Contrôles judiciaires, mandats de dépôt : la répression du Hirak, le feuilleton phare du Ramadan en Algérien

27
1661

La répression brutale des activistes et militants du Hirak est finalement le seul feuilleton phare du Ramadan en Algérie. Plusieurs militants ont été incarcérés et d’autres ont été placés sous contrôles judiciaires, la liste des prisonniers politiques s’allonge et, désormais, un nombre incalculable de militants du Hirak sont harcelés par d’interminables procès et surveillés étroitement par les services de sécurité qui ont battu les records des « interpellations politiques » en une seule semaine. 

A Oran, au niveau pôle pénal spécialisé, l’activiste Mustapha Guira a été placé sous mandat de dépôt après avoir été inculpé officiellement de complot contre la sécurité de l’État ayant pour objectif incitation des citoyens contre l’autorité de l’État et atteinte à l’unité du territoire national, adhésion à une organisation destructive activant à l’intérieur et à l’extérieur du pays et publications d’écrits pouvant porter atteinte à l’intérêt national.

Il a été rejoint en prison par Tahar Boutache placé sous mandat de dépôt et inculpé lui-aussi de complot contre la sécurité de l’État ayant pour objectif d’inciter des citoyens contre l’autorité de l’État et atteinte à l’unité du territoire national. Ce militant du Hirak est également accusé d’adhésion à une organisation destructive activant à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Toujours à Oran, un autre militant, à savoir Yasser Rouibah, a été placé également sous mandat de dépôt pour les mêmes chefs d’inculpation. A en croire la justice algérienne, il y a une organisation paramilitaire qui fait la guère au pays et qui menace sa stabilité. Et pourtant, il ne s’agit que de simples manifestants et activistes du Hirak dont la seule arme est une banderole, une pancarte ou un statut sur Facebook !

Le délire de la justice algérienne s’est répandu jusqu’à Alger, la capitale, où plusieurs figures emblématiques du Hirak ont été placées sous contrôle judiciaire, une décision qui sonne comme un avertissement préfigurant bientôt des incarcérations systématiques si les marches protestataires du Hirak poursuivent leur rythme d’évolution.

Karim Tabbou a été placé ainsi sous contrôle judiciaire au tribunal de Bir Mourad Rais après avoir passé la nuit au commissariat de Châteauneuf où il a été auditionné à la suite d’une plainte déposée à son encontre par le président du Conseil national des droits de l’homme Bouzid Lazhari. Le militant Slimane Hamitouche a été lui-aussi placé sous contrôle judiciaire tout comme les journalistes Said Boudour et Djamila Loukil à Oran qui ont été, inculpés, de complot contre la Sécurité de l’État et adhésion à une organisation subversive qui active à l’étranger et en Algérie ! Des accusations fantaisistes et surréalistes pour des journalistes ou des Défenseurs des Droits de l’Homme dont le parcours en faveur du changement démocratique est connu depuis de nombreuses années. Comment peut-on faire croire à l’opinion publique nationale et internationale que des millions d’Algériens sortent chaque semaine dans les rues des plus importantes villes algériennes parce qu’ils sont téléguidés par une organisation subversive étrangère ? Sinistre imagination.

Le régime algérien a définitivement sombré dans une paranoïa hyper-dangereuse qui menace plus que jamais la stabilité du pays en raison de ses violentes divisions nationales nourries par la propagande des dirigeants aux commandes du pays. Que Dieu Protège l’Algérie !

27 COMMENTS

  1. C’est à nous de passer le tunnel en éclairant nos lanternes…
    Personne ne nous fera de cadeaux, encore moins nos valeureux harkas qui sont nichés dans tous les postes régaliens de l’état.
    Une aubaine que les handicaps du harkis Boutef sont visibles.
    Ce n’est pas le cas pour ceux qui lui succèdent.
    Réveillons nous et allons chercher hakna pacifiquement mais de manière stratégique et déterminée en restant uni

  2. Au lieu d’entamer des discussions sérieuses avec le pouvoir et notamment l’armée afin de trouver une issue politique rapide à cette impasse, les faussaires du hirak continuent de jouer le pourrissement de la situation.
    Les marches de chaque mardi et vendredi constituent un réel danger pour la santé des Algériens en temps de pandémie Covid19, et les derniers chiffres d’admission en réanimation sont en constante augmentation.
    Le premier hirak spontané qui a permis d’éjecter Bouteflika et sa mafia et a redonné beaucoup d’espoir au pays pour en finir avec la gabegie et la corruption. L’armée s’est rangée du côté du peuple et n’a pas tiré sur la foule comme du temps de Khaled Nezzar et les généraux sanguinaires.
    Au fil du temps, le hirak s’est vu noyauté par des opportunistes qui aiment prendre le train en marche. Petit à petit, ces éléments ont fait une OPA sur ce dernier et parler au nom du peuple Algérien. Même les slogans du hirak ont été revisités de fond en comble. Nous sommes passés de « l’armée et le peuple frère-frère » à des slogans hostiles à l’armée ? Je ne pense pas que c’est le fruit du hasard.
    Souvenez-vous au début, les hirakistes étaient favorable à l’idée que des représentants de confiance soient désignés pour défendre les revendications et négocier ce passage critique.
    Nous avons eu la surprise d’apprendre que les représentants du hirak sont Zoubida Assoul, Mostapha Bouchachi, Karim Tabou, Foudil Boumala et plein d’autres qui n’inspiraient franchement pas confiance.
    Il se trouve que ces derniers ont un agenda bien caché à eux :

    – Torpiller l’article 2 de la constitution et instaurer un état …
    – Combattre la langue arabe pour la remplacer avec un machin incompréhensible
    – Imposer le torchon de Jacque Bénet à la place de l’emblème national
    – Imposer le fédéralisme à l’Algérie
    – Dynamiter la société Algérienne à travers l’adoption des mœurs étrangères à notre histoire

    Comme ils savent qu’ils sont minoritaires dans le pays, l’idée d’une élection ça ne leur plait pas du tout, l’expérience de 1991 est encore dans les esprits. Ils préfèrent alors passer en force en voulant imposer une période transitoire qu’ils gèreront bien évidement à leur profit. De sorte que nous passerons de l’état FLN à l’état de la DACHRA. Bien que ce dernier est très présent et très puissant dans les administrations et les grandes sociétés publiques.
    La situation risque de durer encore longtemps et le régime comme ils aiment à l’appeler joue la montre. Vous pouvez marcher toute votre vie, ça ne le dérange pas du moment qu’il n y’a pas de débordements.
    D’après cette logique, le pays va rester bloqué d’une part par la Covid et d’autre part par des marches hebdomadaires inutiles et contreproductives. Aucun résultat réel n’a été concrètement obtenu.
    Rachid Nekkaz a été le premier à le comprendre. En dénonçant cet état de fait, il s’est fait attirer les foudres de la mafia du hirak : Rachad, Amir El-Mazda, les supplétifs de la dachra,…
    Il n’y aura jamais de période de transition en Algérie, ce n’est pas sérieux. Admettons que le pouvoir désire transmettre les règnes du pays à la relève. Cette transmission elle se fera ou, dans un café ou sur YouTube ?
    La transition telle qu’elle est imaginée par les faussaires du hirak, consiste à dissoudre l’ANP, les administrations et les forces de l’ordre à l’image de ce qui s’est passé en Irak.
    Ils ne le disent pas ouvertement, ils vous répondront que l’armée doit retourner dans ses casernes (une rhétorique déjà entendu ailleurs et prélude à une opération de déstabilisation).
    Comme si ces démocrates fantoches pourraient organiser une transition sans l’armée et les forces de l’ordre.
    Leur opportuniste leur fait oublier qu’à la moindre occasion, des pays hostiles, et ils sont nombreux, interviendront directement dans le processus de transition. Mais bon, ça eux c’est le dernier de leurs soucis.
    Savez-vous que beaucoup de hirakistes sont pays pour jouer aux révolutionnaires « Ahrars » comme les appellent le professeur Zeïtout, l’ancien agent de DRS qui aime se présenter comme ancien diplomate. Bande d’abrutis, l’ambassade d’Algérie en Libye était un poste avancé du DRS et ce sympathisant du FIS qui traficotait avec les Iraniens et les saoudiens a fini pour être débusqué et l’ordre lui a été intimement donné de rentrer en Algérie.
    Vous voulez qu’on donne l’Algérie à un conglomérat de traitres formé par les islamistes de Rachad et les parasites du MAK. Ça ne va pas non ?

  3. ADzlkelb,
    Beaucoup de hirakistes sont payés, comme toi le cachiriste, n’est ce pas. Toi tu es le lecteur des Tagarins, et les hirakistes c’est des hommes et femmes libres. Quant à discuter makach discussion TETNAHAW GA3.

  4. A lire et rire sur Elmanchar Tebboune entame la visite de plusieurs wilayas sur Google Earth, Il est fort , super man

    Tebboune affirme n’avoir jamais rencontré Bouteflika “Je l’ai vu une fois à la télé”

    jsouhaitons et gardons un bon espoir pour le pays sincerement de tout coeur je souhaite la lberation des detenus
    d opinions le plus tot possible

    j ai vu la mere de Said Chetouane sur facebook c est tres touchant , c est une mere qui pleure son fils

  5. @[email protected] je te remercie pour ta contribution au débat
    Ici, c’est le concours de l’insulte la plus graveleuse …aucune argumentation
    Ils n’en ont ni les moyens intellectuels ni les arguments pour débattre ou échanger
    @le [email protected] affirme sans rire, il n’ya pas de discussion….mais pour qui tu te prends mec…tu es wallou
    Tu existes ici que par tes post d’ insultes.
    Ton Mak, ton Mhenni et ton Tabbou sont que des marionnettes de pacotilles.
    « nous ne voulons pas d’arabe en kabylie »…le message est clair

  6. @[email protected] Said Chetouane devait aller à l’école, poursuivre sa scolarité et fréquenter des enfants de son âge pas se trouver dans les manifestations à Alger (loin du domicile de sa maman) en compagnie d’adultes
    Quand à la fake-news de l’agression sexuel, elle est tombé à l’eau, car le garçon a bien été examiné et cette thèse a été écartés par le compte rendu du médecin.
    Si sa maman est incapable d’éduquer son fils, puisqu’il a affirmé lui même participé régulièrement aux manifestions à Alger depuis 2 ans…alors qu’il est domicilié et scolarisé à Blida, au domicile de sa maman

  7. @ dz man

    Vous avez l’air de trouver naturel que l’armée des frontières qui a usurpé le pouvoir en écrasant l’ALN historique et qui se décrète héritière de force de la révolution de novembre 54 est légitime ? Cette armée a instillé son venin de corruption généralisée depuis 1962 en démotivant et en déresponsabilisant tout le monde. Ce qui importait, avant toute chose, pour cette armée, c’est de se camoufler derrière des civils transformés en intérimaires corvéables à merci.
    Pourquoi, plutôt que de demander au Hirak de négocier avec l’armée qui a confisqué le pouvoir depuis 60 ans, ne demandez-vous pas à cette armée de mettre de l’eau dans son vin en lâchant du lest pour sauver le pays ?
    Mais, vous êtes sûrement un de ses éléments détaché qui a appris à ne voir midi qu’à sa porte !
    C’est dans votre nature de toujours imposer des rapports de force, mais méfiez-vous, le peuple brimé ne lâchera pas !
    A méditer !

  8. A Mouloud jusqu’à aujourd’hui on m’appelle Lococlandestino, alors que j’ai ma carte de séjour depuis quelques années.
    J’aurai pu te répondre en basque, mais c’est comme le kabyle, des fois on est incompréhensible. Arrête d’insulter les gens et de les stigmatiser même si tu n’es pas d’accord. On peut être contre sans les traiter de FDP, car sûrement c’est ceux là qui vont faire que la ruine Algérie se relèvera un jour et avec une démocratie.

  9. Loco
    Il ne t’arriveront jamais à la cheville.
    Ne t’inquiètes même pas à ce sujet.
    Ils aimeraient être à ta place mais ont vendus leurs âmes au diable.
    Qu’ils assument!
    Je suis fier de toi.
    C’est toi, l’Algérie dans toute sa grandeur.
    Psahtek et Saha ftorkoum.
    Ton frère.

  10. Ils n’ont plus que l’insulte pour les faire exister et viennent se plaindre en retour parce que, même à ce jeu là, ont est meilleur qu’eux.
    Ils ont vendus leurs âmes ces harkas en tongs.
    Des sous merdes qui ne connaissent pas ce que Dignité et Honneur veulent dire.
    Leurs mères déjà, donnaient leurs fesses….
    Que des fils de putes qui s’accrochent aux branches pour quelques cachirs…
    Race maudite de cafards en rangers à scratch.

  11. [email protected] Mes petits enfants…
    Combien de fois je vous dit qu’il faut dormir…
    C’est un sujet lourd pour vous alors laisser les Adultes commenter pourqu’on vous prepare un avenir radieu…
    Mais si vous continuez a manger la confiture de Maman l’abbeille la Tueuse dite fleure morte alors vous deviendrezdes singes guinoles comme Morgane l’inculte.
    Il esttemps pour vous de faire Dodo…
    Bonne nuit les enfants
    Kheireddine