10.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

Ministère de l’Energie : Ouverture d’une enquête sur le colonel Mourad Khaldi à la suite des révélations d’Algérie Part

Array
- Advertisement -
- Advertisement -

Les révélations d’Algérie Part ont abouti à des résultats au ministère de l’Energie, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. Et pour cause, une enquête a été officiellement ouverte pour déterminer les circonstances exactes dans lesquelles le colonel Mourad Khaldi, le chef de sécurité interne au niveau de ce département ministériel, a exercé du trafic d’influence sur plusieurs cadres dirigeants et le ministre lui-même, Mohamed Arkab. 

Cette enquête suscite d’ores et déjà un énorme bruit dans les couloirs du ministère de l’Energie où le colonel Mourad Khadli a été rappelé à l’ordre à la suite de ses agissements plus que suspects auprès du cabinet du ministre tentant de faire croire à ses interlocuteurs qu’il est le subordonné du général Wassini Bouazza, le premier responsable de la direction générale du renseignement intérieur (DGSI), l’une des plus importantes directions des services secrets algériens. Il s’avère que cette affirmation est totalement fantaisiste et que le colonel Mourad Khaldi n’a finalement aucune relation organique avec le corps des services secrets. Selon nos sources, il fut uniquement un simple « indicateur » de l’ex-DRS qui leur fournissait des informations sur le travail des cadres du ministère de l’Energie.

Ce colonel n’avait jamais été recruté par le DRS et encore moins par l’institution militaire. En réalité, il s’avère que l’homme est un « mythomane » qui avait manipulé tout son entourage grâce à la protection dont il jouissait de la part de Fatma-Zohra Chorfi, la sulfureuse secrétaire générale du ministère de l’Energie, une haut responsable impliquée dans de nombreuses controverses ayant suscité un grand malaise au ministère de l’Energie.  

Le colonel Mourad Khladi est donc un simple indicateur qui a floué tout le monde au ministère de l’Energie. Selon nos investigations, cet « indicateur » des services est diplômé en sociologie et c’est grâce à son épouse, présentatrice à l’ENTV, qu’il avait pu obtenir son poste de travail au ministère de l’Energie. L’enquête en cours devra permettre de neutraliser toutes ces manipulations ordurières orchestrées par un « faux colonel » du DRS. Des manipulations qui portent un énorme préjudice au fonctionnement de l’un des ministères les plus stratégiques en Algérie.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -