5.9 C
Alger
dimanche, janvier 29, 2023

A peine 42 mille algériens établis à l’étranger ont voté aux législatives : la diaspora algérienne divorce avec les politiques de son pays

- Advertisement -
- Advertisement -

L’insignifiant, pour ne pas dire le quasi nul, taux de participation de la diaspora algérienne aux élections législatives anticipées du 12 juin dernier est un fait marquant que les observateurs de la situation politique en Algérie ne peuvent pas ignorer. En effet, lors du scrutin du 12 juin dernier, à peine 42242 algériennes et algériens se sont rendus dans les 357 bureaux de vote déployés à l’étranger dans les pays qui abritent une importante communauté algérienne à l’image de la France. 

42 mille algériens établis à l’étranger ont uniquement participé à ces élections législatives alors que le nombre d’électeurs inscrits à l’étranger est de 902.865. Cela signifie qu’une infime minorité des algériens établis à l’étranger se sont sentis concernés par ces élections législatives anticipées. Le taux de participation de la diaspora algérienne ne représente en réalité que 4,66 % !

Ce chiffre est plus que ridicule, mais aussi honteux car il témoigne d’une profonde rupture entre la diaspora algérienne et les dirigeants politiques de son pays natal. Une rupture qui en dit long sur la régression politique dont souffre l’Algérie qui peine à associer sa diaspora à l’étranger, composée de plusieurs compétences brillantes, à un processus d’élaboration d’un projet politique dans le cadre d’un destin commun à tous les Algériens.

Rappelons enfin que les résultats des élections législatives du 12 juin dernier ont abouti à la victoire du parti du Front de libération nationale (FLN) qui est arrivé en tête dans cette compétition avec 105 sièges remportés sur les 407 que compte l’Assemblée nationale populaire, selon les résultats préliminaires annoncés mardi par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi. Le FLN est suivi par les indépendants avec 78 sièges, le MSP avec 64 sièges, le RND avec 57 sièges, le Front El-Moustakbel avec 48 sièges, et Mouvement El-Bina avec 40 sièges.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

8 COMMENTS

  1. « profonde rupture entre la diaspora algérienne et les dirigeants politiques de son pays natal » bonne nouvelle pour nos décideurs, car ils ont horreur de la diaspora et de tous ceux qui réfléchissent. J’espère que la diaspora s’organisera avec des groupes d’avocats à l’internationale pour activer le TPI.

  2. Algérie nouvelle….. Qu’est-ce qu’ils on de nouveau ?
    Depuis 60 ans ils pataugent dans la semoule
    Et 42000 personnes de la diaspora qui ont votés
    Ce sont 42000 de trop
    Je propose de leurs offrir un aller sans retour
    Pour aller faire la fête avec les Dupond et Dupont, FLN et tête de Têtard fini à la pisse .