Vendredi 30 avril. « Oppresseurs » et « bâtards » : les policiers vilipendés et décriés par les manifestants du Hirak

3
1641

C’est une atmosphère très tendue qui a caractérisé aujourd’hui le déroulement des marches populaires du Hirak dans les rues d’Alger où des milliers de manifestants ont battu le pavé pour exprimer leur colère contre le régime dictatorial et totalitaire qui a multiplié les arrestations et les incarcérations abusives tout au long de la semaine passé. 

Face à ces dérives autocratiques, les manifestants du Hirak n’ont pas retenu leur colère. Des milliers de manifestants ont défilé devant le principal commissariat d’Alger-centre, à savoir le fameux commissariat de « Cavaignac », où les policiers anti-émeutes étaient sur le qui-vive face à une foule nombreuse et remontée. « Ya les policiers, vous êtes des bâtards, les prostitués des Généraux », ont lancé dans leurs cris enragés les manifestants du Hirak face à des policiers impassibles qui essuyaient les plus violentes des insultes.

« Vous êtes les oppresseurs des étudiants, vous êtes les gardiens des Généraux », ont chanté encore les manifestants du Hirak en référence à la marche des étudiants qui a été entièrement étouffée et réprimée le mardi 27 avril dernier à Alger. Plus de 50 étudiants ont été malmenés, insultés et traînés manu militari jusqu’au commissariat de Cavaignac. Ils n’ont été relâchés qu’à quelques minutes de la rupture du jeûne.

Cette répression abusive a nourri la colère et l’exaspération des manifestants algériens qui ont « rendu la pareille » aux policiers armés jusqu’aux dents et réfugiés derrière leurs boucliers. Une forte ambiance électrique a ainsi caractérisé les manifestations du Hirak de ce vendredi 30 avril et les tensions risquent de dégénérer car les jeunes manifestants du Hirak semblent très remontés contre les provocations incessantes des policiers en civil et en uniformes qui tentent de contrôler les marches populaires.

3 COMMENTS

  1. En Algérie, la corruption est un mode de gestion.
    Comme les « décideurs » ne contrôlent rien, ils achètent
    tout et tout le monde, pour se bunkeriser tranquillement
    au chaud, pour vivre leurs vieux jours.
    Général ! Prends des spécialistes !
    Y’a qu’à se baisser pour en ramasser !
    Et laisse filer !