13.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Confidentiel. Deux millions de dollars pour soutenir la campagne de Bazoum au Niger : le coup fourré du général Bouzit Youssef

- Advertisement -
- Advertisement -

Le général-major Mohamed Bouzit, dit Youcef, le patron du renseignement extérieur algérien, la fameuse Direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE), est prêt à tout pour sauver sa tête. Se trouvant sur un siège éjectable en raison de ses échecs criants et successifs en matière de renseignement dans les dossiers libyens et du Sahara Occidental, le général-major Youssef a tenté un dernier coup fourré dans l’espoir de sauver sa carrière et son poste. 

Un coup qui fait couler d’ores et déjà beaucoup d’encre au sein du sérail algérien car certains hauts responsables sécuritaires n’hésitent pas à exprimer ouvertement leur désaccord avec les méthodes aventurières du général Youcef Bouzit. Ce dernier a planifié tout bonnement une opération sensible visant à influencer les élections présidentielles au Niger, le pays voisin à l’Algérie avec lequel elle partage 951 Km de frontières, a appris Algérie Part au cours de ses investigations.

Le patron du renseignement extérieur algérien a décidé de proposer un deal au candidat Mohamed Bazoum qui est  arrivé en tête le 2 janvier lors des résultats du premier tour des élections présidentielles nigériennes. Mohamed Bazoum devra affronter l’ancien président du Niger de 1993 jusqu’à 1996 Mahamane Ousmane lors d’un second tour prévu le 20 février prochain.

Ancien ministre d’État, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses du 12 avril 2016 au 29 juin 2020, Mohamed Bazoum a été contacté au cours du mois de décembre 2020 par des émissaires du patron du renseignement extérieur algérien. Le général Youssef Bouzit pensait formuler une offre alléchante au politique nigérien dans sa conquête du pouvoir : un financement de deux millions de dollars en contrepartie d’un futur alignement diplomatique sur les positions de l’Algérie dans le dossier du Sahara Occidental et de la Libye.

Ancien ministre des Affaires étrangères de 1995 à 1996 et de 2011 à 2015, Mohamed Bazoum connaît très bien l’Algérie et son régime complexe. Il connaît même personnellement le général-major Youcef Bouzit qui a beaucoup travaillé sur la région du Sahel. Les négociations ont bel et bien commencé entre Mohamed Bazoum et le renseignement extérieur algérien. Rusé, le candidat à la présidence du Niger n’a pas hésité à accepter la main-tendue du renseignement extérieur algérien d’autant plus qu’une campagne présidentielle a toujours besoin de fonds en liquide pour assurer sa réussite et son efficacité sur le terrain.

Cependant, Mohamed Bazoum n’aurait pas accepté toutes les conditions du général-major Youcef Bouzit. Le patron du renseignement extérieur algérien a beaucoup insisté au cours de ses négociations avec le politicien nigérien sur un point stratégique : la présence officielle du Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, lors de la cérémonie d’investiture du futur Président de la République du Niger. Une présence protocolaire à travers laquelle la cause du Sahara Occidental sera enfin réhabilitée après de nombreux échecs et désaveux notamment à la suite de la reconnaissance officielle de la Maison-Blanche de la souveraineté marocain sur ce territoire disputé entre le Polisario et le Maroc depuis 1975.

En quête désespérée de succès à la suite de nombreux échecs dans plusieurs dossiers hyper-stratégiques pour l’Algérie, le général-major Youcef Bouzit a sorti ses deux millions dollars pour tenter un dernier pari, un dernier coup de poker. Mais au Niger, l’implication de l’Algérie a suscité une énorme polémique et plusieurs diplomates étrangers notamment occidentaux ont eu vent des dessous de cette opération secrète du renseignement extérieur algérien.

Le 25 Décembre 2020, un avion militaire algérien a atterri à l’aérodrome de Tahoua, une ville située au centre du Niger avant de rallier ensuite l’aéroport international Diori Hamani, un aéroport du Niger situé au sud-est de la capitale Niamey. Plusieurs sources ont assuré à Algérie Part que le transport des fonds promis par le patron du renseignement extérieur algérien à Mohamed Bazoum a été assuré discrètement par cet avion militaire de l’ANP.

A Niamey, les langues commencent à se délier et l’implication directe de l’Algérie dans le processus électoral ne fait pas que des heureux. Si, par malheur, l’adversaire de Mohamed Bazoum remporte le plus de suffrages favorables, l’Algérie va se retrouver dans de sales draps car elle devrait s’expliquer face à un nouveau pouvoir au Niger qui ne lui témoignera pas une grande amitié en ces temps très troublants au Sahel. Mais pour sauver sa petite tête et son avenir à la tête de la DDSE, le général-major Youcef Bouzit est prêt encore une fois à tout. Il a plus que jamais besoin d’un petit succès pour effacer son inefficacité depuis son retour à la tête de la DDSE à la fin avril 2020.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

13 COMMENTS

  1. Je n’y crois pas un traitre mot à cette histoire.

    D’une part, il est difficile de croire qu’un militaire fusse-t-il général major et chef des services extérieurs puisse de sa propre initiative débourser la somme indiquée.

    D’autre part, c’est quoi le Niger ? Une puissance régionale ? Un pays riche ? Un pays allié de l’Algérie ?

    Il suffit de supputer les réactions pour dire que ce pays ne mérite pas une attention toute particulière qu’on veut lui attribuer à travers ce papier.

  2. Moi, je ne suis qu’un simple quidam, mais j’ai du mal à distinguer tous ces agissements désordonnés d’une Algérie présentée comme marchant sur la tête ! Si un simple militaire peut à la fois faire ministre des affaires étrangères, espion, politicien et j’en passe… Pourquoi alors entretenir toute une armée mexicaine de ministres, de députés inutiles, pourquoi ne pas en faire l’économie par les temps qui courent ?

  3. encore une affaire montée de toutes pièces par le makhzen et remise à des informateurs dociles beaucoup plus engagés à critiquer, a déstabiliser leur pays. Comment peur croire à ces inepties qu’ un aliéné mental ne pourrait accepter .vraiment pour un canard boiteux d investigations c est une prouesse de nous avaler des contes de fées

  4. Mais meme si c est vrai tout le monde procéde de la sorte ! Les makhzani font pire ! Ils donnent des enfants dans des palaces pour avoir les faveur des représentants européens !!
    C est la real politique ! Il aurai du même donner 10 millions si ca peut faire un ennemi de moins a l Algérie !!!

  5. Tu es très fort ! Tu fais des investigations au Niger, en France, au USA, en Algérie, aux EAU, en Arabie Saoudite, au Qatar, bref, dans le monde entier.
    J’ignore comment tu fais, est-ce que tu te déplaces sur place ou tu es de mèches avec les renseignements de chaque pays, ou tu as un satellite qui couvre la planète.
    Franchement, tu fais fort avec tes enquêtes ! Si on doit se fier à la véracité de tes informations sur le président Tebboune qui était donné pour mort, ne pouvant ni parler, ni manger, ni se mettre debout, alors que le président est en Algérie. On comprend vite fait la solidité de tes sources bien informées.

  6. Je viens de faire un tour sur le site du Makhzen « Maghreb Intelligence » et l’article que Abdou Semmar à repris ici dans son intégralité, sans aucune vérification, aucun recoupement, aucune déontologie, il a pris pour argent comptant la propagande du makhzen, d’où les connivences entre certains algériens de l’étranger chantres de la liberté et démocratie, avec des cercles hostiles à l’Algérie.
    Que peut-on penser d’un type qui avale les couleuvres du makhzen et la prend pour une vérité divine. Je vous laisse juger.
    Ci-après le lien de MI

    http://www.maghreb-intelligence.com/algerie-comment-le-general-major-mohamed-bouzit-patron-du-renseignement-exterieur-tente-de-corrompre-les-elections-presidentielles-du-niger/

  7. @dz man, merci pour l’information.
    Mais quel culot!, quel audace!, osez mentir et propager des informations infondés et hautement sécuritaire sur le pays !!
    Les sites marocains tels que hesspress et maghreb intelligence et compagnie, n’arrête pas de souffler dans la braise de la fitna, récemment une info grotesque dit que le général Madi a un fils ( Issu d’un mariage avec une épouse française ) de nationalité israélienne!! , alors le sieur n’a jamais foulé le sol français!!
    Question simple, le Niger l’un des pays des plus pauvres du monde, quel est son poids dans le monde diplomatique??
    Avec ces temps de disette, quel le responsable Algerien qui ose risquer autant d’argent pour une simple élection peut-être sans lendemain, avec l’instabilité légendaire de la gouvernance dans ces pays de cette région ( le Mali récemment)?
    Ces pseudos scoops c’est une insulte à notre intelligence, on est pas des débiles mentaux quand même!!
    Vous avez une image respectueuse à l’époque de Abdou dwassa, mais maintenant tout le prestige que vous avez acquis s’effondre par votre aveuglement qui détruit le peu de patriotisme qui vous reste.
    Pauvres imbéciles que vous êtes !

  8. @dz man
    Dans vos valeurs, vous excluez la démocratie pour l’Algérie et sa revendication par les Algériens de l’étranger ! Vous considérez qu’en 60 ans de règne despotique sans partage les Algériens et l’Algérie vous supplient de rester encore un peu ?
    Arrêtez de jouer aux indispensables. Même la terre elle commence à se retirer sous vos pieds et vous ne vous rendez même pas compte !

  9. @ boussad
    La démocratie ce n’est pas un objet qu’on peut trimballer aux guises de nos intérêts. C’est une éducation, un savoir-être, une manière d’accepter les règles du jeu du vivre ensemble.
    Tant qu’il y a des gens qui ne veulent pas faire la queue pour attendre leur tour en entrant dans une boulangerie ou une pharmacie, en voulant passer devant tout le monde, la démocratie est encore inaccessible pour nous.
    Qui d’entre nous n’aime pas être servi en priorité, être attendu par un responsable qui vous fait passer devant une file monstre, passer le premier aux urgences à l’hôpital, …
    C’est malheureux à dire mais le peuple n’est pas encore disposé à jouer le jeu de la démocratie.
    Ça bloque à tous les échelles. Le peuple désigne les hauts placés comme étant des privilégiés et n’hésitent pas à faire comme eux et à user des passe-droits quand il a l’opportunité de le faire.
    Juste une histoire pour illustrer mes propos : un jour après la prière du vendredi, je suis allé à la pharmacie chercher un médicament. Il y avait une vielle dame qui attenait la première dans la file. Les clients arrivaient au fur et à mesure. Des échanges sages entre les clients ont eu lieux notamment sur la religion et le respect d’autrui et plein de bonnes choses. Quand la pharmacie a ouvert ces portes, tout le monde est passé devant la femme âgée.
    Je suis sûr que parmi eux, il se trouve au moins un qui va défiler en scandant Madania Machi Asskaria.
    Le changement doit venir de nous, il ne tombe pas du ciel.
    Tu peux me dire si c’est la faute à l’armée ou à Tebboune.

  10. @dzman entièrement d’accord.

    Quand le sinistre Ouyahia en plein assemblée populaire, on lui pose la question sur le sort des mille milliards de $, sa fameuse réponse était: questionner le peuple!! , malheureusement il n’avait pas entièrement tort, aujourd’hui le ministre de la perspective nous apprend que 250 milliards de $ ont été engloutis par les entreprises publiques déficitaires pour garder les emplois !!
    Je connais des gens qui ont bénéficié de plusieurs logement sociaux et qui marche chaque vendredi durant le hirak en scandant: klitou leblad ya sarrakines.
    18000 mosquées ne payent ni eau, ni électricité, ni gaz ( dixit : Mr Chitour ministre des énergies renouvelables), alors qu’il suffit d’implanter des panneaux solaires et chaque mosquée devienne indépendante énergétiquement et allégée ainsi la facture énergétique !
    La cheville ouvrière des activités sociales et éducatives ici en France c’est le bénévolat, alors que nos « enseignants » font du business avec nos pauvres écoliers dans des matières comme l’hist-geo??
    Avant de critiquer nos responsables, assumons d’abord nos responsabilités et arrêtons de mentir sur soi-même, nos responsable ne sont pas éternels , mais notre terre elle est éternelle !!

  11. Comme vous avez l’air d’être très bien informé dite nous le type d’avion utilisé: Gulfstream qui après avoir déposé Nezzar sur le Tarmac de l’aéroport de Boufarik a embarqué la valise plein d’argent. Un C-130 qui a parachuté le colis, un CN-235 qui a fait un toucher and go sur la piste, aller donné nous le nom le grade et le matricule du pilote. Ça devrait un jeu d’enfant pour toi.

  12. On feint de decouvrir les petites methodes de voyous et de mafieux du pouvoir militaire algérien. Corrompre c est l arme des faibles pour porter à bout de bras un polisario moribond. Et aux frais du peuple algerien.
    Cela fait 45 ans que les militaires algeriens dilapident des sommes folles pour soutenir le mirage polisarien. Tout cela en pure perte. Quand on veut un acces à l atlantique on le demande dans le cadre du grand Maghreb aux frontieres ouvertes aux biens, services et personnes. Et cela pour le bien et la prosperite des peuples maghrebins. Le Maroc est prêt pour cela. Pas en entretenant une guerre absurde pour donner vie à un micro etat desertique qui restera à jamais lettre morte. Jamais le Maroc ni les marocains ne tolereront un etat hostile, chétif, instable et aux mains des militaires algeriens octogenaires et depassés, à son sud qui l’enclavera et le coupera de sa profondeur economique et geopolitique africaine. Les Usa l’ont compris.