Confidentiel. Enorme Malaise à Algérie Télécom à cause du favoritisme flagrant de Brahim Boumzar

0
1160

Brahim Boumzar, l’actuel ministre de la Poste et des Télécommunications, a suscité un véritable malaise au sein du groupe Algérie Télécom. Le ministre a imposé l’un de ses proches dans un poste de responsabilité très délicat. En vérité, Brahim Boumzar a nommé son propre beau-frère au mois de mars 2020 comme directeur général par intérim. 

Il s’agit de Mounir Djouaher qui n’est autre que le mari à la soeur de l’épouse de Brahim Boumzar. Le 1er septembre dernier, Hocine Halouane a été désigné directeur général d’Algérie Télécom. Or, ce n’est pas vraiment ce dernier qui est le véritable maître à bord au sein de la direction générale d’Algérie Télécom. Et pour cause, le ministre Brahim Boumzar va juste utiliser Hocine Halouane comme un paravent derrière lequel se cache son beau-frère Mounir Djouaher. En effet, ce dernier a été nommé directeur général.. adjoint ! Et dans la réalité, c’est lui le véritable patron d’Algérie Télécom avec lequel traite et collabore quotidiennement Brahim Boumzar.

Hocine Halouane a été réduit au rang de « légume sur un couscous » pour reprendre la fameuse expression algérienne afin de signifier qu’il ne pèse pas lourd dans le top management d’Algérie Télécom. Les décisions les plus importantes et les chantiers les plus stratégiques d’Algérie Télécom ont été confiés… au beau-frère de l’actuel ministre de la Poste, des TIC et des Télécommunications, Brahim Boumzar.

Selon nos sources, Hocine Halouane est un pur produit de la bureaucratie algérienne et ses connaissances dans le management ou le marketing de l’entreprise sont très limitées. Il était cadre supérieur à la tête de la direction des TIC du ministère dirigé par Brahim Boumzar et sa tâche consistait uniquement à gérer la paperasse et délivrer des autorisation d’importation de certains équipements classés « sensibles « .

Pour Brahim Boumzar, Hocine Halouane est un parfait… pion qu’il pourrait utiliser pour cacher en réalité le pouvoir étendu qu’il a confié à son beau-frère à la tête d’Algérie Télécom. Cependant, cette situation commence à faire grincer des dents et nombreux cadres d’Algérie Télécom expriment ouvertement leur malaise car ils ne comprennent pas le sens de cette « manipulation extravagante » et plus personne ne sait vraiment qui est le réel PDG d’Algérie Télécom !

Hocine Halouane commence à en avoir marre de ce rôle de marionnette qui lui a été attribué malencontreusement par Brahim Boumzar. A ses proches, l’actuel PDG d’Algérie Télécom a confié ses intentions de déguerpir si dans le prochain remaniement ministériel prévu après le référendum du 1er novembre sur la nouvelle constitution, Brahim Boumzar est maintenu encore dans son… poste !