Révélations – Tahar Allache Derrière le Mouvement de Grève en Préparation l’Aéroport d’Alger !

3
1066

Un mouvement de grève du personnel de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA) est en préparation à l’aéroport International Houari Boumediene à Alger.

Le mouvement de protestation est la conséquence du comportement irrespectueux et de l’attitude déplorable de Tahar Allache vis-à-vis des équipes de maintenance, suite à une coupure de courant au sein de l’Aéroport.

Tahar Allache a appelé un des responsables de la direction en charge de la maintenance lui demandant d’agir, tout en proférant des menaces et des insultes odieuses. Le responsable ne s’est pas laissé intimider et a répondu que l’incident était pris en charge et que la panne allait être réparée. Quant au langage intimidant et inapproprié tenu par le Responsable, le technicien a répondu que c’était de la Hogra ! Hors de lui, n’acceptant pas qu’on le remette à sa place en lui indiquant les règles de respect qu’il doit à ses collaborateurs, Tahar Allache a décidé de suspendre le technicien…

Outrés par cette décision qu’ils jugent arbitraire, les collègues de l’employé suspendu ont décidé de se rendre dans les bureaux de Tahar Allache pour lui faire part de leur ras le bol, et de leurs revendications quant aux conditions de travail et des relations exécrables qu’il entretient avec les salariés de la SGSIA.

En plus de la réintégration immédiate du malheureux technicien suspendu sans raisons réelles, les salariés de la SGSIA très remontés ont demandé l’amélioration de leurs conditions de travail, la réinstauration de leur prime panier dans le salaire…

Plusieurs syndicalistes, à l’image de Sefta Fodhil et Amar Baghdadi dont le mandat a pourtant expiré, ainsi que le Directeur par Intérim de la maintenance, ont tenté de jouer les intermédiaires en assurant que toutes les demandes avaient été acceptées par le PDG de la SGSIA, sauf que, connaissant ses fausses promesses, le personnel a exigé une réponse officielle écrite et signée par Allache pour cesser tout projet de grève.

D’autant qu’ils ont très mal pris d’être pris en photo par le vaguemestre, appelé  »Laaggoune », envoyé par Tahar Allache qui a toujours, selon nos informations, utilisé ce moyen en vue de sanctionner à posteriori le personnel tenté par un mouvement de grève ou ceux qu’il estime être les meneurs de ce droit pourtant reconnu par la constitution !

De même, une partie des employés de la SGSIA ont très mal pris les menaces d’Allache relayées par les syndicalistes, quant aux « sanctions et licenciements qui vont suivre ». L’affront de trop !

Cette ambiance délétère dans laquelle vivent au quotidien des centaines d’employés de la SGSIA ne semble plus tenable. Le préavis qui court jusqu’à Dimanche risque de voir les activités du principal aéroport algérien s’immobiliser à cause d’un seul homme :  Tahar Allache !

« Si la justice, les services de sécurité, ou services du Gouvernement n’ont pas été capables de limoger celui qui traine entre autres des dossiers de corruption, d’abus de biens sociaux et de mauvaise gestion, peut être que nous employés de la SGSIA arriveront à déloger Tahar Allache, et ce ne serait que justice » Nous indique-t-on de l’aéroport de Dar el Beida.

A suivre…

3 COMMENTS