9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Relâché au Mali, un terroriste se baladait à Tlemcen : les effrayantes révélations du ministère de la Défense nationale

- Advertisement -
- Advertisement -

Ce mercredi 28 octobre, le ministère algérien de la Défense nationale a lâché une véritable bombe en révélant les tenants et aboutissants d’une opération anti-terroriste qui a conduit vers l’arrestation d’un terroriste récemment libéré au Mali dans le cadre des négociations pour la libération des otages européens détenus par des groupes djihadistes armés au nord du Mali depuis 2016. 

Ce terroriste s’appelle « Mustapha Derrar ». Il  a été arrêté hier mardi à Tlemcen par les services de sécurité relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), a annoncé mercredi le ministère de la Défense Nationale. Dans ce communiqué, la même source explique cette arrestation a été rendue possible « grâce à l’exploitation efficiente de renseignements ».  « Les services de sécurité relevant du ministère de la Défense nationale ont appréhendé, hier 27 octobre 2020 à Tlemcen en 2e Région militaire, le terroriste dénommé Mustapha Derrar », indique-t-on encore dans le même communiqué.

Selon la même source, « cette opération a été menée suite à une surveillance permanente dudit criminel depuis son entrée via les frontières nationales jusqu’à la collecte des renseignements relatifs à ses mouvements suspects ». Mais, une fois n’est pas coutume, l’institution militaire algérienne ne s’est pas contentée de rapporter l’information. Elle a émis également tout un commentaire très critique à l’égard des pays européens notamment la France qui ont versé des rançons conséquentes et remis en liberté plusieurs éléments dangereux des groupes armées en échange de trois otages européens dont la ressortissante française Sophie Pétronin âgée de 75 ans.

« Il est à souligner que ledit criminel qui avait rallié les groupes terroristes en 2012, a été libéré au début de ce mois d’octobre au Mali, suite aux négociations menées par des parties étrangères ayant abouti à conclure un accord, via lequel plus de (200) terroristes ont été libérés et une rançon conséquente a été versée aux groupes terroristes contre la libération de trois otages européens », souligné le MDN en dénonçant ouvertement cette politique qui menace ainsi toute la sécurité régionale car ces terroristes remis en liberté vont s’adonner à des activités criminelles et djihadistes qui portent préjudice à la stabilité de l’Algérie, voisine directe du Mali dont une grande partie de son territoire est dominée par les groupes armés de la mouvance islamiste radicale.

L’institution militaire algérienne a déploré ouvertement  ces pratiques ‘ »inadmissibles » et « contraires aux résolutions de l’Organisation des Nations unies incriminant le versement de rançons aux groupes terroristes », soulignant que celles-ci « entravent les efforts de lutte contre le terrorisme et de tarissement de ses sources de financement ». C’est la première fois que le haut commandement de l’armée algérienne réagit aussi violemment à un processus de libération des otages européens au Sahel. Les 200 terroristes remis en liberté risquent encore de faire parler d’eux dans les jours à venir. Dieu merci, les autorités militaires algériennes ont pris toutes leurs dispositions pour parer à la moindre menace terroriste.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

2 COMMENTS

  1. C’est un terroriste francais (DGSE/Armee francaise), algerien (DRS) ou franco-algerien (des agents doubles et ca existe vraiment comme ceux qui ont assassine’ cheikh Abd El-Baki Sahraoui dans une mosquee a Paris et ont fait les attentats a Paris et gere la grande mosquee de Paris)? La reponse existe chez ces gens la du crimes d’etats deux cotes de la mer.