13.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

COVID-19. A l’est du pays, les hospitalisations des cas graves continuent d’augmenter

- Advertisement -
- Advertisement -

En cette fin du mois d’août, l’est du pays est la région qui demeure la plus touchée par l’augmentation continue et régulière des cas les plus graves de COVID-19 hospitalisés pour des symptômes alarmantes tels que l’insuffisance respiratoire. Sept wilayas sur quatorze de la région de l’est algérien enregistrent depuis le 20 août dernier des augmentations du nombre d’hospitalisés pour une infection à la COVID-19 compris entre +2,2 et +16,1 %, nous apprend à ce propos l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme scientifique officiel relevant du ministère de la Santé et chargé de mener des enquêtes sanitaires sur le terrain pour déterminer l’ampleur précise des épidémies menaçant la santé publique dans le pays.

Ces wilayas où les hospitalisations pour les formes graves de la COVID-19 demeurent préoccupantes sont Skikda, une augmentation de +16,1 % en une semaine, Oum El Bouaghi (+13,5 %), Mila (8,5 %), Constantine (7,4 %), Annaba (5,7 %), El Tarf (2,8 %) et M’Sila (2,2%). Il est à souligner qu’à l’est du pays, aucune wilaya n’enregistre un recul des cas graves hospitalisés plus de 20 % jusqu’au 20 août dernier.

Quelques wilayas ont enregistré, néanmoins, une diminution de 10 % du nombre des hospitalisations pour les cas de COVID-19 comme  Sétif,  Jijel et Guelma, nous apprend l’INSP dans son dernier rapport sur la situation épidémiologique. Le pic le plus élevé des hospitalisations a été observé à l’est du pas le  10 août dernier avec 3 759 cas. Le
17 août dernier, 3 450 patients ont été hospitalisés dans les structures de santé et ce nombre quotidien des patients hospitalisés a continué d’augmenter pour atteindre les 3 576 patients le 20 août dernier. C’est dire que les ravages de la 3e vague ne reculent toujours pas dans les wilayas de l’est algérien.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -