SNTF, Air Algérie : l’Etat algérien va donner l’équivalent de plus de 54 millions d’euros de subventions aux entreprises publiques de transports

7
852
Algiers, Algeria: Houari Bouemedienne International Airport, tarmac, control tower and a passing Air Algérie Boeing 737 aircraft (Boeing 737-6D6 - MSN 30210, registration 7T-VJS). Air control services are provided by ENNA (Etablissement National de la Navigation Aérienne)

En 2022, l’Etat algérien a débloqué un budget dépassant l’équivalent de 54 millions d’euros pour financer les subventions publiques dont bénéficieront les entreprises publiques de transports,  a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

En effet, c’est un budget de plus de 8,4 milliards de Da qui a été prévu et accordé par le gouvernement algérien au ministère des Transports et Travaux Publics au cours de l’exercice budgétaire de 2022. Cet argent servira à financer toutes les subventions publiques qui soutiendront les entreprises étatiques de transports comme Air Algérie et la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). L’objectif de ces subventions est d’indemniser les entreprises étatiques qui sont contraintes de facturer leurs prestations, à savoir des billets d’avion ou billets de train, à des prix soutenus ou plafonnés pour permettre aux algériens les plus modestes de bénéficier des transports publics.

Dans les finances publiques, cela s’appelle  l’exécution des sujétions de service public, c’est-à-dire l’obligation imposée à un entreprise ou institution de proposer des services publics qui sont commercialisés à des prix préférentiels pour permettre au plus grand nombre des algériens de bénéficier de ces services publics. Les subventions de l’ETAT devront, ensuite, rembourser le différentiel entre le véritable prix de revient et le prix plafond fixé en concertation avec les pouvoirs publics.

C’est au nom de cette logique les sociétés étatiques de transports vont bénéficier de 8,4 milliards de Da, à savoir l’équivalent de 54 millions d’euros, durant toute l’année 2022. Air Algérie bénéficiera d’un budget de 5 milliards de Da, à savoir l’équivalent de 32 millions d’euros, au titre de l’exécution des sujétions de service public. Tassili Airlines, l’autre compagnie aérienne publique et filiale du groupe Sonatrach, va bénéficier quant à elle d’un budget de 400 millions de Da de subventions publiques.

Quant à la SNTF, elle bénéficiera de plus de 3 milliards de Da, à savoir l’équivalent de 19 millions d’euros, de subventions publiques qui lui seront octroyées au nom d’une convention signée avec l’Etat pour soutenir les prix des billets de train.

7 COMMENTS

  1. Avant la crise pandémique le trafic passagers de l’Algérie de et vers l’étranger était de l’ordre de 6 millions passagers par an. Donc la subvention de 32 millions octroyée a Air Algérie fait que le soutien sera de 5 euros par passager ce qui est ridicule devant le prix du billet qui est de l’ordre de 400/500 euros.
    Il faut noter que la junte a octroyé le double (62 millions euros) pour les frais de fonctionnement pour 2022 de la mosquée d’Alger alias mosquée de l’escroc boutesrika!

    Généraux criminels
    DRS terroristes
    Dawla madania machi askaria

  2. Officier zakakhra les chiffres et la réalité vous effraient comme la quarantaine de grévistes de faim prisonniers politique font paniquer les généraux au point qu’ils ont procéde à leur déportation vers d’autres geôles…
    Vous avez tellement peur du peuple qui va vous brûler vifs sur les bûchers… votre sort une fois que la junte est tombée va etre plus terrible que celui de vos aïeux harkas en 1962 abandonnés par de gaulle sur les quais des ports d’Alger et d’Oran…

  3. @[email protected] esclave de Amir El haschachine , esclave soumis, moi je suis algérien…toi tu es un Ayacha voila la grosse différence mec
    Moi je parle de mes compatriotes, de mon Algérie, toi tu brasses du vent avec ta propagande à deux balles du makhnez
    Nous on s’en tape de ton naroc royaume, premier producteur et exportateur de cannabis au monde, pays de la prostitution ou même les étudiantes doivent donner leurs fesses pour avoir des bonne notes ou un job
    Narco état ou on jette les enfants adultérins dont les rues ou à la mer vers l’Espagne par pauvreté et éviter de s’en occuper
    Narco état qui exportent ses filles dans les pays du golf, au moyen orient, en Europe et même en Afrique pour se prostituer et envoyer des devises pour enrichir les banques d’Amir El Haschaschine
    Vous vivez dans le haram, vous manger du haram et vous mourrez dans la haram pauvres esclaves