12.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Vnedredi 16 avril : Le malheureux sort des détenus politiques au coeur de la colère du Hirak

- Advertisement -
- Advertisement -

Ce vendredi 16 avril, la libération des détenus politiques a été au coeur des slogans et pancartes brandis par des milliers de manifestants à travers toutes les grandes villes du pays. Le malheureux sort des détenus politiques algériens a été au coeur des manifestations du Hirak où les photos et portraits des activistes pacifiques incarcérés récemment par la justice algérienne aux ordres du diktat politique ont été affichées sur toutes les banderoles dévoilées ce vendredi par le mouvement populaire algérien.

« Relâchez nos enfants bande d’oppresseurs ! », tel était le mot d’ordre scandé massivement par des manifestants en colère contre cette répression incessante qui s’abat sur des jeunes militants du Hirak ciblés régulièrement, pour ne pas dire au quotidien, par une impitoyable machine judiciaire et sécuritaire. Violations de leur intimité à travers un espionnage systématique, surveillance accrue de leurs activités sur les réseaux sociaux et internet, poursuivis et pistés dans le moindre de leurs mouvements ou déplacements personnels, les militants du Hirak font l’objet d’un dispositif sécuritaire répressif dont l’intensité a été rarement égalée dans l’histoire contemporaine récente de l’Algérie.

Ces pratiques totalitaires révoltent les manifestants du Hirak. Et ce vendredi 16 avril, la question de la libération des détenus d’opinion a figuré en première place au menu des marches populaires. La solidarité collective dont a fait preuve le Hirak ce vendredi à l’égard des 61 détenus politiques recensés jusque-là à travers toutes les prisons du pays démontre que les Algériens ont un développé un sens aigu de l’engagement politique. La rue a envoyé un message clair au pouvoir : ces détenus politiques ne sont pas et ne seront jamais seuls dans leurs cellules infectes. Des milliers de manifestants sont prêts à les rejoindre sans aucune peur car le Hirak est déterminé à poursuivre jusqu’au bout la bataille du changement démocratique.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -