Nouvelle hausse du coût de la vie en Algérie : l’évolution des prix à la consommation a dépassé les 10 % depuis le mois de juin

0
307

L’Algérie a rejoint officiellement la catégorie des pays où le taux d’inflation a dépassé la barre symbolique des 10 %. Ce record a été battu depuis le mois de juin dernier, nous apprend à ce sujet l’Office National des Statistiques (ONS), un organisme gouvernemental algérien chargé de la collecte des données retraçant l’évolution socio-économique du pays. 

« Au mois de juin 2022 et par rapport au même mois de l’année 2021, l’évolution des prix à la consommation est de +10,8%. Le rythme d’inflation annuel (juillet 2021 à juin 2022 / juillet 2020 à juin 2021) est de +9,2% », reconnaît effectivement à ce sujet l’ONS dans son dernier indice des prix à la consommation (IPC) qui est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages. Il est basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et services, actualisé chaque mois, chaque trimestre et chaque année.

Cette nouvelle poussée inflationniste qui aggrave la cherté de la vie en Algérie a été essentiellement provoquée par l’augmentation des prix des biens et produits alimentaires.  « En juin 2022 et par rapport à juin 2021, la variation des prix des biens alimentaires est de +16,9%. Les produits agricoles frais enregistrent une évolution de +18,9% avec essentiellement +42,9% pour les légumes », explique à ce sujet l’IPC de l’ONS qui dévoile ainsi les tenants et aboutissants de l’augmentation alarmante du coût de la vie en Algérie.

Force est enfin de constater que l’inflation n’épargne pas les autres produits industriels comme « les produits alimentaires industriels » dont les prix accusent une variation de +15,0%, avec notamment +15,8 % pour les laits fromage et dérivés » durant la période juin 2021-juin 2022. « En juin 2022 et par rapport au même mois de l’année précédente, l’évolution des prix des produits manufacturés et des services se situe à +7,1% et +3,7% respectivement », a expliqué  l’IPC de l’ONS pour souligner l’ampleur inédite de l’augmentation du coût de la vie en Algérie qui procure des sueurs très froides aux consommateurs algériens dont le pouvoir d’achat ne cesse de s’effondrer d’un mois à l’autre.