut dire que c’est mort…
    Pourtant Ould Kaddour et la clique à Bouteflika ont pillé le pays comme le fait Pedale6 : sans vergogne et avec mépris.

    Semmar c’est juste celui qui donne à manger aux porcs…

    Sinon quand un marocain critique une personnalité algérienne, je sais pas pourquoi mais j’ai tendance à encore plus soutenir ladite personnalité…C’est sûrement dû au fait que je suis allergique aux sujets de Pedale6 qui aiment mettre en-avant leur détestable condition d d’esclave consentant…

  11. Franchement je n’ai aucune sympathie pour tous ces pseudos islamistes terroristes , mais quelques chose me choque, ces mêmes procureurs lancent des mandats d’arrêt contre ces personnes et en mêmes temps ils laissent en liberté tous ces violeurs, voleurs, assassins et criminels en tout genres , comment voulez vous être crédibles aux yeux des algériens ? deux poids ,deux mesures t elle est notre justice, c’est hallucinant.pauvre de nous et pauvre Algérie.

  12. L’armée algérienne ne rassure pas !
    AGS avait envoyé au trou des pauvres civils, pour motif « Atteinte au moral de l’armée » !
    Zaghmati a pris le relais depuis, et n’arrête pas de tirer sur tout ce qui bouge, pour le même motif !
    Pour une fois qu’on a eu un jeune général à la tête bien faite, j’ai nommé Ghédiri, on l’envoie au trou
    pour le même motif !
    Et, au fait, pourquoi le laisse t-on dans l’oubli ce pauvre homme, patriote sans rien dire à son sujet, c’est criminel !
    Et toute la jeune génération de généraux instruits mais envoyés en retraite à 40 ans, c’est aussi pour le même motif !
    Il y’a un gros malentendu pour une armée dite « populaire » qui s’en prend à son peuple !
    Il y’a, comme qui dirait, « le feu au lac » !

  13. L’état major algérien a toujours joué double jeu, à commencer par leurs premier «  devenu par un coup d’état président de l’Algérie indépendante «  qui a vendu les essais nucléaires aux français jusqu’à à sa mort en 1979 , et tout les militaires et cachiristes algériens trouve ça normal, et ces mêmes militaires et cachiristes d’aujourd’hui nous pondent à tout bout de champ des atteintes au moral de l’armée, des que quelqu’un ou quelques choses les dérangent dans leurs magouilles.

  14. Personnellement un type avec une bouteille de Ricard à la main et un sandwich au jambon ne m’a jamais atteint le moral…Encore moins le même type mais en mode Neo Harki…C’est des mange merde de Kav…Ça fait un peu de bruit mais rien au final…Boumedienne savait bien leur parler…

  15. Je ne sais pas si il savait parler , par contre il savait hocher la tête de haut en bas pour dire oui oui , car il a accepté les essais nucléaires jusqu’à à sa mort.Peut tu nous éclairer là-dessus ? Il ya un kebab au cachir périmé a la clé.

  16. Dey l’kelboun
    Tu as plus de chance de trouver du porc et du Ricard à l’état major de l’ANP(E) et Mouradia que partout ailleurs en Algérie si c’est ça ton problème.
    Quant au cachir périmé, n’en parlons pas, tu es la preuve vivante qu’il fait le bonheur de certaines pourritures du système…

  17. Soit-disant un pouvoir et une armée forte?
    Ils ont peur de quelques camelots trublions, qui passent leurs temps à faire la révolution sur youtube.
    Si cette junte avait un tant soit-peu d’honneur , ils arrêteraient de se ridiculiser devant la planéte entiére.
    60 ans aprés l’indépendance, les gens se battent pour acheter une bouteille d’huile, et les klebs viennent nous donner des leçons?
    Beaucoup de nos Moudjahidines, si ils savaient l’issue, n’auraient jamais pris les armes, car les nouveaux colons sont pires que ceux qu’ils ont chassés.
    Aprés les meilleurs hopitaux d’Afrique, les villages meilleurs que la Suisse, voilà les meilleurs Supermarchés ou tout le monde peut acheter ce qu’il veut quand il veut et à des prix dérisoires!!!!
    Le problème c’est qu’à chaque fois que l’on dit que le fond est atteint, ils sortent les grosses foreuses pour continuer .
    Ould Kaddour, le bardé de faux diplomes, à été libéré sous caution, c’est le dernier coup de pied de l’âne à cette mascarade de pouvoir.

  18. L’allier idéologique du pouvoir militaire algérien, c’est l’intégrisme islamiste. L’un ne peut se passer de l’autre. Tout les deux, ils sont la barrière qui empêche le peuple algérien de s’émanciper. En plus clair, la combinaison gagnante de l’islam anesthésiant avec la violence militaire. En conclusion, les trois « opposants cités » sont de vrais faux opposants. Ils sont dans leur rôle pour lequel ils sont mandatés.