L’Algérie Améliore Son Classement Dans L’Indice Mondial du Terrorisme !

3
1301

L’Algérie a bondi de 8 rangs dans le classement de l’Indice mondial du terrorisme 2020, se plaçant ainsi parmi les pays à moindre risque terroriste, selon le dernier rapport publié par l’Institut pour l’Economie et la Paix (IEP), basé à Sydney en Australie.

Le rapport de l’IEP, publié en ce mois de Novembre 2020, passe en revue la situation de 163 pays prenant en compte des critères tels que le nombre d’incidents terroristes, le nombre de morts causés par des terroristes, le nombre de blessés dans des attaques terroristes et une mesure des dégâts causés sur les biens immobiliers par des incidents terroristes, attribue à l’Algérie, qui n’a eu aucun mort à déplorer dans des actes terroristes en 2019, une meilleure position que la Tunisie voisine, la Libye ou l’Egypte, mais également la France, l’Allemagne, la Belgique ou l’Espagne confrontés ces dernières années à une vague terroriste ayant été perpétrés en majorité par des auteurs d’origine marocaine, alors que le Maroc se classe quatrième pays confronté au moindre risque terroriste de la région.

Notons que sur les trente premiers Pays représentant un haut risque terroriste, le Nigeria se classe le premier Pays à haut risque terroriste en Afrique, suivi de la Somalie, du Mali, du Burkina Faso qui enregistre la plus forte progression grimpant de 15 places par rapport à 2019, le Cameroun et le Mozambique, suivis par l’Egypte, la Libye, le Sud Soudan, le Kenya, le Niger, le Soudan et l’Ethiopie, qui voient leur classement s’améliorer ou stagner pour le dernier-cité.

Ces pays devancent les Etats Unis, classés 29ème en régression de deux places, le Royaume-Uni à la 30ème position, ou la France classée 38ème, ces deux derniers pays s’améliorant respectivement de 4 et de 2 places par rapport à 2019 !

Se basant sur les données de l’Université du Maryland aux Etats Unis qui classe les événements terroristes depuis 1970, l’IEP a déterminé que les dix pays les plus touchés par le terrorisme étaient : l’Afghanistan, l’Irak, le Nigéria, la Syrie, la Somalie, le Yémen, le Pakistan, l’Inde, la République démocratique du Congo et les Philippines.

Le nombre de victimes du terrorisme en 2019 s’est élevé, selon l’étude, à 13.826 morts dans le monde, en baisse de 15 % par rapport à l’année précédente.

Attentat London Bridge 30 Nov 2019 – Photo Niklas Hallen. AFP

Si le rapport souligne que la tendance mondiale du terrorisme est à la baisse, il note toutefois que son impact économique mondial a été de 26,4 milliards de dollars en 2019, 25% inférieur à ce qui avait été observé en 2018, et près de 77% inférieur à son niveau de 116 milliards de dollars en 2014.

L’IEP indique par ailleurs que les principales progressions du terrorisme dans le monde concernent l’État islamique en Afrique subsaharienne, et le terrorisme d’extrême droite en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

En 2019, l’impact économique du terrorisme dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord s’est élevé à 4,7 Milliards d’US dollars, alors qu’il enregistrait selon l’étude plus de 12,5 Milliards d’US dollars en Afrique Subsaharienne !

Enfin, une des conclusions importantes de ce rapport laisse entendre que la pandémie de COVID-19 présenterait de réelles opportunités pour les organisations terroristes qui pourraient consolider et étendre leurs opérations et leur territoire, dès lors que tous les gouvernements de la planète se retrouvent aux prises avec la crise de santé publique.

YF.Cheikh

[email protected]

3 COMMENTS

  1. C’est un peuple atteint de mythomanie , un vous dit il ne faut pas critiquer les responsables de l’état, l’autre vous dit il ne faut pas critiquer les responsables, l’autre vous dit on a autre occupation si je conclus que tous les algeriens sont responsables de toutes les dérives de l’Algérie. Alors il faut mieux fermé sa bouche et rien dire et pour finir celui qui a dit que les algeriens sont atteints par des cauchemars psychopatiques ils se voient tous président de la République et maître de toutes les professions sans connaissance des métiers ,moi je rajoute si tout algerien se regarde et regarde ce qu’il sort d’entre ses fesses tous les jours il poserait ses deux pieds sur terre et se regarde au miroir il verra qu’il ressemble aux autres êtres humains pas plus et qu’il ne pourra jamais égalé le Bon Dieu ni pouvoir changer la destinée du Créateur.

  2. Je me suis dit que pour une fois, ce revanchard de Semar utilise un qualificatif positif parlant de l’Algérie : L’Algérie améliore ….
    La lecture de la suite m’a tout de suite refroidi : amélioration et terrorisme dans la même phrase.
    Décidément, ce type en veut à l’Algérie toute entière. Il applique l’adage populaire : Après moi c’est la fin du monde.

  3. C’est le résultat de la déstructuration du DRS et le changement des têtes qui étaient genocidaires et responsables des malheurs du peuple et la destruction de l’Algerie. Le terrorisme est un produits des services de sécurités du monde entiers. Les services de sécurités du monde entier constituent un consortium du crimes, plutôt un syndicat du crimes ou le terrorisme est leurs produits qui permettent de maintenir des dictatures et aux occidentaux de mettre la main sur les ressource naturelles des peuples victimes de ce terrorisme structurel, continue à intensité variable et à structure et facilité étatiques.