Tebboune promet d’augmenter les salaires et l’allocation chômage mais ne révèle aucun agenda précis

0
281

« Il y a des revenus supplémentaires pour cette année, je m’engage donc à augmenter les salaires et l’allocation de chômage ». C’est avec ces mots que le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, a promis aux Algériennes et Algériens d’augmenter leurs revenus afin de leur permettre de résister aux effets néfastes de la cherté de la vie et de l’inflation galopante dans le pays à cause des conséquences de la crise financière et économique mondiale ayant débuté depuis le début de la pandémie de la COVID-19 en 2020 et qui se sont aggravés depuis le début de la guerre en Ukraine. 

Abdelmadjid Tebboune n’a pas révélé le montant précis ou les tenants et aboutissants de ces futures augmentations salariales promises aux Algériens. Selon le Président de la République, il s’agit d’un projet sur lequel travaille le gouvernement en concertation avec de nombreux experts afin d’éviter que ces nouvelles augmentations salariales ne produisent le contraire de l’effet escompté sur le plan socio-économique.

Concernant l’allocation chômage, Abdelmadjid Tebboune a refusé également de dévoiler des détails précis concernant l’augmentation qu’il faut apporter à ce revenu de 13 mille Da institué depuis mars 2022 au profit des jeunes sans emploi âgés entre 19 et 40 ans.

C’est dire enfin que ces nouvelles annonces demeurent pour le moment de simples promesses et aucun agenda n’a été établi pour garantir leur concrétisation. D’ici la fin de 2022, l’Algérie s’attend à ce que les recettes provenant des exportations des hydrocarbures dépassent les 50 milliards de dollars USD grâce aux cours mondiaux actuels de l’or noir. Avec ces revenus, les autorités algériennes espèrent financer la relance de l’économie algérienne qui demeure terne et paralysée par l’immobilisme depuis le début de la crise politique de 2019.