Révélations – La Nouvelle Offense Faite aux Algériens par l’Ambassadeur Mohamed Antar Daoud !

0
375

Le 27 mai 2022, une délégation algérienne a pris part à une rencontre organisée au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) de Marseille, avec pour thème le parcours de l’Emir Abdelkader.

Etaient présents le sénateur et écrivain Kamel Bouchama, Ahmed Rachdi, conseiller du Président de la République, chargé de la culture et de l’audiovisuel et l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud.

Ce dernier a remercié les organisateurs de cette exposition programmée quelques semaines avant le 60ème anniversaire de l’indépendance de notre pays, tout en demandant aux responsables du Mucem d’examiner la possibilité d’exporter vers l’Algérie ladite exposition.

Rappelons que le responsable des relations internationales du Mucem, Mikaël Mohamed, a été de 2008 à 2012, le Directeur de l’Institut français de Tétouan au Maroc.

Dans le même temps, à l’initiative du consul général d’Algérie à Marseille en la personne de Khaled Mouaki Benani, et en coordination avec la compagnie nationale Algérie Ferries, un diner a été organisé à bord du Badji Mokhtar 3 accosté au port de la ville phocéenne en présence de la délégation algérienne et des membres de la communauté nationale établie dans la région de la côte d’Azur.

Parmi eux, le harki Abdallah Zekri, surprenant invité de l’Ambassadeur d’Algérie en France à cette exposition sur l’émir Abdelkader, père fondateur de l’Algérie indépendante…

Il y a clairement de quoi dénaturer le sens du message que souhaite donner le Président de la République Abdelmadjid Tebboune à cette figure historique de la lutte contre la colonisation non ?

Rappelons qu’il est aujourd’hui avéré que l’Emir Abdelkader a été le premier Algérien à se soulever contre l’occupant français dès le début de la colonisation. C’est dans ce cadre que le Président Tebboune a, depuis son élection en décembre 2019, mis en avant l’héroïsme de ce personnage fascinant qui est à la fois un chef guerrier, un éminent penseur musulman et un humaniste.

On se demande bien à quoi joue l’Ambassadeur Daoud en brouillant le message présidentiel à travers la présence de son ami Abdallah Zekri, aventurier sulfureux, repris de justice et ancien gendarme de l’armée coloniale.

Au cours du dîner offert le vendredi 28 mai 2022, Zekri fanfaronnait à la table d’honneur, laissant sans voix le Consul Général d’Algérie, Khaled Mouaki Benani, qui il faut le rappeler est fils de Chahid, une offense organisée par l’Ambassadeur sachant pertinemment qu’une profonde inimitié oppose les deux hommes depuis plusieurs années.

Un comportement qui pourrait laisser croire que l’Ambassadeur d’Algérie en France, dont les ascendances françaises et harkis ont été divulguées dans notre précédente édition, se venge sur les acquis de la révolution algérienne… Nous espérons que tel n’est pas le cas !

D’un autre côté, l’Ambassadeur Mohamed Antar Daoud devait être bien occupé à ce diner pour ne pas avoir eu un mot sur les citoyens algériens contraints de faire de longues queues, notamment à Marseille, devant les boutiques d’Algérie Ferries qui avaient ouvert les ventes de billets depuis le 23 Mai 2022.

Ne savait-il donc pas que plusieurs centaines de nos citoyens s’étaient déplacés vers les agences Algérie Ferries dans toute la France, certains n’hésitant pas à dormir sur place dans l’espoir d’acquérir leurs billets pour l’Algérie ?

Citoyens algériens devant l’agence d’Algerie-ferries
agence photo progres- anne laure wynar

 

Si l’Ambassadeur algérien en France n’avait pas réagi devant cette intolérable situation, la chaine française d’information continue BFM Marseille, a quant à elle pris le soin d’informer l’opinion publique française et dénoncer cette honteuse prise en charge de notre diaspora en France…

Il nous semble difficile de croire qu’avant même son déplacement au Mucem, l’Ambassadeur puisse ignorer qu’à Marseille la tension était à son comble, et que plusieurs centaines de citoyens algériens s’étaient présentés devant les bureaux de la compagnie Algérie Ferries, avant que la situation ne dégénère.

En effet, la société de transport maritime algérienne qui a été soumise à une forte affluence, a vite été débordée dans son organisation ce qui l’a contraint à fermer ses portes. Plusieurs individus ont alors tenté de pénétrer de force à l’intérieur de l’agence Algérie Ferries, située sur le boulevard des Dames dans le 2e arrondissement de Marseille…

Les forces de l’ordre ont dû intervenir devant cette situation d’émeute pour ramener l’ordre et calmer les esprits, alors que l’Ambassadeur était aux abonnés absents !

Déjà en Février 2022, Mohamed Antar Daoud avait réagi avec une bien surprenante légèreté devant la dégradation d’une œuvre artistique en hommage à l’Emir Abdelkader, vandalisée avant son inauguration.

Alors que le parquet de Tours ouvrait une enquête pour « dégradation grave de bien destiné à l’utilité publique et appartenant à une personne publique« , alors que le maire d’Amboise, Thierry Boutard faisait part de son indignation devant un « comportement est inqualifiable », des propos aussitôt soutenus par le président du conseil départemental, Jean-Gérard Paumier qui a condamné « un vandalisme lâche et scandaleux », notre ambassadeur, Mohamed Antar Daoud, a appelé simplement à « davantage de dialogue et de compréhension »… Est-ce ainsi que ce Diplomate de 72 ans devrait défendre l’honneur du père de l’Algérie Moderne et des Algériens offensés ? à vous d’en juger…

Finalement, à part aider ses amis, à l’instar du conseiller à la Présidence Alahoum qui a placé sa fille au Consulat général à Marseille, ou d’ordonner l’augmentation de salaires en direction de sa protégée Sameh S. et des proches parents de Généraux et personnalités algériennes employés à l‘Elco, on se demande à quoi sert vraiment Mr Mohamed Antar Daoud.

Pauvre Algérie…