7.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Malgré la tragédie de l’été 2021, l’Etat algérien va dédier moins de 4 millions d’euros à la lutte contre les feux de forêts en 2022

- Advertisement -
- Advertisement -

En 2022, l’Etat algérien va dédier un budget équivalent à moins de 4 millions d’euros pour financer les efforts nécessaires à la lutte contre les feux de forêts, un fléau qui menace grandement l’Algérie en raison des effets désastreux du réchauffement climatique. C’est effectivement un budget de 600 millions de Da, soit l’équivalent de 3,8 millions d’euros, qui a été prévu en 2022 par la direction générale des forêts qui relève du ministère de l’Agriculture et du développement rural, pour financer la lutte contre les feux de forêts sur l’ensemble du territoire national, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Ce budget a été jugé par plusieurs experts forestiers approchés par Algérie Part insuffisant et dérisoire au regard des énormes besoins de la surveillance du patrimoine forestier algérien qui encourt un grand danger chaque été notamment en période de fortes canicules comme c’est le cas ces dernières années. Les gardes forestiers manquent cruellement de moyens logistiques et d’équipements adéquats pour faire face aux foyers d’incendies qui ravagent des milliers d’hectares chaque été en Algérie. Ce constat amer a été dressé depuis plusieurs années, mais malheureusement rien ne change et ce problème reçoit très peu d’attention de la part du gouvernement algérien.

Et pourtant, en 2021, l’Algérie avait vécu une véritable tragédie provoquée par d’immenses feux de forêts dans pas moins de 14 wilayas au nord du pays. Au début du mois d’août 2021, plusieurs feux de forêt ont frappé plusieurs régions d’Algérie, dont particulièrement ceux de la région de Kabylie (Tizi Ouzou, Béjaïa et Bouira), et qui ont fait officiellement 99 morts (plus de 215, selon des statistiques non officielles).

Le gouvernement avait promis des aides massives au profit de tous les sinistrés, sans exception, mais pour ce faire, il faudrait achever le recensement des dégâts matériels. Des équipes d’experts avaient été engagées sur le terrain pour répertorier les dommages et recenser les sinistrés dans les campagnes touchées par les feux. Malgré cette tragédie qui a traumatisé toute l’Algérie, les autorités algériennes continuent de sous-estimer le risque dévastateur de ces sinistres naturels en dotant la direction générale des Forêts d’un budget insignifiant pour parer à tous les pires scénarios. N’est-ce pas de la pure inconscience ?

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

9 COMMENTS

  1. Ce n’est pas shab el cachir et bouchkara qui disaient que ça y’est l’anjiri a acheté des navions pour lutter contre les incendies. Mais bon il n’en n’ont plus besoin puisque ils ont déjà brûlé la Kabylie.
    Un état voyou,une junte corrompu,que voulez vous qu’ils fassent à part ce qu’ils savent faire. Voler, brûler et réprimer les zawalis.

  2. Dans le livre de l’officier algérien Souaidia, Chengriha était spécialisé dans les incendies de forêts kabyles durant la guerre civile où toujours selon le temoignage de Souaidia, Chengriha est un criminel de guerre.

  3. Je signale que l’ignoble Maroc a proposé le déploiement immediats et à porteé de frontière algero-marocaine de plusieurs de ses canadairs cet été en plein incendie meurtrier des forêts kabyles avec le pire bilan humain et matériel de toute la Méditerranée faute de canadairs algériens.
    La Tabounie, par racisme anti-marocain, a préféré envoyer des soldats armés de branchages tenter d’eteindre les l’incendies. Plusieurs en sont morts avant qu’on ait accusé ignoblement le…Maroc d’avoir allumé les feux et brûlé vif le martyr benevole !!!
    La noblesse et le vrai nif c’est de rester loyal même dans les controverses.On appelle cela, au Maroc, l’esprit chevaleresque. Les coups sous la ceinture déshonorent ceux qui les portent et grandissent ceux qui en sont vainement visés.

  4. Quatre millions € pour acheter des pouces de sapins quelques part au fin fond de la Russie
    Pour demander aux appelés une fois par année de les enfuirent quatre par quatre dans un trou en les remplissant de sable .
    Cela éveille en moi quelques souvenirs lointains.

  5. surveiller nos frontières pour empêcher nos ennemis de faire des actions de destruction de nos forêts
    ces chiens ne reculent devant rien
    il faudrait mettre dehors les 2 millions de leurs agents présents en algerie ou les surveiller de très près
    les convoquer tous les jours à la gendarmerie par exemple

  6. C’est un mensonge éhonté que d’accuser le Maroc pour les feux de forêts de Kabylie.
    L’enquête patine toujours. Au fond de tout un chacun, la piste des pompiers-pyromanes
    est privilégiée, mais qui osera l’emprunter ? Sous peine de se voir privé de cachir ?

  7. Ya Bilal, toi le jour où tu es né pour ne pas dire autre chose comme par exemple chier,les anges ont du faire faire grève. Car vu ta cervelle de moineau et ta culture de bouzenzel l’anjiri Kharabe n’ira pas loin.
    Tfouh ya rkhiss kelb khir menek.
    In3al din erassa ta3ek ou din rabak y’a wlid el kahba. Et comme tu te targues d’avoir mon ip, alors qu’attends fils de chienne Kharabe.