5.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

Vaccins, sérums et réactifs : le gouvernement algérien va leur consacrer plus de 87 millions de dollars USD en 2022

- Advertisement -
- Advertisement -

En 2022, le gouvernement algérien a décidé de consacrer plus de 87 millions de dollars USD à l’acquisition des vaccins, sérums et réactifs,  a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Il s’agit effectivement d’un budget dépassant les 12,2 milliards de Da qui a été confié par le gouvernement algérien à l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA). 

C’est l’IPA qui est chargé de distribuer et de fournir ensuite les vaccins aux hôpitaux publics et structures sanitaires publiques. L’IPA est placé directement sous la tutelle du ministère de la Santé. Pour rappel, l’IPA est l’institution qui est chargée de gérer le programme de vaccination de la population algérienne contre la COVID-19. L’Algérie avait passé une commande de 30 millions de doses avec plusieurs fournisseurs, selon une déclaration du ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, début juin 2021. Près d’une année après le début de la campagne de vaccination, à peine 13% de la population de 45 millions d’habitants a déjà été immunisée. Les épidémiologistes estiment qu’il faudrait vacciner au moins 20 millions d’Algériens pour arriver à l’immunité collective.

Créé en 1894, l’Institut Pasteur d’Algérie avait pour mission principale la prise en charge de la rage. Il devient en décembre 1909 l’Institut Pasteur d’Algérie et en 1971 un institut algérien, un établissement d’utilité publique sans but lucratif, doté d’une personnalité civile.

En 1994, l’institut a étendu ses activités avec la production et la commercialisation de sérums, de vaccins et de produits biologiques et devient par conséquent un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC).

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -