Exclusif. Un avion d’Air Algérie renvoyé par les autorités chinoises à la suite de la contamination de 3 membres de l’équipage

1
2189

Triste humiliation pour Air Algérie ! Le jeudi 24 septembre dernier, un avion d’Air Algérie a décollé depuis Alger vers Pékin dans le but de « rapatrier » plus de 200 ouvriers chinois qui travaillent avec diverses sociétés chinoises installées en Algérie. Un vol qui devait permettre à Air Algérie de gagner un peu d’argent après des pertes colossales provoquées par la paralysie du trafic aérien mondial et national en Algérie. 

A Pékin, avant d’embarquer les passagers chinois, les autorités chinoises soumettent au dépistage tous les membres de l’équipage d’Air Algérie comme l’exige la réglementation sanitaire chinoise. En effet, depuis le 4 septembre 2020, tous les voyageurs souhaitant se rendre en Chine en avion doivent présenter un test virologique (PCR) négatif au COVID-19. A défaut de présentation du résultat du test, l’embarquement peut être refusé.

Par ailleurs, tous les passagers sont dépistés à leur arrivée en Chine et doivent passer 14 jours en quarantaine. Depuis fin mars, la Chine interdit l’entrée de son territoire aux étrangers, sauf dérogation spéciale. La priorité du gouvernement chinois est de limiter les arrivées de malades du Covid-19.

Malheureusement, lorsque les membres de l’équipage d’Air Algérie ont été soumis à des tests de dépistage PCR, les résultats ont dévoilé qu’au moins 3 membres du personnel de la compagnie aérienne nationale à bord de ce vol reliant Alger à Pékin sont positifs au coronavirus COVID-19 ! Les autorités de l’administration de l’aviation civile chinoise ont décidé par conséquent d’annuler ce vol et de renvoyer l’équipage d’Air Algérie car les conditions sanitaires ne sont pas réunies pour permettre le transport de plus de 200 passagers chinois vers l’Algérie. Les autorités chinoises ont interdit catégoriquement à l’équipage d’Air Algérie infecté par la COVID-19 d’opérer au niveau du sol chinois. L’avion de la compagnie aérienne nationale est reparti bredouille de Pékin et ce vol commercial qui était censé soulager les finances d’Air Algérie va finalement creuser encore son déficit puisque tout un avion a été mobilisé et d’énormes quantités de kérosène ont été gaspillées pour un aller-retour sans aucun passager ! C’est un véritable gâchis ! Un Gâchis qui démontre l’incapacité d’Air Algérie à reprendre ses activités faute d’une véritable politique sanitaire respectueuse des exigences mondiales en matière de lutte contre la pandémie de la COVID-19. Un gâchis qui prouve enfin que l’Algérie n’est pas encore capable d’ouvrir ses frontières car elle n’a aucune politique de dépistage sérieuse pour contrôler les voyageurs entrant et sortant de son territoire national !

 

1 COMMENT