7.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

D’après Tebboune, seule une minorité des Algériens s’oppose aux élections législatives du 12 juin prochain

- Advertisement -
- Advertisement -

« On ne voit pas les choses de la même manière ». C’est avec ces mots que le Président Abdelmadjid Tebboune a répondu aux questions formulées par les écrivains-journalistes Kamel Daoud et Adlène Medi pour les besoins d’une interview réalisée avec le Président algérien au profit du célèbre magazine française, Le Point, l’une des publications les plus diffusées et lues en France. 

Lors de cette interview qui s’est déroulée dans le Palais Présidentiel d’El-Mouradia, Abdelmadjid Tebboune a expliqué que seule une minorité s’oppose vraiment aux élections législatives anticipées dont le scrutin est prévu le 12 juin prochain.  « Ce que j’observe à travers tout le pays ne dit pas que les Algé- riens, dans leur majorité, sont opposés aux élections législatives », a affirmé ainsi Abdelmadjid Tebboune selon lequel des diplomates étrangers et des opposants algériens « outre-mer » véhiculent de fausses représentations politiques sur l’Algérie.

« Vous me dites une «bonne partie de l’opposition»: combien sont- ils ? Au vu des instruments de mesure dont nous disposons, il s’agit d’une minorité qui se présente
comme une majorité grâce à une médiatisation à outrance, notamment outre-mer », a dit ainsi Tebboune tout en critiquant certains diplomates qui l’accusent de s’aligner sur les positions de cette « minorité ».

« Certains ambassadeurs, malheureusement, ne voient que cette minorité et ne vivent qu’avec elle, et ignorent la majorité des Algériens, induisant en erreur les pays auxquels ils appartiennent », a affirmé encore le Président algérien.

 » Je sais qu’il y a un engouement pour ces législatives, notamment chez les jeunes, alors que tout récemment, ils ne s’inscrivaient même pas sur les listes électorales. Il n’y a pas
d’autre issue. Et tous ceux qui veulent entraîner le pays vers l’aventure sont en train de perdre leur temps », a conclu enfin Abdelmadjid Tebboune décidément sûr de lui et convaincu de sa capacité à imposer jusqu’au bout sa feuille de route à l’ensemble de l’Algérie entière.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

21 COMMENTS

  1. Je te le jure que tu et pas crédible à cause de vous et de zaitout que vous avez brisé le hirak parce que vous dites que des mensonges et que vous travailler pour des agendas ce que j’ai remarqué chez vous soit vous êtes avec nous soit vous êtes des agents sait ça la démocratie que vous prétendez comment voulez vous que en peut changer jamais avec des pions comme vous honte à vous et vous faites honte au journalisme

  2. Mass Aumer Ulamara agh d ini tidts !

    Lezzayer : annar n tsertit, mačči n userdas

    Adabu n ‘’Lezzayer tamaynut’’ iteddu ad issekcem tamurt di yir tinifift, d tallit n takriṭ/violence ara yesnegren asirem-nni ameqqran d-ilulen si furar 2019. Anwa ur as-nenni : « tikkelt-a tezmer ad tbeddel s tidett » ?

    Adabu iteddu ad yerr takmamt i tmurt, ma yezmer, ad issekcem imeɣnasen ɣer leḥbas, ad igdel ikabaren akked tdukliwin illan, syen ad yeg afrag i tmurt, zun d amerdax. D ayen iḍerrun kan di tmura yal tikkelt ma yekker ṭṭrad ameqqran, ad ttwakksen izerfan ar tezri temsalt (Etat d’urgence, Etat d’exception, …). Ass-a, ur illi ṭṭrad di tmurt n Lezzayer gar-as d tmura nniḍen.

    Adabu yufa-d taḥilett akken ad iseddu tasertit-is, ad iqqim : ad d-yaf ‘’acengu n waguns’’ (ennemi intérieur) akken ad d-isnulfu isuḍaf imaynuten (lois répressives) swayes ad iqqen tamurt. Maca tamacahutt-nni d-suffɣen, ‘’MAK, Rachad organisations terroristes’’, tesban-d ugar tikerkas-nsen.

    Amur ameqqran n Izzayriyen ẓran abrid deg iteddu udabu , anwa i d issew-is : ad d-issuffeɣ tazmert-is, ad iwwet ad icudd s cckal, akken ad issuffeɣ Izzayriyen seg ubrid n talwit deg yedda umussu n hirak-tanekra si furar 2019, abrid-nni yernan ccan i tmurt n Lezzayer.

    Ass-a, amjaddel gar yemdanen iteddu yal ass : amek nezmer ad nqabel adabu s talwit, s tikli d isuɣan, di tegnitt deg netta yefren takriṭ n tdebbuzin, taɣdemt n usekkak d wayen nniden ?

    Tamsalt tettwassen di tmura nniḍen. Di tallit n apartheid di Tafekra n Wanẓul (Afrique du Sud) akked umennuɣ n ANC, Awal n Mandela iqqim-d d azamul :

    « Akka i itella, d win yewten i iferrnen udem n umennuɣ akked wayen swayes izmer ad iwwet, mačči d win yettwaɣen. Ma yessexdem takriṭ/violence di tyita-s, d tamara ɣef win yettewten ad issemres ula d netta takriṭ », Nelson Mandela (1).

    Maca, awal n Mandela idda di tallit-is, di lweqt-is, mačči yiwen ubrid kan i yellan. Ass-a abrid n talwit yugar win n takriṭ, akken ad d-teffeɣ tmurt si tsertit n 1962, ad tebnu ɣef izerfan.

    Tidett, ass-a ur illi ucengu n berra, ur illi ‘’ucengu n waguns’’ deg ugdud. Ma yella ucengu, illa deg udabu, illa di tidderɣelt n wid yuɣen amkan deg-s, zun d ayla-nsen, teččen rennun war tawat, sedduyen yal asaḍuf i wammud/lfayda-nsen. Adabu-ya ibedd ɣef sin ifadden :

    Tasertit taârabt-tinneslemt akked tuqqna ɣer tigeldiwin n wagmuḍ (Emirats, Qatar, Saoudya,…),

    Tasertit taserdasit (militarisation de l’Etat)

    Issefk ad tekkes tsertit taserdasit (démilitariser l’Etat)

    Di yal tamurt llan iserdasen d agadir ɣef tlisa akked tlelli n tmurt, d afrag ibedden s tezmert n imezdaɣ n tmurt, mačči d uzzal kan, iblandiyen akked tmesrufag i ɣef tebna tezmert-is.

    Ugur ameqqran di tmura yellan am Lezzayer, d anekcum n iserdasen deg unnar n tsertit, uɣen tanemmast. Mačči d amkan-nsen, mačči d nitni i yessefken ad seddun tasertit n tmurt, neɣ tadamsa n tmurt. Si 1962 ar ass-a, d ifesyanen imeqqranen i yeṭṭfen imukan n yal takebbanit, n yal amkan nniḍen, gan zun d aẓeṭṭa n tissist gar-asen.

    Nnig lfayda i tent-icerken akken llan deg unnar n tsertit, illa wayen i tent-icerken ugar : d tadrimt tameqqrant swayes sfaydin, akked tudert-nsen nnig yal asaḍuf/lqanun i yellan kan i wegdud, mačči i nitni.

    Ifesyanen imeqqranen i yettwaṭṭfen gar ifassen n teɣdemt taserdasit (tribunal militaire n Blida), adabu yefka-d udem-nsen zun d imexḍa, d wid kan yezrin/yaâddan akkin i tilas yettwaqbalen (tadyant n Hamel, d amedya).

    Tidett, ur telli kra n ‘’mani pulite’’ akken ad tizdig tsertit n tmurt. D aɣebbar s allen, akken ad issusem wegdud. Ayen illan ass-a di tmurt n Lezzayer, d ayen illan di tmurt n Rusya, Birmanya, Maser, Brazil (2)…

    Di yal amkan i ṭṭfen iserdasen, ad as-ddun i tmurt zun d lkazirna. Di 2020, yiwen uneɣlaf n Lezzayer yufa-yas-d tabburt akken ad teddu akken iwata luzin n wuzzal n El Hadjar : ‘’issefk ad tt-ṭṭfen iserdasen’’.

    Ayen ur d-inni : akken ad rẓen taseqqamut n sandika yellan din, ad seddun ixeddamen s udegger d umeṭreg, akked lḥebs ihegga.

    Teqqim-d tuttra : amek izmer ad iqbel win iteččen tamurt, war tawat, war talast, ad iqqim azekka di talast-is, ad yili am netta am at tmurt-is ?

    Tifrat-is, d asalu amaynut (une nouvelle vision) i tmurt n Lezzayer, d adabu aɣarim (Etat civil) i tdukli ɣef lsas n timura n Taferka n Ugafa…

    A.U.L.

    Timerna / Notes :

    1) «C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’a d’autre choix que de répondre par la violence », Nelson Mandela.

    2) « Il sera très difficile de démilitariser l’État brésilien, car cela impliquerait que des milliers de militaires acceptent de diviser leur salaire par dix » (M. Chirio, historienne, spécialiste du Brésil). Source le Monde diplomatique, juin 2021, p. 6.
    Auteur
    Aumer U Lamara, écrivain

  3. @Zakaria
    Comprends d’abord le contenu avant de debiler des aneries et des etiquettes dont tu es expert.
    Quand a nous faire croire que toi et tes comperes sont prets a attaquer la Kabylie, je te dis essayes et tu verras : tu vas te retrouver chez toi en Arabie ou Turquie , qui sait d’ou sont tes origines.. de colon

  4. J’ai oublie de dire a ce facho de Zakaria que c’est bien une minorite de Kabyles qui ont liberes cette Algerie des colons francais .. n’est ce pas ? Apprends quelque chose des colons francais qui sont rentres chez eux.

  5. Moi, je le dirais autrement !
    Seuls les gardiens du temple et leurs serviteurs, les cachiristes ont envi de croire à ces élections !
    Ils s’autosuggestionnent à longueur de temps, que même mis en minorité, ils ne lâcheront pas leurs mangeoires !
    Comme d’habitude ! Ils s’imposeront par le bourrage des urnes et la force. Une grosse farce quoi !

  6. Teboune-cocaine a un problème avec les chiffres et les ordres de grandeur : après avoir dit que l’Algérie a produit en 2020 l’équivalent de 25 milliards $ de patates (plus que les hydrocarbures) il dit maintenant seulement 25 000 marcheurs les vendredis alors que la junte mobilise depuis 2 ans les 400 000 policiers et gendarmes pour tenter de mettre fin aux marches de vendredis sans y parvenir d’ailleurs : ca fait 16 policiers/gendarmes pour 1 marcheur… ils sont trop forts ces hirakistes, ce sont des surhommes !!!!

  7. Qui est rusé et menteur vivra toujours dans la misère.
    Nous sommes dans la merde jusqu’au coup
    Depuis 1962
    Je vous le dis et je le répète le salut du pays de mon père et de mon grand père
    Viendra avec la fin du pétrole et du gaz , car tous ces rapaces qui se prétendent patriotes , sont en réalité que de la vermine et autres charognards qui se nourrissent de sa sève.

  8. Kabylos
    C’est quoi ce charabia?
    Peut on raisonnablement écrire dans un dialecte comme celui là au 21 eme siècle?
    ( t’as vu, le racisme primaire, ben ça marche pour toutes les langues…)

  9. Ton histoire de la guerre d’Algérie pour les nuls tu peux te l’a garder pour toi
    Ce que je sais, cest que mon pere m’a raconté les crimes de guerre du grand général harki Belounis et ses 3000 harkis kabyles
    Instruit toi en lisant le rapport de Michel Rocard sur les camps de regroupements en kabylie ou plus de 2 millions de personnes ont été parqués comme des bêtes
    Ou les services français ont recruté des milliers de supplétifs car ils n’avaient pas le choix,subir les humiliations, voir leurs enfants mourir de maladie ou crever de faim,
    Les opérations militaires de 1956/1957 ont rasé chaque dechra villages, les ont brûlés et vidés
    La guerre se se déroulait plus qu’aux frontières a l’intérieur et au sud pays
    Ou dans les villes du nord
    On attend que la France ouvre les archives et donnent les noms des 265000 supplétifs de l’armée française…

  10. Toz Toz man
    Ok tu es un vrai arabe, tes aïeux descendent directement d’une famille de bédouins vivant
    Il y’a 5 siècles dans le désert d’Arabie
    Admettons que c’est vrai .
    Je reconnais l’arabe en tant que langue du saint coran.
    Mais à part ça, quel pays arabe aujourd’hui peut se vanter d’être une démocratie ou développer ?
    Aucun, tout est acheté aux occidentaux et puis
    « Est-ce que tu sais vraiment lire et écrire  l’Arabe ?

  11. @ Toutoune is seek miskine
    Personnellement je trouve déplorable de qualifier la langue Tamazight de charabia, qui entre nous n’est pas plus charabia que l’arabe ou l’amharique ou la langue des Kalmouks. Il n’y a que l’ignorance qui empêtre l’individu dans le charabia de la pensée. Ceci démontre à l’évidence le manque de respect qui est dû à autrui, quand vous voudrez que les autres vous respectent !
    Je déplore votre fermeture d’esprit doublée d’une affligeante et indigente ignorance, pour ne pas dire haine, portée en étendard de la bêtise et déclamée au mégaphone à qui veut bien l’entendre.
    Hélas, ceci remarquez bien, n’est pas complètement de votre faute, vous n’êtes que le produit du système idéologique araboislamique aliénant les masses en les détournant de leur patrimoine et de leur Histoire propre.
    Sachez monsieur que le Tamazight est une des plus anciennes langues de l’Humanité, et cela, que vous le vouliez ou pas, que cette langue n’est pas soumise au consentement et à l’agrément des gens qui, comme vous, véhiculent des préjugés, des stéréotypes et un ostracisme outrancier.
    Les épigraphes et autres inscriptions rupestres du Parc national du Tassili et en d’autres sites d’Afrique du Nord remontent à des millénaires. Juste pour vous dire que lorsque une communauté ou un peuple pensent à inventer un support calligraphique à la pensée abstraite, aux choses les plus communes et à son environnement, c’est qu’un processus d’évolution a eu cours au sein de ce groupement humain, qui a permis de régler les problèmes et autres soucis de la vie courante : l’habitat, la subsistance, la protection contre les dangers inhérents, se vêtir etc. pour avoir le loisir et l’intelligence d’inventer un système d’écriture.
    Que cette écriture soit gribouillage, géométrie symbolique ou harmonique ou boustrophédon importe peu, l’essentiel c’est qu’elle est vivante en dépit de la morgue et de la haine de ses ennemis. Toutes les langues ont pour source un idiome que certains, avec suffisance et mépris relèguent d’ignorance dans le clapier des dialectes. Or, quelle est la distance qui sépare le dialecte de la langue ?
    Vous devez être linguiste certainement pour aller d’une affirmation aussi assurée que sentencieuse, vous devez certainement posséder une réponse éclairante à cet égard.
    Pour mot de la fin, cher monsieur, croyez-vous que les toponymes des plus grandes villes, montagnes, collines, rivières etc. d’Afrique du Nord qui sont amazighs sont l’expression d’un charabia ?
    Auquel cas il faudrait les faire disparaître et les remplacer par des toponymes qui auront été agréés par les augustes instances qui ne relèvent pas du monde charabiaque, comme l’idéologie aliénante l’a tellement bien démontré jusqu’à maintenant, par la substitution des toponymes amazighs et le refus des prénoms amazighs à l’état civil.
    C’est assez les outrages et le mépris, déjà assez bien cadré par le système inique, ça ne passera plus, à moins que vous soyez à la recherche de la fracture irrémédiable.

  12. Kabylos et Den Dani
    Apprendre à lire avant de critiquer. Je réponds aux racistes comme kabylos qui insultes la langue arabe et ses représentants en appliquant les mêmes recettes.
    Je n’ai pas de leçons à prendre de fachos qui s’offusquent du traitement qu’ils assènent à longueur de temps.
    Juste apprenez à lire et accessoirement la politesse avant de venir jouer vos sérénades sur le patriotisme et la pureté ( toute relative) qui vous bercent d’illusions.
    L’Algérie est un pays de harkas gouverné par des harkas, et vous n’êtes en rien supérieur.