Révélations Exclusives – Le Sacrilège de Trop de l’Ambassadeur Mohamed Antar Daoud !

0
703

« Au Danemark, le Premier Ministre a demandé à quelques personnes qu’est-ce qui faisait la fierté de leur Pays. L’Américain a dit la CIA, car elle sait tout sur tout le monde. Le Français a dit Marianne, car nous sommes la patrie des droits de l’homme. L’Allemand a dit Mercedes-Benz et l’Iranien le Tapis persan, car cela représentait le raffinement. L’Algérien a répondu : le voleur, c’est notre fierté car il vole la Mercedes dans laquelle il kidnappe Marianne et lui offre un tapis Persan qu’il a volé sans que la CIA le sache… »

Auteur : [email protected]

Cette mauvaise blague a été racontée à quelques représentants de la communauté Algérienne, par Mohamed Antar Daoud lors de sa première sortie publique, à peine arrivée à Paris en qualité d’Ambassadeur !

Comment ce diplomate, haut représentant de l’Algérie en France, peut-il se permettre de déclarer, toute honte bue, que la fierté de l’Algérie se situe au niveau de l’algérien voleur ?

Nous avions alors pensé que c’était une simple maladresse, un navrant malentendu, mais nous nous sommes trompés.

Car depuis, Mohamed Antar Daoud n’a cessé de cumuler les bourdes et les offenses, tout comme il n’a jamais pu réellement se hisser à la hauteur de la mission dont il a eu la charge.

Nous avons longuement détaillé toutes les frasques et les manquements du locataire de la Rue de Lisbonne à Paris, comme nous avons alerté l’opinion publique ainsi que les hautes autorités du Pays de l’indigne comportement de l’actuel Ambassadeur, aux travers de nombreux articles que vous pouvez consulter ici.

Ainsi, et comme nous le déclarions dans une de nos précédentes publications, Mohamed Antar Daoud n’avait pas jugé utile d’émettre un discours ou un seul communiqué, en direction de la plus importante Diaspora algérienne pour le 60ème anniversaire de l’indépendance algérienne !

Acculé par nos révélations, ce dernier va sans hésitation recourir à un grossier subterfuge, dans le but de faire croire qu’il n’avait pas éludé cet événement…

En effet, Mohamed Antar Daoud va demander à ses services de diffuser à la une du site internet de l’Ambassade d’Algérie, un communiqué sur la cérémonie de commémoration du 60ème anniversaire de l’Indépendance Nationale organisée le 08 Juillet 2022, mais en faisant antidater ledit communiqué, comme vous pouvez le voir dans la capture faite, à la date du 05 Juillet 2022 !

Nous dire que ce serait une simple erreur serait insulter l’intelligence des Algériens.

L’Ambassadeur d’Algérie fait visiblement dans l’imposture et la tromperie, mentant sans vergogne en bidouillant le site d’une représentation Diplomatique du Ministère des Affaires étrangères algériens et appartenant donc à l’Etat Algérien. De quoi en rester sans voix !

Il parait clair que notre Ambassadeur a un réel problème avec les Algériens, mais surtout avec l’Algérie qu’il rabaisse à chaque occasion qui lui est offert…

D’ailleurs, à cette fête de l’indépendance organisée tardivement, Mohamed Antar Daoud a convié des délégués de l’autorité française, des élus et membres du corps diplomatique accrédités en France, des représentants du mouvement associatif et des membres de la Fédération de France du FLN.

Devinez qui n’a pas été invité par l’Ambassadeur ? Les cadres de la Mosquée de Paris, pourtant lieu de culte d’obédience algérienne…

Pis encore. Aujourd’hui, jour de l’Aid el Adha, l’Ambassadeur d’Algérie accompagné du Consul Général de Paris et d’autres consuls, a choisi décidé d’accomplir la prière de l’importante fête musulmane au sein de la Mosquée présidée par Mohamed Salah Hamza, aménagée dans un hangar situé dans une ancienne caserne de pompiers désaffectée, sur le Boulevard Ney au nord de la Capitale Française…

Soulignons également que Mohamed Salah Hamza est le grand ami du Harki Abdallah Zekri, dont l’amitié avec l’Ambassadeur n’est plus à présenter.

Pour rappel, Mohamed Salah Hamza est également Imam de la Mosquée du 28 de la rue Myrha, au sein de laquelle fut tué Abdelbaki Sahraoui, membre fondateur de l’ex-parti islamiste algérien : le Front Islamique du Salut (FIS), dissous…

Notre Ambassadeur ne sait-il pas que l’Imam de la mosquée du XVIIIème arrondissement de Paris avait déclaré, il y a quelques années, que l’Abstention et le Vote Blanc étaient haram, reprenant avec une variante l’antienne du FIS Dissous !?

Ne sait-il pas que ce personnage a comploté contre l’Algérie en étant dans toutes les formations politiques dissidentes ?

Ne sait-il pas que cet Imam était membre du FIS dissous et qu’il avait signé un manifeste ou il imputait les attentats terroristes perpétrés durant la décennie noire à l’Etat Algérien ?

Manifestement, Mohamed Antar Daoud a décidé de ne pas prendre pas en considération ce qui pourrait nuire à l’image de notre Pays, et de s’entourer essentiellement de ceux qui ont semé la discorde et la Tragédie dans notre Pays. Voilà où nous en sommes arrivés avec l’Ambassadeur d’Algérie en France…

Nous n’avons jamais cessé de le dénoncer. Cet Ambassadeur a un réel problème non seulement avec les Algériens, mais avec tout ce qui symbolise l’Algérie…

Il est grand temps de faire le ménage Messieurs les Responsables. Cet homme est indigne de représenter notre Pays dans une des plus prestigieuses capitales au Monde !

Quel gâchis…