6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Lutte contre le coronavirus COVID-19 : une association des Algériens de France félicite le Wali de Constantine

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Association de la Diaspora des Algériens Résidents à l’Etranger, une association dont le siège est situé à Aubervilliers à Paris en France, a adressé un chaleureux message de félicitation au Wali de Constantine , Saci Ahmed Abdelhafid. Cette association a salué le « dévouement » et « l’engagement » de ce Wali á faire de Constantine une Wilaya pragmatique et efficace sur le terrain de la lutte contre le Covid19 par « des mesures d’hygiènes, de propretés exceptionnelles et indispensables ». 

Selon les dirigeants de cette association, le Wali de Constantine a su se montrer à la hauteur des défis engagés par la lutte contre cette épidémie. Preuve en est, le Wali Saci Ahmed Abdelhafid a été parmi les premiers Walis qui ont décidé dés le 2 mai dernier de fermer tous les magasins qui commercialisent les vêtements, les chaussures et les gâteaux à cause du comportement inconscient des commerçants et des citoyens algériens ne respectant pas les consignes sanitaires nécessaires à la préservation de la santé publique.

La Wilaya de Constantine a été également pratiquement la première Wilaya en Algérie qui a décrété le port du masque obligatoire dans les magasins, les centres commerciaux et les administrations de la wilaya dés le 9 mai dernier.

L’arrêté signé par le wali «oblige les citoyens arrivant dans les magasins et les centres commerciaux à porter des masques de protection, les citoyens venant dans les services administratifs sont obligés de porter des masques de protection, les propriétaires de magasins et les centres commerciaux sont obligés de contraindre les clients à porter ces masques, les travailleurs des magasins et des centres commerciaux doivent porter des masques de protection». Tous les citoyens ainsi que les commerçants sont tenus de respecter cette décision et en cas de violation de cette mesure, les contrevenants seront sanctionnés par une amende allant de 10 000 dinars à 20 000 dinars pour les citoyens, et les propriétaires des commerces s’exposeront à des sanctions administratives incluant la fermeture administrative et des poursuites en justice.

Ces mesures strictes ont beaucoup rassuré les Constantinois alors que dans les autres wilayas, les Walis n’ont pas fait preuve d’efficacité et de réactivité face aux dangers de cette épidémie.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -