6.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

COVID-19. Alerte à l’est du pays : nombre des contaminations en hausse et hôpitaux sous pression

- Advertisement -
- Advertisement -

La situation commence à devenir particulièrement dangereuse à l’est du pays, la région la plus peuplée en Algérie car 60 % des Algériens habitent dans les wilayas de l’est du pays. Or, au niveau de la région Est, le nombre des nouveaux cas contaminés est sans cesse en augmentation et les hôpitaux sont sous pression à cause de l’augmentation des nouveaux cas hospitalisés. 

Ainsi, le dernier rapport épidémiologique de l’Institut National de la Santé Publique (INSP) nous apprend qu’entre le 04 et le 10 octobre et, entre le 11 et le 17 octobre, le nombre des cas positifs a augmenté de 53,2 % ! Ce qui est une hausse particulièrement inquiétante qui n’augure rien de bon pour les semaines à venir.

Certaines wilayas ont enregistré des taux d’augmentation record à l’image de M’Sila qui a  observé entre ces deux semaines du mois d’octobre une augmentation de 159,7
% des nouveaux cas déclarés positifs au coronavirus COVID-19. Ce nombre de cas est passé de 27 à 70 en 15 jours. Les wilayas de Jijel et Sétif ont déploré également plus de 50 nouveaux cas aussi pendant cette dernière semaine du 11 jusqu’au 17 octobre.

Mais d’après les données recueillies par l’INSP, la wilaya d’El Tarf est celle qui a enregistré l’augmentation la plus impressionnante de nouveaux cas de coronavirus COVID-19. Il s’agit d’une augmentation de 450,0 % car le nombre de cas est passé de 20 à 110 en une seule semaine. Les indicateurs épidémiologiques explosent et révèlent une forte dégradation de la situation sanitaire.

Dans les hôpitaux, les constats sont également amers. Preuve en est, l’INSP a souligné une augmentation des hospitalisations à partir de la première semaine d’octobre au niveau des wilayas de l’est du pays. 34,3 % de l’ensemble des cas hospitalisés à l’est du pays ont été admis en réanimation. Ce qui représente un taux très élevé qui témoigne de la gravité de la situation actuelle des hôpitaux de l’est du pays.

Dans les wilayas de Jijel, Sétif, M’sila et Batna ou Mila, le taux d’augmentation des patients admis et soigné dans les services de réanimation a dépassé les 45,7 % entre le 04 et
le 10 octobre et la dernière semaine d’octobre. « Cette augmentation est observée essentiellement dans deux wilayas, Jijel et Sétif », nous apprend encore l’INSP dans son dernier bulletin épidémiologique selon lequel les moyennes quotidiennes des admissions en réanimation vont de 9 patients par jour jusqu’à 17 patients par jours dans les wilayas de l’est du pays. Des données qui font vraiment froid dans le dos car la situation va certainement s’aggraver dans les jours et semaines à venir.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -