10.9 C
Alger
lundi, janvier 30, 2023

Confidentiel. La DGSN bloque étrangement une enquête sur la falsification de 64 permis de construire à Alger

- Advertisement -
- Advertisement -

A Douera, une commune de la wilaya d’Alger, ce scandale a provoqué l’indignation générale de la population locale. Le maire de la ville, Roumani Djilali, est impliqué dans une affaire de falsification de 64 permis de construire. La wilaya d’Alger a instruit une plainte au niveau de la Justice et les services de la Police judiciaire de la Direction générale de la Sûreté Nationale (DGSN) ont été instruits d’ouvrir une enquête afin de déterminer les complicités et les niveaux d’implication de plusieurs responsables de l’APC de Douera. 

Cependant, au bout de quelques semaines d’investigations, cette enquête a été brutalement suspendue par le commissaire principal, Halim Meziane, le chef de sûreté de la daïra de Draria. Ce dernier est intervenu pour donner un coup d’arrêt à l’enquête qui permet jusqu’à maintenant de sauver la tête du maire Roumani Djilali.

Ce dernier bombe le torse et nargue ses détracteurs en les menaçant ouvert d’actionner ses connaissances hautement placées. Et parmi ses connaissances dont se targue ce maire qui a délivré des dizaines de permis de construire falsifiés ayant permis la construction de plusieurs dizaines de bâtisses en toute illégalité, l’actuel nouveau patron de la DGSN, Farid Zineddine Bencheïkh qui a été nommé le 16 mars denrier en remplacement de Khelifa Ounissi.

Le maire FLN de Douera Roumani Djilali prétend qu’il est l’ami de Farid Zineddine Bencheikh grâce auquel il peut se considérer, désormais, comme « intouchable » ! Et c’est pour cette raison que les investigations policières sur le scandale des permis de construire falsifiés sont totalement bloquées. Une situation qui ne manque pas de soulever la colère de la population locale.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -