Victor Ghaleb Bencheikh, Président de la Fondation de l’Islam de France, Supporte un Islamophobe pour Cracher sur l’Islam !

0
177

Le 16 Septembre 2022, la Fondation de l’Islam de France (FIF), présidée par Victor Ghaleb Bencheikh, a publié un message sur son compte twitter condamnant « …avec la plus grande fermeté » des « propos relevant d’un obscurantisme intolérable qui porte atteinte à la dignité des femmes. Cet archaïsme criant remet en cause leur légitimité et leurs aptitudes à la gouvernance. »

Auteur : [email protected]

La FIF, faisait référence à une séquence vidéo du jeune prédicateur Mohamed Nadhir qui répondait à la préoccupation d’un interlocuteur voulant savoir pourquoi une femme ne pouvait être Imam.

Ce jeune Imam affirme alors que c’est parce que le Prophète Mohamed, Paix et Salut sur Lui, l’interdisait, avant de confirmer sa réponse par un hadith.

Cette séquence de 45 secondes extraite d’une vidéo de plus de 50 mn et datant de près de deux années, avait été initialement postée sur la chaine Youtube Din-ul- Qayyima, actuellement suivie par plus de 144.000 Abonnés et animée par Mohamed Nadhir.

Elle a, depuis, été reprise plusieurs fois sur la toile par différents profils de personnes se disant s’inscrire dans la lutte contre un discours extrémiste ou violent, ou tout simplement par des islamophobes notoires qui recourent à ladite séquence pour discréditer la religion musulmane.

Le 14 Septembre 2022, cet extrait a encore une fois été exhumé par un homme de 33 ans, candidat français du parti d’extrême droite le Rassemblement National, puis membre de Reconquête d’Eric Zemmour.

Damien Rieu, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a également été militant du mouvement identitaire en France et cofondateur et porte-parole de Génération identitaire, mouvement d’extrême-droite dissous par le ministère de l’Intérieur en 2021…

Damien Lefèvre de son vrai nom, grand défenseur de la théorie complotiste du grand remplacement, s’était illustré en occupant le chantier d’une Mosquée à Poitiers, d’un Quick halal à Villeurbanne dans la banlieue lyonnaise, ou encore en dénonçant l’« ensauvagement » ou encore l’« islamisation » de la société française !

Avant son procès sur l’occupation et la dégradation de la mosquée de Poitiers, associant musulmans et islamistes, il lance : « C’est donc fièrement que ce mercredi j’irai à nouveau me défendre face aux islamistes Frères Musulmans qui menacent notre pays. »


Victor Ghaleb Bencheikh
Damien Rieu a également affirmé : « Nous sommes la génération de la confrontation à l’altérité islamique […] D’abord les mosquées, puis le voile, puis le ramadan, puis le halal, puis les minarets, puis les cantines, puis les piscines, puis les financements étrangers, les subventions publiques, puis les burkas, puis les prières dans la rue, puis les départs au djihad et les projets d’attentats. »

Voici un raccourci éminemment réducteur et volontairement ostracisant pour l’ensemble des musulmans de France qui vivent leur religion dans une totale paisibilité et dans le respect de la République et de ses valeurs.

Or c’est justement le message de ce populo-propagandiste qu’a osé prendre comme référence la Fondation de l’Islam de France dirigée par Victor Ghaleb Bencheikh, dans son tweet du 16 Septembre 2022, voulant ainsi dénoncer le hadith évoqué par le prédicateur Nadhir, en retweetant le message d’un islamophobe d’extrême droite…

Une attaque, retwitté par Victor Ghaleb Bencheikh sur son compte personnel, qui a créé une forte polémique sur les réseaux sociaux, les internautes ayant rappelé à la FIF qu’Eric Zemmour avait tenu exactement les mêmes propos concernant les femmes et leurs capacités à gouverner !

« On ne vous lit rarement voire jamais vous offusquer des insultes et des exactions à l’encontre des musulmans de France » s’était offusqué un cybernaute de la twittosphère.

« L’ignorance n’est pas là ou on le croit … Cet imam est cohérent par rapport à son école traditionnaliste du Madhab Maliki, il donne son avis et c’est son droit. Vous vous pactisé avec les tenants de la haine islamophobe pour mettre en avant votre vision de l’islam moderniste ?! » s’interroge un autre.

« Ce qui est attentatoire à ma dignité en tant que femme musulmane, c’est qu’on utilise ma condition de femme pour diaboliser et dénaturer ma religion aux côtés d’un islamophobe d’extrême droite, afin de m’ôter toute liberté conscience. » Dénoncera une dame bien remontée contre les réponses bancales de la FIF

La Fondation de l’Islam de France, en tant qu’institution culturelle, vient de se distinguer par sa surprenante position et par un évident soutien au cyberactiviste d’extrême droite Damien Rieu, en diffusant ses propos notoirement antimusulmans, lui qui n’a eu cesse de désigner les musulmans comme les ennemis de la France…

Si, suite à l’offuscation générale provoquée, la Direction de la FIF s’est maladroitement exprimée en affirmant dénoncer les atteintes au droit et à la dignité des êtres humains, cette réponse cinglante d’un abonnée réduit à néant toute excuse.

« Je ne vous ai pas vu dénoncer toutes les attaques islamophobes, bien au contraire, vous appuyez et alimentez celles-ci.

Si un quelconque doute existait sur vos intentions, votre approbation de cet individu islamophobe, lève ce dernier. »

Ainsi, par cette nième grossière manœuvre de vouloir rabaisser l’Islam et les Musulmans de France, le maintien de Victor Ghaleb Bencheikh à la tête de la Fondation de l’Islam de France devient aussi suspect qu’obsolète, car il vient, une fois encore, de déshonorer non seulement cette institution, mais également l’image de la France, de l’Islam et de toute la Communauté Musulmane.

Honteux !