9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Zaki Hannache incarcéré parce qu’il a défendu la cause des détenus politiques

- Advertisement -
- Advertisement -

Zaki Hannache, l’un des militants les plus connus et les plus actifs de la société civile algérienne, a été officiellement incarcéré ce jeudi 24 février après près d’une semaine de garde-à-vue dans les locaux d’un commissariat de la Police à Alger. Le tribunal de Sidi M’hamed a décidé officiellement de le placer en détention en l’inculpant d’apologie d’actes terroristes, atteinte à l’intégrité et l’unité nationale, publication et promotion de fausses nouvelles, Diffusion et de distribution de publications portant atteinte à l’intérêt national.

Pis encore, Zaki Hannche a été également accusé de collecter illégalement de l’argent au profit de personnes suspectées de faire partie « d’organisations terroristes ». Zaki Hannache, un simple jeune algérien âgé de 34 ans se retrouve ainsi dans la peau du « terroriste » traqué et recherché par les autorités algériennes. Une situation totalement irrationnelle et absurde étant donné que Zaki Hannache est connu pour son pacifisme absolu et son engagement noble en faveur de simples revendications démocratiques portées par le mouvement de contestation populaire, le Hirak.

Zaki Hannache est devenu au fil du temps pour le travail de veille qu’il fait bénévolement, l’interlocuteur incontournable pour tous ceux qui veulent s’informer au sujet des détenus du hirak. Plusieurs avocats et militants ont exprimé leur incompréhension à la suite de cette incarcération arbitraire. En malmenant et brisant le destin de Zaki Hannache, le pouvoir algérien envoie un message clair et précis : mêmes celles et ceux qui défendent les détenus politiques sont passibles de prison ferme. Il est, désormais, totalement interdit de parler du Hirak, de ses détenus, des familles des prisonniers politiques ou des revendications de ces millions d’algériens sortis en février 2019 pour réclamer le changement ou l’édification d’un Etat de Droit dans leur pays. Zaki Hannache est devenu enfin le symbole parfait illustrant cette criminalisation incessante du militantisme en faveur de la défense des Droits de l’Homme en Algérie.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -