5.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Les Algériens ont démontré qu’ils n’ont pas peur du système, mais sont-ils capables de le vaincre ?

- Advertisement -
- Advertisement -

Ce vendredi 7 mai, le Hirak a encore une fois frappé un coup. En dépit de la fatigue du jeûne et des températures élevées de cette journée, le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan 2021, des milliers de manifestants ont répondu présent à Alger et plusieurs autres grandes villes du pays comme Constantine, Annaba, Oran, Tizi-Ouzou, Béjaia, El-Oued, Sétif, etc. Malgré l’acharnement violent des forces de sécurité, les arrestations, la répression, les intimidations ou les blocages des rues tentés par les corridors et les cordons policiers déployés massivement à Alger, les manifestants du Hirak ont pu battre le pavé en secouant la capitale et les autres villes du pays avec leurs slogans habituels favorables à « l’Etat Civil » et vigoureusement opposés à « l’Etat militaire ». 

Les manifestants du Hirak ont démontré vaillamment ce vendredi 7 mai qu’ils n’ont aucunement peur du système. Le pouvoir algérien ne leur fait pas peur. Ni la répression ni encore moins la prison n’ont pu briser le courage et la détermination des manifestants du Hirak à poursuivre la lutte pacifique chaque vendredi depuis maintenant 2019 avec une pause obligée en 2020 à cause des ravages et menaces de la pandémie de la COVID-19.

Le risque sanitaire est toujours là. La menace de la répression est encore plus élevée par rapport à 2019 puisque le régime algérien a redoublé de « férocité » dans sa gestion sécuritaire de ce mouvement populaire qui demeure entièrement pacifique. Censure des réseaux sociaux chaque vendredi, coupure d’internet, propagande médiatique, justice aux ordres et forces anti-émeutes sur le qui-vive, le pouvoir algérien donne l’impression qu’il est réellement en guerre. L’Algérie, un pays isolé du reste du monde avec des frontières totalement fermées depuis mars 2020, est aujourd’hui recroquevillé sur lui-même et embourbé dans ses problèmes politiques internes.

Un Hirak vaillant Vs un pouvoir violent et répressif. Le match dure ainsi depuis plusieurs semaines et le résultat demeure figé. Oui totalement figé car si les manifestants du Hirak ont donné réellement  une leçon de courage, ils n’ont encore fait preuve d’aucune efficacité puisque absolument rien n’a changé depuis le 22 février 2019. Non, tout a empiré et l’Algérie de 2021 est une dictature encore plus lugubre et sinistre que celle du régime Bouteflika.

Le courage est là. Oui, c’est vrai. C’est admirable. Oui, c’est vrai. Mais l’efficacité est nulle part. Et c’est le constat le plus véridique. Le Hirak n’a pas peur du pouvoir, mais il ne réussit pas à le remplacer ni à la renverser ni encore moins à le vaincre. Le pouvoir algérien se maintient aux commandes du pays, sa légitimité internationale a été légèrement écornée et la communauté internationale continue de le reconnaître et traiter avec lui. Sur le plan interne, les richesses du pays et toutes  les principales ou les plus névralgiques institutions du pays sont entre ses mains. Le système impose encore et toujours un contrôle absolu sur l’Etat algérien. L’Etat est tout bonnement au service du Système.

Le Hirak n’a donc rien changé ni rien apporté à l’exception d’un civisme exemplaire et d’une conscience politique très aiguë. La faute à qui ? Le diagnostic nécessite de plus longues et plus amples publications. Mais on peut d’ores et déjà souligner quelques points essentiels : les marches hebdomadaires du vendredi sont insuffisantes et les mardi des étudiants ont totalement échoué puisque les autorités algériennes ont réussi à les neutraliser définitivement en l’absence d’une mobilisation populaire puissante. Excepté les vendredi, aucune activité du Hirak n’a pu drainer des foules les autres jours de la semaine. Le Hirak est resté terriblement prisonnier de son rythme hebdomadaire qui laisse largement le temps nécessaire au pouvoir algérien de préparer ses ripostes et peaufiner ses stratégiques machiavéliques.

Le mouvement de contestation est réellement populaire. Mais il n’est pas structuré. Aucun leadership clairement assumé, aucune expression politique ne s’est dégagée du Hirak. Les revendications sont diverses, trop nombreuses, quelques fois opposées les unes aux autres. De la mal-vie et la précarité jusqu’à l’Indépendance de la Justice en passant par la remise en cause systématique des services de sécurité et des généraux de l’ANP. La cause est naturellement noble. Mais les moyens ne sont pas appropriés ni efficaces. On ne peut pas vaincre un régime aussi « sécuritocrate », aussi militarisé, aussi  bien ancré au sein des appareils de l’Etat avec des marches uniquement hebdomadaires et sans aucun autre moyen de pression comme les grèves générales, le gel des activités économiques ou le boycott actif de l’administration. Le courage est nécessaire. Mais la stratégie l’est encore plus. Le Hirak est courageux, le pouvoir algérien est stratège. L’histoire a été souvent écrite par les stratèges au détriment des… courageux.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

14 COMMENTS

  1. Un article incitatif à la rebellion , au désordre et à l’anarchie qui révèle de plus en plus la position et la démarche de son rédacteur, beaucoup plus animé par la volonté de participer à la destruction l’état algérien afin de le livrer à des puissances étrangères. A vrai dire le pouvoir actuel est trop permissif et a fait preuve de trop de laxisme pour tolérer ces manifestations d énergumènes téléguidés par des officines étrangères et des larbins de service ici manipulés et impunément livrées à eux meme .

  2. Après 60 ans de gabegie, même le droit de manifester pacifiquement vous voulez l’interdir au peuple !
    Vous voulez le pays pour vous, rien que pour vous et vos proches.
    C’est vous qui avez des comptes à rendre au peuple souverain ! Vous n’êtes aucunement habilités à juger le peuple !

  3. @rami
    Si vous voulez des articles élogieux au régime je vous suggère d’aller sur Algérie patriotique de nezzar le boucher .
    Sinon bravo pour la magnifique et intense mobilisation du Peuple algérien pour le V116 malgré les menaces du régime via son torchon eljaiche !

  4. [email protected] mon petit Boussad.
    Il y 60 ans, nous les Arabes avec les minorites, du Maroc a la Tunisie en passant biensur par l’Algerie et jusqu’a maintenant les Francais nous en empeche.

    Soit tu es un simple inculte et auquel cas je ne t’en veux pas ou soit tu un imbecille Heureux…
    Le choix t’Appartient!!
    Tu veux devenir Apres Midi
    Comme AP et mes petits enfants

  5. Le Hirak est Pacifique et restera civilisé et Pacifique. Les vrais décideurs, les généraux génocidaires savent très bien pourquoi ils ne veulent pas d’un états civils, Démocratiques et populaire. Les français racistes et colonialistes avec les Européens en général, les USA et surtous les maîtres des Esclaves de la Seoudite, Emirates, Jordanie et Maroc veulent rester en tant que maîtres des Esclaves alors que les Algériens veulent se libérer et changer le statut quo des parasites, criminels, racistes, colonialistes et autres assassins. Il y a beaucoup à gagner avec un Hirak Pacifique et civilisé au plan interne, au plan externe et restera dans l’histoire.

  6. A Ramoncho : Un article incitatif à la rébellion tu dis? Rébellion contre qui ? Avons nous une république avec à sa tête des représentants élu démocratiquement par le peuple ? Depuis 62 a aujourd’hui avons-nous un parlement où tout autres institutions élu démocratiquement par le peuple ? Non rien absolument rien, tout nous a toujours été imposé, maintenant que le peuple réclame ses droits, les vermines de ton genre proférez des accusations fausses et injustes contre le pauvre peuple vouloir instaurer l’anarchie, juste pour défendre vos intérêts et celles de ses vautours qui nous piétine. Vous êtes pitoyable, toujours là à travestir la vérité.

  7. Entre une armée stratége qui se bunkerise chaque jour un peu plus et un peuple à bout qui n’a plus rien à perdre, le courage même à mains✋ nues a déjà montré ses preuves pendant l’occupation française.
    Avec le courage, la peur change de camp !!!
    Passez le mot et surtout n’ayez pas peur !!!

  8. On est tous content que des algériens puissent manifester pacifiquement et librement
    Et ce Hirak est un acquis pour toute la nation et la rencontre de Kherrata est un pas important pour définir la suite
    Une plate forme commune de l’opposition, car les résidus du FLN et de ses affidés sont encore puissants
    Il y’a la majorité silencieuse qui ne manife pas ( ou plus depuis le départ du clan de Boutef et de ses soutien) , qui ne veut ni soutenir « le pouvoir » , ni le chaos, mais souhaite un changement
    Mais ce Hirak doit se structurer et s’organiser pour pouvoir « imposer » des réformes en profondeurs et un changement de république…l’Algérie du FLN et d’un quarteron de généraux « décideurs » est terminé depuis 2019, il faut construire une Algérie pluriels .
    Parc contre, le danger est le chaos ou veulent nous pousser certains « traitres » à leurs pays.
    Appelez à la désobéissance civil dans un pays en crise, c’est nous ramener aux années 90 et une guerre civil désastreuse
    L’armée n’est plus celle de Mediene prétendument « Rab el Jazair,, Nezzar et autres généraux de la génération de Chadli, mais l’armée n’acceptera jamais le chaos car les menaces sur notre unité et notre intégrité nationale sont encore plus grand depuis que des guerres soutenu par « les occidentaux , les monrachies du golf et le royaume du cannabis sont mené à nos frontières
    Leurs buts est la désintégration de notre jeune nation, qui depuis 1962 refuse d’être un simple vassal du monde occidentale ou des monarchies du golf.

  9. Arrêtez avec vos monarchies du golfe !
    Tous les gâlonnés qui posaient valises y’a pas si longtemps ne comptent pas pour vous ? La création « Rab Zaïr » d’AGS ne compte plus non plus et lui, on le passe à perte et profit aussi, alors qu’il occupe comme un chef d’état  » la daradjate El Alia » ! Et le Nezzar rapatrié en avion présidentiel, il compte pour du beurre aussi !
    Arrêtez vos salades 🥗🥗🥗🥗 !!!
    On s’endort à vous lire et vous prenez un malin plaisir à vous répétez et à être long !

  10. A zallabia,
    Chez toi tourner casaque, c’est comme aller pisser un coup. Lamentable tu es et lamentable tu resteras. Ta langue doit être usée tellement tu lèches.
    Être un homme n’est pas donné à tout le monde, j’espère pour toi que ta marmaille ne descendent pas de ta lignée car moi si j’avais un père comme toi je serai en prison pour pariricide..