Tassili SPA – Business en Algérie mais des Investissements en France et aux Etats-Unis

1
1609

En Janvier 1996, Ahmed Benmansour et Benali Belkacemi ont fondé la société Tassili Spa à Hassi Messaoud, dans la Wilaya de Ouargla. Initialement, la principale activité de la compagnie était le forage de puits et de captage d’eau, avant d’évoluer vers le secteur pétrolier et la construction, proposant entre autres, l’étude, la conception, la consultation, l’approvisionnement, la construction et la gestion de pipelines longue distance.

Le 9 Juillet 1999, Benali Belkacemi va créer, la société Global Tassili Transport Services à Sugarland dans le Texas, aux Etats Unis.

Benali Belkacemi, né le 06 Avril 1953 à Mascara de nationalité algérienne, est marié depuis le 04 Novembre 1988 à Fatiha Bouazza, née le 6 Aout 1970 à Hassi El Ghella, dans la Willaya de Ain Temouchent, déclarant résider à la Rue Canastel à Oran.

Avec son épouse, Benali va, le 20 Septembre 1999, créer une autre société au nom de Global Tassili Services (GTS Sarl) immatriculée au 30 Boulevard Pasteur, dans le 15ème Arrondissement de Paris.

Benali Belkacemi est également associé dans la Sarl Global Tassili Service, dont le siège se trouve à Ouargla, avec comme associé Ahmed Benmansour, le Directeur Général de Tassili SPA…

GTS France est censée fournir, comme la société éponyme algérienne, des services pour les entreprises internationales et les personnes faisant des affaires en Algérie, dans le domaine du transport et des services de forage de puits d’eau pour les secteurs des champs pétrolifères et des ressources en eau publiques.

Cette société a également pour objet l’import-export, le transport et la commercialisation de marchandises et matériels de quelque nature que ce soit, ainsi que le conseil et le renseignement d’affaires.

Dotée d’un capital de départ de 50.000 Francs Français déposés en numéraire à la Barclays Bank de la Rue Lafayette dans le 9ème Arrondissement de Paris, Fatiha Bouazza devient actionnaire avec 37500 FF alors que les 12500 FF restants sont apportés par Benali Belkacemi.

Au mois d’Avril 2001, l’entreprise va changer de siège pour s’établir au 66 Avenue des Champs Elysées, dans le 8ème Arrondissement de la capitale française.

À cette époque et alors que ses activités se concentraient principalement dans le sud algérien avec des clients tels Sonatrach, Saipem, Schlumberger ou Baker Hughes, Benali Belkacemi déclarait demeurer au 11 Rue St Maur dans le 11ème arrondissement de Paris et possédait une carte de résidence en France valide jusqu’au 24 Mars 2005…

Alors que l’entreprise avait dégagé un bénéfice supérieur à 41 000 Euros lors des 6 mois avant la clôture du bilan, Benali Belkacemi va procéder à la dissolution de cette entreprise le 17 Juillet 2006, et se désigne correspondant avec l’administration française, donnant comme adresse la rue Jean Cavaillès dans la ville de Montpellier.

Pourtant, selon les documents comptables de l’entreprise que nous avons consultés, Benali déclarait demeurer au 29 Avenue Wagram dans le 17ème arrondissement de Paris… Etrange pour une personne de nationalité algérienne, qui a sa principale activité en Algérie et qui réside à l’étranger !

Pourquoi Belkacemi avait-il besoin d’avoir une entreprise en France portant quasiment la même dénomination qu’en Algérie ?

« Souvent, certains opérateurs algériens peu scrupuleux vis-à-vis de la législation du Pays, ont recours à des sociétés de facturation à l’étranger pour des prestations assurées en Algérie, dans le but de dégager de bénéfices sans les déclarer au fisc algérien » Nous dira un expert financier qui affirme que cette pratique est connue de tout le monde.

Il faut dire que depuis 1996, la société est devenue un groupe avec plusieurs filiales, en Algérie et à l’étranger, qui activent dans des domaines aussi différents que le tourisme, le Géni-civil le transport et le forage.

En 2019, Tassili avait même signé un accord avec la société américaine Bear Manufacturing LLC pour lancer une usine de fabrication d’équipements de forage de puits de pétrole et de gaz à Hassi Messaoud dans la Wilaya de Ouargla.

Nous avons contacté l’entreprise américaine, qui déclare exporter des équipements en Algérie, sans avoir eu une réponse concernant l’évolution du projet de l’usine présentée en grande pompes lors de la Foire d’Alger.

Nous avons par ailleurs tenté de savoir si les dirigeants de Tassili déclaraient au fisc algérien les prestations facturées à l’étranger, nous n’avons, bien évidemment, reçu aucune réponse.

Ce qui est certain, est qu’au mois de Juillet 2003, Benali Belkacemi a décidé de créer avec ses enfants, Narimane née le 26 Janvier 1990 à Oran, Nesrine née le 20 Septembre 1993 à Oran, ainsi que le frère de Fatiha Bouazza, Lakhdar Bouazza né le 27 Janvier 1968 à Oran, une Société Civile Immobilière dénommée SCI Orano dont le siège se trouve à Paris.

Cette SCI va servir à acquérir un appartement se trouvant au 16 Rue de Tilsitt dans le 17ème Arrondissement, à quelques mètres de l’Arc de triomphe, sur la prestigieuse Avenue des Champs Elysées, ou le mètre carré se négocie à un prix qui peut aller jusqu’à 20.000 Euros !

La SCI au capital de 8000 Euros versés à la Barclays Bank du 20 Bis rue Lafayette dans le 9ème arrondissement, était gérée par un certain Rachid Meghdir, né le 17 Aout 1965 à Oran.

Rachid Meghdir est pourtant associé dans une affaire d’importation de Céramique : Royaume Ceramica dont le siège est à Oran.

Le 25 Septembre 2020, Rachid Meghdir va être remplacé, Benali Belkacemi reprenant la gérance de la SCI Orano.

À suivre…

1 COMMENT