8.9 C
Alger
mercredi, février 8, 2023

Malgré la crise avec Paris, l’Algérie a maintenu sa commande des patrouilleurs fabriqués et vendus par la France

- Advertisement -
- Advertisement -

La crise politique qui oppose Alger à Paris depuis le 2 octobre dernier n’a pas empêché la concrétisation de plusieurs accords commerciaux avec des partenaires français y compris dans le très sensible secteur militaire. Preuve en est, le ministère de la Défense Nationale a maintenu sa commande des patrouilleurs fabriqués en France par le  Groupe OCEA, construction navale basé en Vendée qui conçoit, construit et assure le soutien logistique de bateaux en aluminium jusqu’à 85 m.

En effet, ce fabricant français va officiellement livrer dans les prochains jours le dernier patrouilleur commandé par la marine algérienne dans le cadre d’un contrat ayant permis l’acquisition de pas moins de 20 de ces bateaux mis en œuvre par une marine militaire, douane, garde-côtière, police ou administration civile d’un État pour assurer différentes missions de souveraineté notamment dans ses eaux intérieures ou son domaine maritime.

Ainsi, selon plusieurs sources médiatiques françaises spécialisées, le dernier des 20 nouveaux patrouilleurs FPB 98 MKII commandés par la marine algérienne au constructeur vendéen Ocea doit prochainement quitter Saint-Nazaire, d’où il a mené des essais. Il s’agit de l’El Ramy, qui porte le numéro de coque 397 mais suivra dans l’ordre des départs l’El Choudjaa (398), qui a déjà quitté la France. Les premiers patrouilleurs de cette commande ont été livrés en 2019. D’après ces sources, l’Algérie avait commandé des FPB 98 de 32 mètres.

Il s’agit de patrouilleurs dotés en fait d’une longueur de 31,8 mètres, d’une vitesse de 25 à 30 noeuds et équipés de deux moteurs diesels Caterpillar. La livraison de ces patrouilleurs n’a pas été du tout perturbée par les tensions politiques qui minent les relations entre la France et l’Algérie. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que le groupe français Ocea remporte des marchés importants en Algérie. Les forces navales algériennes avaient conclu un premier contrat important avec ce fabriquant français en 2008 pour une commande de 21 patrouilleurs qui ont été livrés entre octobre 2008 et 2011. Il s’agissait d’un contrat de 130 millions d’€.

Dix ans plus tard, la marine algérienne dont les besoins de contrôle sont importants en raison de l’étendue de sa côte a signé une nouvelle commande avec le groupe OCEA. Il faut dire que l’Algérie doit contrôler ses eaux territoriales mais, au surplus, elle a créé en mars 2018 des Zones exclusives économiques (ZEE) qui nécessitent également une attention. Enfin, elle est confrontée à la problématique des exils maritimes clandestins, à savoir les fameux Harragas dont le nombre ne cesse d’exploser d’un mois à un autre depuis le début de l’année 2021 en raison de la forte détérioration du climat social et de la situation économique du pays. Cette commande est de 10 patrouilleurs, toujours des FPB 98 de 32 mètres, et devraient être livrés en 2019. 10 autres patrouilleurs ont été rajoutés à ce carnet de commandes dont le montant dépasse largement les 100 millions d’euros, attestent plusieurs sources concordantes bien au fait des dessous de ce dossier.

Soulignons enfin que tous ces patrouilleurs français sont des gardes-côtes et donc équipés de mitrailleuses.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

8 COMMENTS

  1. La junte est en train de supplier la France de lui pardonner car les généraux et ministres ont planqué l’argent volé dans les banques françaises et leurs familles sont à Paris et comptent vivre leur retraite en France. Mais cette fois ci fréquenter la junte est devenu dangereux notamment pour les candidats car les binationaux algériens vont voter contre tous ceux qui fréquentent la junte d’Alger… et c’est pour ca Macron va continuer a tirer sur le régime militaire d’Alger pour attirer l’électorat des binationaux pour espérer de passer au 2eme et se faire réélire… pour Macron le chemin de l’elysee passe désormais par le lâchage du régime dictatorial d’Alger !

  2. Toute cette comédie entre Macron et Tebboune n’est qu’un jeu (je te tiens par la barbichette, tu me tiens à par la barbichette.) Tout cela n’est que du bla bla , après les élections tout finira par s’arranger et partira comme avant, ça fait des années que ça dure cette comédie entre la France et l’Algérie on commence à prendre l’habitude de ce théâtre , comment voulez vous que ceux qui ont spolié l’Algérie et déposé des milliards d’euros dans les banques françaises ,vont- ils couper les relations avec la France , alors qu’ils ont acheté des centaines de biens immobiliers en France et placé leurs progénitures en France depuis 1962 , il ne faut pas être naïf , actuellement Macron et Tebboune chacun d’eux veut gonfler le torse devant leurs votants , c’est les jeux du vote, a chacun sa malice.

  3. Le respect du contrat…Mr ZEMMOUR essaie de nous faire croire qu’on peut annuler des contrats car on est fâché
    Les autorités algériennes et françaises n’ont ni rompu leurs relations diplomatiques, ni cessés de se concerter
    D’ailleurs Mr Le Drian et Mr Lamamra se sont rencontré dernièrement lors
    Mr Le Drian, qui le MAE de la France a affirmé devant l’assemblée nationale française le 12 octobre 2021 « que le France assurait son respect fondamental à l’indépendance algérienne « … »C’est aux Algériens et à eux seuls de décider de leurs destins et de définir les contours de leurs choix et de leur débat politique »
    Quand on a un différent si important soit-il , il faut se rencontrer , en discuter et trouver une solution qui préserve les intérêts des deux parties
    Ce que veut Mr Macron, c’est que la colon et le colonisé écrive une histoire commune, ce qui impossible
    Le bourreau ( le colonisateur) restera le bourreau pour la victime ( le colonisé) et ils ne peuvent pas être écrire la même version de l’histoire…Mr Macron peut célébrer ses harkis, pour nous, et pour l’histoire c’est et cela restera des traitres à leurs patrie, « ses soldats » de la guerre d’Algérie, pour nous, des tortionnaires et des criminels de guerre, et ses colons des esclavagistes …
    Ceci dit…la France est et restera un partenaire , on y a notre plus grande communauté et des accords engageants

    https://www.europe1.fr › politique › diplomatie-paris-as…
    12 oct. 2021 — Jean-Yves Le Drian a réaffirmé ce mardi devant l’Assemblée nationale la … algérienne » dans un climat de tensions entre Paris et Alger.

  4. Encore une  » information  » tirée par les cheveux.

    Où comment Semmar prétend que l’Algérie aurait le droit d’annuler un contrat signé en 2008 et dont la majorité des matériels moins un a déjà été livré.

    Il se fiche du monde et de certains ignorants ici même qui jubilent tous seuls à la moindre « nouvelle » qui n’est en fait qu’une débilité à deux dinars.

    L’Algérie, tout comme d’ailleurs la France n’ont pas le droit d’annuler un contrat déjà signé et dont l’objet a été livré. C’est quoi cette « info » de houf.