Ministère de l’Energie : le colonel Mourad Khaldi relevé définitivement de ses fonctions

0
1144

Au ministère de l’Energie, le colonel Mourad Khadli, l’ex-responsable de la sécurité interne de tout ce département ministériel, a été relevé définitivement de ses fonctions, a pu confirmer Algérie Part auprès de plusieurs sources concordantes. Cette décision a été prise officiellement par le secrétaire général du ministère de l’Energie à la suite de l’avis défavorable de l’enquête d’habilitation menée par les services de sécurité concernant ce personnage troublant qui a défrayé la chronique pendant de nombreuses années au sein de l’un des ministères les plus stratégiques du gouvernement algérien. 

Algérie Part avait, d’ailleurs, consacré de nombreuses publications à ce fameux « colonel » qui s’était impliqué dans plusieurs affaires de trafic d’influence et d’abus de pouvoir. Plusieurs hauts cadres du ministère de l’Energie se plaignaient ouvertement du comportement excessif et des brimades de ce colonel qui se permettait de se mêler de tous les dossiers techniques et sensibles du ministère alors qu’il n’avait nullement les compétences requises ni les prérogatives nécessaires pour se prononcer sur des sujets d’ordre économique. Les interventions intempestives du colonel Mourad Khaldi auprès du ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, avaient fini par irriter plusieurs hauts responsables du ministère de l’Energie. Certains avaient même fait part de leurs intentions de démissionner de leurs fonctions si les pratiques du colonel Mourad Khaldi perdurent encore.

Récemment, Algérie Part avait révélé les circonstances dans lesquelles exercent très difficilement ses fonctions Bouzidi Lakhdar, le nouveau directeur de la sécurité au niveau du ministère de l’Energie, à cause des manoeuvres de déstabilisation orchestrées par son prédécesseur, Mourad Khaldi lequel ne digérait pas son limogeage et sa mise à l’écart depuis décembre 2021.

Bouzidi Lakhdar a rencontré énormément de difficultés à gérer ses effectifs d’agents de sécurité déployés au sein du ministère de l’Energie. De nombreux agents n’ont pas cessé de provoquer sciemment des disputes et des tensions au sein de leur service pour « compliquer la vie » à leur nouveau chef Bouzidi Lakhdar qui a beaucoup de peine à imposer son autorité en raison du lobbying actif de Mourad Khaldi. Ce dernier militait ces dernières semaines dans les coulisses du ministère de l’Energie pour obtenir sa réhabilitation et retrouver ses privilèges perdus à la suite de son limogeage décidé au cours du mois de décembre 2021.

Mourad Khaldi occupait ses fonctions à la tête de la direction de sécurité du ministère de l’Energie depuis 2004. Il était devenu l’un des éléments les plus influents de ce département ministériel grâce à l’intimidation qu’il exerçait à l’encontre de ses interlocuteurs en prétendant qu’il était en contact permanent avec les officiers et dirigeants les plus influents ou puissants des services secrets algériens. Il prétendait être un colonel alors qu’il n’a strictement aucun lien avec l’uniforme ni l’institution militaire, comme l’a révélé à plusieurs reprises Algérie Part.