Plus de 800 harragas algériens arrivés en 72 heures : l’Espagne débordée par une « avalanche » de migrants algériens

0
457

Fuyant les sombres perspectives politiques et socio-économiques dans leur pays, les migrants algériens arrivent en masse sur les côtes espagnoles. Un nouveau record inédit vient d’être enregistré par les autorités espagnoles : plus de 800 harragas algériens ont pu atteindre les rivages des côtes du sud de l’Espagne en à peine 72 heures. L’Espagne est, cette fois-ci, totalement débordée par cette « avalanche » de migrants algériens. 

Le mot « avalanche » a été, d’ailleurs, utilisé par l’un des militants les plus actifs et engagés de l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne), à savoir Francisco José Clemente Martin. Selon cette source très fiable qui travaille en étroite collaboration avec la Croix Rouge espagnole et le service maritime de la Guardia Civil, à savoir les garde-côtes espagnols, plus de 800 migrants clandestins algériens sont arrivés ces dernières 72 heures en empruntant plus de 70 embarcations motorisées.

Ces harragas algériens ont été interceptés au niveau des côtes des provinces d’Almeria, Alicante, Murcia et les Iles Baléares. De son côté, l’ONG CIPIMD a supervisé avec les garde-côtes espagnols les opérations de sauvetage au profit d’au moins 16 embarcations de harragas algériens.

Selon Francisco José Clemente Martin, une embarcation a fait naufrage au larges des côtes de la wilaya de Mostaganem en Algérie. Aucune source algérienne n’a encore communiqué la moindre information sur le bilan des victimes de ce naufrage. L’ONG CIPIMD a recensé également au moins deux autres embarcations portées disparues en haute Méditerranée et les recherches se poursuivent activement du côté espagnol pour tenter de retrouver des survivants.

Par ailleurs, un nombre important d’enfants et de femmes faisant partie de ces 800 harragas algériens arrivés ces dernières 72 heures en Espagne a été relevé par les observateurs de la CIPIMD mais aucun chiffre précis n’a été encore communiqué.

Ces données témoignent sans doute d’une nouvelle aggravation du fléau de la harga en Algérie. Chaque semaine, des nouveaux records sont battus et le nombre des migrants fuyant clandestinement le pays ne cesse d’augmenter et d’enregistrer des pics vertigineux.

Il est à signaler enfin que le précédent record du nombre des arrivées des harragas algériens a été enregistré en Espagne pendant la semaine du 27 septembre au 3 octobre 2021 avec près de 1 900 migrants clandestins (harraga) qui sont arrivés sur des embarcations de fortune. Ce chiffre avait été communiqué à l’époque par le journaliste espagnol spécialiste des questions migratoires, Ignacio Cembrero.

« Près de 1900 migrants irréguliers sont arrivés par la mer en Espagne dans la semaine du lundi 27 septembre au dimanche 3 octobre. 72% des personnes arrivées la semaine passée sont des Algériens, soit 1368 personnes, contre 21 % du Maroc et 7% d’autres nationalités. Jamais la proportion d’Algériens n’a été si élevée « , avait noté la même source.  Toujours en 2021, en seulement deux week-ends du mois de septembre dernier, 4 000 Algériens avaient franchi les côtes espagnoles. Par ailleurs, si par le passé, la traversée par des barques de fortune était limitée aux jeunes désœuvrés en quête d’un « eldorado européen », le phénomène s’est élargi depuis l’été 2021 à des familles et des cadres ayant une situation sociale stable.  C’est dire qu’un désir d’exode collectif s’est emparé de plusieurs catégories de la population algérienne.