7.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

Suspension des séances des tribunaux, suspension de la délivrance des certificats de nationalité : les conséquences sur la justice algérienne de la grève des juges

Array
- Advertisement -
- Advertisement -
La grève qui sera lancée à partir de demain dimanche par les magistrats algériens risquent d’avoir de nombreuses conséquences sur le quotidien des Algériens. En effet, cette grève prévue à partir de demain dimanche 27 octobre conduira à la  suspension des séances des tribunaux. Elle va renvoyer aussi automatique de toutes les affaires, y compris celles programmées devant la Cour Suprême et le Conseil d’Etat ou celle qui sont en délibéré, nous apprennent des sources judiciaires. 

Par ailleurs, cette grève si elle se concrétise réellement empêchera la délivrance de plusieurs documents de justice. Et pour cause, elle conduira à la suspension de la délivrance des certificats de nationalité, des extraits du casier judiciaire et de tout autre document de justice dont auront besoin les algériens pour leurs diverses procédures administratives.
D’autre part, des sources proches du syndicat national des magistrats (SNM) ont assuré à Algérie Part que les procureurs et les juges d’instruction s’abstiendront de procéder aux présentations des prévenus. Ce qui devra compliquer les procédures de la garde-à-vue et pénalisera énormément le travail des services de sécurité. Soulignons enfin que les magistrats se sont engagés à assurer le service minimum.
Mais ce dernier concernera seulement les procédures relatives au renouvellement des détentions préventives, aux demandes de libération ainsi qu’à la délivrance des permis d’inhumer et de transport de corps. C’est dire que la justice algérienne échappera difficilement à la paralysie si la grève de demain dimanche est réellement lancée par le syndicat national des magistrats.
- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -