Choquant : la justice algérienne maintient en prison Khaled Drareni pendant encore deux ans !

1
1383

Bouleversant, choquant et totalement pathétique. La Cour d’Alger vient de rendre son verdict dans le procès en appel du journaliste Khaled Drareni. Et le verdict rendu public ce mardi est totalement inédit : Khaled Drareni devra encore rester en prison pendant deux ans ! 

C’est une énorme déception. Ce mardi, lors d’un procès en appel bouillonnant, la Cour d’Alger a condamné le journaliste Khaled Drareni à deux ans de prison ferme pour “incitation à attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale”. Ses co-prévenus Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche ont écopé un an de prison dont quatre mois ferme. Ils resteront toujours en liberté puisque la Cour d’Alger a confirmé ainsi le verdict initial rendu en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed le 10 août dernier.

Quant à Khaled Drareni, un journaliste dont le seul tort est d’avoir couvert les évènements d’un rassemblement pacifique du Hirak, la Cour d’Alger réduit sa peine d’une année seulement. Khaled Drareni a été été placé en détention à la prison d’El Hararch le 29 mars dernier puis transféré à la prison de Koléa deux jours plus tard. Le 2 juillet, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche ont été remis en liberté provisoire tandis que Khaled est maintenu en détention.

Khaled Drareni devra attendre jusqu’à la fin du mois de mars 2022 pour espérer une remise en liberté. Ce verdict ne manquera pas de soulever une vague d’indignation générale en Algérie et à l’étranger car le régime algérien a prouvé, une nouvelle fois, qu’il veut en finir définitivement avec la liberté d’expression en condamnant un journaliste pacifique à de la prison ferme pour une si longue durée. L’état de santé Khaled Drareni est très inquiétant et il ne cesse de s’amaigrir en raison de ses conditions de détention très dures en cette période de pandémie de la COVID-19. Les jours de Khaled Drareni sont en danger.

1 COMMENT

  1. C’est votre commentaire qui est pathétique !!! Nous vous avons déjà dit que ce « journaliste » criminel est un fidèle serviteur et exécutant d’agendas étrangers. C’est le pion de RSF et consorts.
    Coucou!!! C’est encore moi Hssissen! J’attends toujours que vous postiez mes commentaires. Salaud!