Visite du Secrétaire d’Etat Antony Blinken – Les Sujets Sensibles que les Etats Unis vont Évoquer à Alger !

0
618

Entre le 26 et le 30 mars 2022, le secrétaire d’État Américain Antony Blinken se rendra au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Blinken devrait entamer son périple par Israël ou il rencontrera des responsables israéliens à Jérusalem et des responsables palestiniens à Ramallah en Cisjordanie. Il serait également possible que Blinken rencontre le roi Abdallah de Jordanie, en visite à Ramallah.

Le Secrétaire d’Etat américain se dirigera ensuite au Maroc puis en Algérie alors que les deux Pays traversent une profonde crise à cause du conflit au Sahara occidental.

Antony J. Blinken va discuter une série de priorités régionales et mondiales, notamment la guerre en Ukraine, les activités de l’Iran, les relations israélo-palestiniennes et la préservation de la possibilité d’une solution à deux États au conflit israélo-palestinien, entre autres sujets.

Au Maroc, il rencontrera le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita et d’autres hauts responsables du gouvernement pour échanger des vues sur les questions régionales et la coopération bilatérale, ainsi que sur la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Pendant son séjour à Rabat, il est prévu que Blinken rencontre le prince héritier d’Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, pour discuter de la sécurité régionale et des développements internationaux.

À Alger, le secrétaire d’Etat américain rencontrera le Président Abdelmadjid Tebboune et le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra pour discuter de la sécurité et de la stabilité régionales, de la coopération commerciale, de la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales et d’autres domaines d’intérêt commun.

Le secrétaire inaugurera également officiellement les États-Unis en tant que pays d’honneur à la Foire commerciale internationale d’Alger, tout comme il est prévu qu’il rencontre des représentants d’entreprises américaines en Algérie pour discuter de l’approfondissement des liens économiques et de la promotion du commerce et des investissements américano-algériens.

Blinken devrait, en direction des autorités algériennes, réitérer la position américaine quant au Sahara Occidental. Le Secrétaire d’Etat Américain devrait réaffirmer le soutien des USA à la démarche du nouvel envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura, et de leur souhait que la recherche de solution à ce conflit passe par les Nations Unies.

La question du Gaz sera bien évidemment l’autre sujet important, les américains cherchant à pallier au risque de pénurie de gaz en Europe si la guerre entre la Russie et l’Ukraine devait s’enliser et s’aggraver.

Conscients que l’Algérie est, après la Russie et la Norvège, l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel de l’Europe, Blinken réitérera la demande de Washington souhaitant voir Alger à jouer un rôle décisif après l’annulation du nouveau projet de gazoduc entre la Russie et l’Allemagne.

Blinken doit également discuter des conséquences immédiates de cette guerre qui a entrainé une augmentation du prix du pétrole et des denrées alimentaires. Comme l’a signifié à des journalistes Yael Lempert, secrétaire adjointe par intérim du département d’État :

La guerre « ne fera qu’augmenter le prix des denrées de base comme le pain dans la région, prenant de l’argent dans les poches des familles les plus laborieuses et les plus vulnérables », a-t-elle déclaré.

La semaine dernière, l’International Christian Concern (ICC) s’est joint à plusieurs autres organisations de défense des droits humains pour informer l’opinion publique de la détérioration de l’état de la liberté religieuse en Algérie.

Les orateurs ont fait part de persécutions et d’arrestations de chrétiens en plus de la fermeture administratives de nombreuses églises protestantes à travers le pays.

Selon un communiqué du porte-parole du département d’État, Ned Price, lors de sa récente visite en Algérie le 9 mars 2022, Wendy Sherman, secrétaire d’État adjointe des Etats-Unis, avait fait part au président algérien Abdelmadjid Tebboune de l’importance que le gouvernement américain accordait à la liberté religieuse.

Il y a une année, ICC ainsi que d’autres organisations avaient déjà transmis une lettre au secrétaire d’État Antony Blinken à travers un groupe de sénateurs dirigé par le sénateur Mark Rubio, détaillant la persécution à laquelle était confrontée la communauté chrétienne protestante de la part du gouvernement algérien, l’exhortant à faire pression sur ses homologues algériens concernant ces questions.

Une visite cruciale en définitive !

Crédit Photo Ambassade des Etats-Unis à Alger