Révélations – Le Nouveau Revirement du Chef du Gouvernement Espagnol à Propos du Sahara Occidental !

0
156

Durant près d’une semaine et dans un contexte marqué par de nombreuses crises, à commencer par la guerre en Ukraine, ce sont 150 chefs d’État et de gouvernement de la planète qui vont prendre la parole lors du grand rassemblement diplomatique des Nations Unies à New-York, après deux années de pandémie de Covid-19.

Auteur : [email protected]

À cette 77ème Assemblée générale de l’ONU, le chef du Gouvernement espagnol a étonné les observateurs les plus avertis en prononçant un discours déroutant sur la position de l’Epagne qui entache la crédibilité de la politique menée par l’exécutif de la péninsule ibérique.

En effet ce 22 Septembre 2022, Pedro Sánchez vient de procéder çà un rétropédalage en réitérant à la tribune de l’Assemblée des Nations Unies le soutien de l’Espagne à la recherche d’une solution politique au Sahara occidental, dans le cadre de la charte des Nations unies et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Un surprenant revirement par rapport à ses déclarations écrites en faveur des prétentions du Maroc sur les territoires du Sahara Occidental, qui avait provoqué l’ire des autorités algériennes en Mars dernier !

« Nous ne pouvons pas traîner les conflits du siècle dernier et en ce qui concerne une zone très importante pour l’Espagne comme le Sahara Occidental, l’Espagne soutient une situation politique mutuellement acceptable dans le cadre de la charte de l’ONU » a déclaré Pedro Sánchez.

Dans son discours, il a également souligné le travail « fondamental » de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies au Sahara, Staffan de Mistura. « Il a le plein soutien du gouvernement espagnol« , a souligné Sánchez.

A cet égard, il a indiqué que l’Espagne continuera à soutenir la population sahraouie dans les camps « comme elle l’a toujours fait, étant le principal donateur international d’aide humanitaire aux camps de réfugiés sahraouis« .

Personne ne sait pourquoi Pedro Sánchez a une fois encore fait la girouette en se dédisant sur le Sahara occidental, et en demandant à nouveau une solution concertée sur le Sahara sans citer les thèses du Maroc…

Crédit photo : EFE Borja Puig de la Bellacasa