13.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Le prix du baril de pétrole a dépassé la barre des 100 dollars USD

- Advertisement -
- Advertisement -

Le prix du baril de pétrole a dépassé officiellement la barre des 100 dollars USD. Il a même frôlé les 103 dollars ce jeudi 24 février en hausse de plus de 5%, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire » en Ukraine.

Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans à la suite de l’intervention militaire russe en Ukraine.  Le baril de Brent grimpe à presque 103 dollars en début de matinée (+5,30%) et le brut léger américain gagne 6,23% à 97,84 dollars, au plus haut depuis août 2014, alors que les craintes d’un conflit à grande échelle en Europe de l’Est s’intensifient. Ce jeudi vers 10H40 GMT (11H40 à Paris), le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, référence de l’or noir en Europe, s’envolait de 8,78% à 105,34 dollars.

« L’impact du conflit en Ukraine sur les prix de l’énergie pourrait se prolonger (…) Les économies occidentales continueront à faire face à une forte pression inflationniste, un autre facteur épineux pour les responsables de politique monétaire qui réfléchissent à l’opportunité de resserrer davantage leur politique ou bien d’attendre. Dans tous les cas, cela ne fera qu’augmenter le risque d’échec de leur part », a déclaré à l’agence de presse Reuters Atsushi Takeda, chef économiste chez Itochu Economic Research Institute à Tokyo.

Le Sahara Blend, la référence du pétrole algérien sur les marchés mondiaux, est cédé à plus de 99 dollars le baril enregistrant ainsi un autre record.  « Les intentions de Moscou de lancer une attaque militaire contre son voisin avaient été annoncées ces dernières semaines », ce qui, « au milieu de pénuries d’approvisionnement plus larges, a contribué à soutenir le rallye des prix du pétrole », a expliqué à ce sujet encore dans une déclaration à l’AFP Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

« Si un assaut militaire complet est lancé, confirmant le scénario le plus redouté », poursuit-il, « les pénuries d’approvisionnement en pétrole risquent de s’aggraver et de nouvelles hausses de prix sont à prévoir », a indiqué le même expert cité par l’agence de presse internationale basée à Paris.

Il est à noter que cette guerre en Ukraine va marquer aussi les prix du gaz naturel car la Russie est également le premier exportateur mondial de gaz naturel. L’Union Européenne importe environ 40% de ses besoins depuis la Russie. Ce jeudi, ke marché de référence en Europe, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais se négociait à 118,10 euros le mégawattheure (MWh), gagnant près de 33% en une journée. Une augmentation vertigineuse qui pourrait durer encore dans les jours à venir.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

1 COMMENT