9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

La production algérienne du pétrole sombre à 902 mille barils par jour : les nouveaux gros mensonges du ministre Mohamed Arkab

- Advertisement -
- Advertisement -

La production pétrolière de l’Algérie dépassera au mois d’avril prochain un (1) million de barils par jour, soit une hausse de 10.000 barils/jour par rapport au mois de mars, a fait savoir, mercredi à Alger, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab. Or, ce ministre raconte encore une fois des balivernes et diffuse des informations totalement infondées basées uniquement sur du mensonge. Explications. 

En effet, la production pétrolière algérienne n’a jamais dépassé le seuil de 1 million de barils de pétrole depuis 2019. L’appareil productif de Sonatrach et de ses partenaires étrangers peine depuis 2019 à produire 1 million de barils par jour. Et les statistiques recoupées de l’OPEP le démontrent amplement. Depuis janvier 2022, l’Algérie n’a pas pu dépasser les 970 mille barils de pétrole par jour. Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations que la Sonatrach ainsi que ses divers partenaires étrangers peinent toujours jusqu’au début de ce mois de mars 2022 les quotas de production qui lui ont été attribués par l’OPEP, à savoir l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

En effet, nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que la Sonatrach et ses diverses associations avec des partenaires étrangers déplorent un manque de production de 80 000 barils/j avec une perte financière estimée à plus de 8 millions de $/ jour.

En ce moment, la production algérienne du pétrole tourne plus précisément autour des 902 mille barils de pétrole par jour, a-t-on pu confirmer au cours de nos recherches. Et pourtant, l’Algérie doit produire selon son quota OPEP jusqu’à 982 mille barils de pétrole par jour. Elle est, malheureusement, dans l’incapacité d’honorer cet engagement pour la simple raison que son appareil productif et ses puits pétroliers ne sont plus performants et souffrent depuis 2020 d’un sous-investissement qui a été énormément préjudiciable pour la production nationale et l’exploration de nouvelles réserves.

Cela signifie clairement que 80 mille barils de pétrole font défaut à l’Algérie. Ce qui fait perdre à notre pays chaque au moins 8 millions de dollars puisque les prix du baril de pétrole sont fixés à pas moins de 100 dollars le baril ces derniers jours.

C’est  dire donc que les déclarations du ministre de l’Energie sont totalement mensongères et fallacieuses. Comment l’Algérie peut-elle augmenter d’ici le mois d’avril prochain sa production journalière jusqu’à 1,2 million de barils par jour si elle n’arrive même pas à produire les 982 mille barils qu’elle devait initialement produire depuis le mois de février dernier ? L’actuel appareil productif national peine à atteindre la barre symbolique du 1 million de barils par jour. Il est donc impossible de réaliser la performance dont parle Mohamed Arkab au regard de la gouvernance actuelle du secteur pétrolier en Algérie.

Au lieu de s’occuper de la production pour bénéficier au maximum des prix actuels plus de 100$ le baril, tous les efforts du gouvernement sont orientés vers la communication maladroite et mensongère. A défaut de prendre des mesures concrètes capables d’insuffler une dynamique au sein de la production nationale, le gouvernement algérien préfère miser sur une propagande bête et stupide pour protéger les intérêts de la personne du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, et du ministre de l’Energie, Mohamed Arkab.

Une véritable prise de conscience des autorités Algériennes est plus qu’urgente afin de mettre fin à ce gâchis qui menace la stabilité économique de notre pays.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

1 COMMENT

  1. Pas grave a sahbi abdou , je te l’ai deja dit . Ils n’ont rien fais avec les revenus du petrole et gaz avant , ils ne vont rien faire avec aujourdhui . Alors qu ‘ils produisent 1 millions de barils ou un verre ca ne changera rien . Et puis je crois que c est mieux ainssi , faut pas oublier que nous sommes des allies des Russes et on est bien comme ca pour ne pas les irriter