La jeune Racha, le nouveau visage de la tragédie des Harragas en Algérie

11
2712

Racha Boutib, cette jeune fille originaire de Maghnia à l’ouest du pays est devenue à son corps défendant le symbole de la tragédie des Harragas en Algérie. Cette jeune fille âgée d’une vingtaine d’années, pleine de charme et d’une beauté pétillante est morte tragiquement le 17 octobre dernier en haute mer lorsque l’embarcation de fortune qui la transportait en compagnie d’une dizaine de jeunes harragas s’est renversée sous le coup des vagues de la Méditerranée, cette mer si hostile aux migrants clandestins qui fuient leur pays pour rejoindre l’Eldorado européen. Son corps a été repêché sur les plages de la wilaya de Mostaganem dans la matinée du jeudi passé. 

Les agents de la Protection Civile ont retrouvé un collier en or qui appartenait à cette jeune femme infortunée morte emportée par les vagues d’une mer agitée qui reflète parfaitement les agitations de la vie dramatique de ces harragas algériens en proie au désespoir.

La mort de Racha Boutib a provoqué la consternation à Maghnia et partout en Algérie car le sort de cette jeune femme a ému les Algériennes et les Algériens. Mais elle n’est que le visage de ces dizaines, voire centaines harragas qui périssent en tentant cette traversée incertaine vers un monde meilleur que ce pays qui les étouffe et empêche de rêver au firmament de leur jeunesse. Le nombre de ces harragas morts en mer n’a jamais été déterminé avec exactitude. Certaines dépouilles sont repêchées lorsque la mer dévoreuse les éjecte sur les plages de l’Oranie. Mais d’autres disparaissant sans laisser de traces et demeurent des morts sans nom.

Dimanche passé, un cadavre de harrag a été découvert près de la plage de Madagh dans la wilaya d’Oran. Il faisait partie du groupe des 18 harraga naufragés près des îles Habibas le 17 septembre dernier, après que leur embarcation ait coulé en se fichant sur un rocher affleurant la surface de la mer. Deux des passagers avaient péri sur le champ, une fillette âgée d’environ 9 ans de nationalité syrienne et une femme de près de 30 ans, alors qu’un troisième passager a été emporté par les flots qui l’ont rejeté un mois après.

Selon plusieurs témoignages de pêcheurs et observateurs avertis du monde marin, ces tragédies risquent de se multiplier régulièrement dans les jours à venir en raison de la qualité médiocre des bateaux disposant d’un moteur de 40 chevaux et d’un moteur de secours de 16 chevaux qui sont empruntés par les Harragas algériens pour tenter de rejoindre les côtes européennes notamment espagnoles.

Or, ces embarcations de fortune souffrent régulièrement de pannes de moteur en haute mer ce qui expose la vie des Harragas algériens à tous les dangers. Ces pannes s’expliquent par l’arrêt brutal de l’importation et de la contrebande sur les moteurs d’embarcation ainsi que la pièce de rechange. Par conséquent, les moteurs en parfait état sont devenus hors de prix, ce qui pousse les passeurs à rafistoler de vieux moteurs pour réaliser un meilleur profit dans les traversées qu’ils font payer à de pauvres jeunes Harragas désespérés pressés de fuir leur pays l’Algérie. C’est dire enfin que Racha ne va pas clôturer cette longue liste sinistre des victimes du désespoir.

 

11 COMMENTS

  1. Que dieu ait son.
    La jeune portait un Hidjab donc pour moi pratiquante, et selon l’idée que j’ai d’un bon musulman, c’est que quelques soient les conditions chez lui, il prend pas une barque pour fuir son pays en se rendant dans des pays du mariage pour tous, incroyable mais vrai!

  2. Non monsieur, on ne prend pas une barque pour aller se marier. Lorsque vous dite ils se rendent ces pauvres harragas dans des pays du mariage pour tous ce n’est pas vrais.
    Les pères de familles et des familles entières prennent une barques c’est pour fuir la misère et l’injustice qui règnent dans le pays car un pères de famille ne va pas se transformer on un PD.
    Seulement vous oubliez depuis l’arrivée de Bouteflika « Atika » le nombre de PD a explosé, à Oran, Alger, Blida à travers toute les villes d’Algérie et sans se cacher en plein jour on les voit et donc arreter de critiquer ces pays étrangers ou les gens qui fuient la misère et l’injustice la plupart d’entre eux ont obtenu des aides, un logement, un boulot, ils se soignent gratuitement, ils ont une APL alors que dans leur pays l’Algérie ou l’or noir coule à flot ils sont privés de logement dignes de noms des familles entières vivent dans des guettos depuis 1961, certains dans des F2 de 56m2 famille de 6 à 10 personnes , les handicapés aucune aide de l’état et ceux qui touchent cette aide c’est 3.000DA et les enfants de faux moudjahidines touchent eux 13.000DA et bien ces gens choisissent de quitter ce pays qui a bousiller leur avenir.
    Donc monsieur fermer votre sale gueule.
    Monsieur Abdou laisser passer ce message.

    • Je n’ai pas dit qu’ils partent pour se marier, pour devenir PD ou autres, j’ai dit que lorsqu’on est pratiquant, on fuit pas la misère pour aller vivre dans des pays qui marient les personnes du même sex, où des jeunes filles déambulent bouteille de vin à la main, ou le cochon est presque dans tous les aliments car non compatible avec la pratique de l’Islam, ceci dit qu’il est normal pour un non pratiquant de le faire, puis, s’il y a des gens qui vivent dans des F2 à Alger, il y en a qui vivent à 7 à Paris, donc Madame ou Mademoiselle avant de réagir à un commentaire remue bien ta sale 👅.

      • ce que tu décris dans ton post sur ces pays existe aussi chez nous, il se pratique en cachette entre quatre murs….pourquoi vous avez cette manie de voir la paille qui dans l’œil de l’autre et ne voyez-vous la poutre qui dans votre œil….la vie est meilleur en occident c’est cela que nos jeunes recherchent.

        en occident un sans emploi ou chômeur reçoit un salaire minimum pour subvenir a ses besoins , il a une aide au logement, les soins médicaux et dentaire pris en charge à 100% par l’État…

        parole de la bible
        Luc 6:42
        Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère.

        • Je n’ai à aucun moment nié le fait que mes compatriotes algériens vivent des difficultés multi-dimentionnelles, ni la réalité que la vie est plus confortable, en tous cas matériellement, en occident, mais à ma connaissance les mairies algériennes ne marient pas les personnes du même sexe, que l’école algérienne n’enseignent pas la théorie du genre.
          Dans mon commentaire je n’ai fait qu’exprimer mon étonnement qu’une fille portant le voile, donc pratiquante, prend une barque pour rejoindre des pays où existe des phénomènes contraires à la pratique de l’Islam et si ces phénomènes existent aussi en Algérie, ils ne sont pas publiques, que deux personnes du même sexe entretiennent une relation amoureuse, rien ne gène la pratique de la religion musulmane tant que ça se fait pas publiquement, c’est leur affaire.
          Il fallait donc comprendre que je ne condamne pas tous les gens qui prennent une barque, mais j’étais juste intrigué qu’ un pratiquant risquant sa vie, pour soit-disant fuir la misère ( on est quand même pas au Bangladesh) pour aller s’installer dans des pays dont le mode de vie est incompatible avec l’Islam.
          Moi même si j’étais pratiquant je n’aurais jamais osé une telle aventure quelque soit la misère dont je me trouve.

    • Bonsoir Genève
      Je n’ai fait qu’exprimer mon avis, puis il y a eu cette Karima qui m’a répondu « fermez votre sale gueule » et demande même le retrait de mon commentaire, il fallait que tous les commentaires vont dans son sens à elle, puis pourquoi ce genre d’expression débiles de sa part, s’il y a un commentaire à retirer ça serait le sien car elle m’a en quelques sortes insulté.

  3. Mr Boualem ,vous oubliez une chose de taille,alors pourquoi il y a des mosquées et des musulmans qui vivent dans ces pays ou le mal est aux coins de chaque rue ? Ah oui cela est vrai ,ceux ne sont pas les mêmes musulmans. Je viens de comprendre. Et que si une fille ne porte pas le hidjab,ce n’est pas une musulmane et elle ,elle peut traverser clandestinement au perilde sa vie. Quelle conception réduite que vous avez de notre religion. Ouvrez grand votre esprit,la culture est faite pour toutes et tous.

    • Le fait qu’il y ait des musulmans et des mosquées ne remet nullement en question ce que j’ai dit, beaucoup d’entre eux y restent parce qu’ils y trouvent le confort matériel tel que les allocations familiales sinon comment être musulman et voir avec sa famille deux mecs s’embrasser dans le métro, tiens à titre d’exemple, en ce moment il y a dans les rues des grandes villes où vivent justement le plus grand nombre de musulmans une publicité montrant un homme portant un masque non pas sur la bouche mais sur le sex, comment voir celà avec ses parents, ses frères et sœurs ? mais on fait semblant de ne pas voir, on voit que les mosquées.
      Je n’ai pas dit qu’une femme ne portant pas le hijab ou un homme n’ayant pas de barbe ou une gandoura n’est pas un musulman, j’étais seulement étonné de voir une fille portant le voile islamique( car là il n’y a pas de doute, en principe elle doit être pratiquante, contrairement à celle qui le porte pas, elle peut ou ne pas être pratiquante) prendre une barque en Compagnie d’autres jeunes, traverser la Méditerranée sous prétexte de fuir la misère, comme s’il s’agit de quitter le Bangladesh, on est quand même pas à un niveau de misère pouvant expliquer ce jeste, et pour aller vivre dans un pays que je venais de citer.
      Dire à quelqu’un t’es pas cultivé parce qu’il a un avis différent du sien est en lui même une inculture voire une sottise car seul un test de culture générale peut définir le niveau des uns et des autres .
      Bonne journée

  4. Monsieur Boualem
    Ne vous prenez pas la tête avec des gens qui, volontairement ou pas, vous font dire des choses que vous n’avez pas dites.
    Oui, il n’est pas compréhensible de voir un bon musulman risquer sa vie en traversant la Méditerranée sur une barque de fortune et de 44 chevaux, sous prétexte de fuir la misère.
    Sur le plan matériel, ceux qui se disent aujourd’hui miséreux sont ceux là même qui refusaient du travail, qui cherchaient un sachet de lait en prenant son véhicule, qui jetaient des baguettes entières par la fenêtre et j’en passe, durant la période de la vache à lait et après tout nous ne vivons pas au Somaliland.
    Sur le plan des libertés, certes il y a des restrictions énormes, des emprisonnent politiques, mais doit-on encore rappeler que de ce point de vue, ceux qui s’opposaient à Bouteflika en 2019, sont ceux la même qui l’applaudissaient quand il leur distribuait des Toyotas en 2012, et nous ne sommes pas la Corée du Nord.
    Puis il est d’autant plus incompréhensible de voir quelqu’un qui a réellement la foi quitter un pays musulman sur une barque pour rejoindre l’occident ou l’on ne peut pratiquer sa religion comme en Algérie.
    Il convient de dire que s’il y a plus 8 millions de musulmans et plus de 2 000 lieux de culte musulmans rien qu’en France n’est pas la preuve de compatibilité de l’Islam avec le mode de vie occidental car il faut en déduire ceux qui prient et font des malversations, des vols, des insultes, ceux qui y restent pour des raisons purement économiques, qui mettent donc en avant leurs poches au détriment de leur croyances puis il y a ceux qui s’opposent aux lois de la république, faut-il encore mentionner le nombre de ceux qui mettent leurs enfants dans des écoles clandestines pour fuir cette fois-ci la théorie du genre?
    Bonne continuation.

  5. Les hommes et les femmes naissent libres et égaux. Ils (elles) ne sont comptables envers personne. Chacun (e) est libre d’aller où il (elle) veut, quand il (elle) veut et comme il (elle) veut. L’Algérie est devenue invivable malgré ses richesses. Et nous en sommes tous responsables. Les harragas cherchent à vivre leur vies tout simplement. Ceci n’a rien avoir la religion même si celle-ci est devenue étouffante. Les frontières et les religions sont une invention des hommes pour asservir d’autres hommes. Si les portes de l’Europe et d’ailleurs s’ouvrent il ne restera personnes ici. À commencer par ces soi-disant croyants et pratiquants.