6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Obligation de déclaration de devises pour les voyageurs : les députés algériens maintiennent le montant de 5000 euros dans la cacophonie générale

- Advertisement -
- Advertisement -

On n’y comprend plus rien. Dans son récapitulatif des nouvelles mesures législatives proposées par la nouvelle Loi de Finances Complémentaires (LFC) de 2020, qui a été adoptée officiellement hier dimanche par le parlement algérien, l’agence de presse gouvernementale APS a annoncé la révision à la baisse du montant minimum en devises soumis à la déclaration douanière de 5.000 euros à 1.000 euros.

Or, un peu plus tôt, dans leur vote, les députés algériens semblent avoir voté à la majorité pour le maintien de l’article relatif à l’obligation de déclaration de devises pour les voyageurs à un montant de 5.000 euros, comme prévu dans la Loi de finances initiale au lieu de 1.000 euros proposé dans le PLFC 2020. Cela signifie que les voyageurs algériens peuvent durant cette année quitter le territoire national en emmenant dans leurs poches des sommes allant jusqu’à 5000 euros sans les soumettre à une déclaration douanière.

 

Nous avons pu confirmer qu’effectivement, hier dimanche, lors d’une plénière consacrée à l’adoption du PLFC 2020, les députés algériens ont voté à la majorité pour l’annulation de l’article 45 du PLFC prévoyant la réduction du montant à déclarer par les voyageurs de 5.000 à 1000 euros. Lors de ses délibérations, la Commission des finances du parlement algérien a rejeté plusieurs amendements proposés par les députés, dont la suppression de l’article 45 portant révision à la baisse (de 5.000 à 1.000 euros) du montant en devises soumis à la déclaration douanière.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -