Limogé de son Poste de PDG de l’Aéroport d’Alger, Pas de Cinquième Mandat pour Tahar Allache

0
747

Le PDG de la Société de Gestion des Services et des Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA) qui gère l’Aéroport International Houari Boumediéne a été limogé en ce 31 Mai 2022.

Après 15 années à la tête de du principal aéroport algérien, Tahar Allache, a été remplacé par Omar Halis, chef de département au niveau de la Direction de l’Exploitation, qui va assurer l’intérim.

Omar Halis est selon nos informations, un des seuls Directeurs à ne pas avoir été frappé par une Interdiction de Sortie du Territoire National.

C’est aujourd’hui vers 13 heures que le Secrétaire Général du Ministère des Transports, accompagné de quelques collaborateurs, est arrivé à l’aéroport pour signifier à Allache sa fin de mission.

Hier encore ce dernier espérait se faire élire pour un cinquième mandat à la tête de la SGSIA.

Ce matin encore, il était au niveau du salon d’honneur de l’ancien aéroport pour insulter, comme d’habitude, les employés de la SGSIA afin qu’ils nettoient les sanitaires laissés à l’abandon à cause de sa mauvaise gestion.

Il y a quelques heures, Allache rangeait ses affaires et débarrassait ses objets personnels du bureau qui lui était jusque là affecté et qu’il pensait encore garder…

C’est ainsi une page bien sombre qui se ferme après le passage de cet individu à la tête d’une infrastructure aussi sensible, où il aura finalement laissé une image d’un Directeur corrompu et injuste.

Ce sont plusieurs affaires en justice qui l’attendent désormais, et qui risquent fortement de lui coûter une lourde peine de prison.

Nos sources nous indiquent que le Syndicat de la SGSIA, acquis à la cause de Tahar Allache et dont le mandat est échu depuis plusieurs années, comptent déclencher une grève demain afin de demander son maintien à la tête de la SGSIA et de créer le chaos à la veille du lancement de la saison estivale…

Une grève qui sera vraisemblablement et selon nos informations très peu suivie, vu l’impopularité dont jouissent les syndicalistes qui se sont toujours opposés aux demandes des employés, même quand les injustices étaient flagrantes de la part de la Direction de la SGSIA…

Pour notre part, nous n’avons cessé de dénoncer les pratiques de népotisme, de corruption, d’abus de fonction, et de malversations de Tahar Allache et continuerons à informer tous ceux qui desservent notre Algérie…

Nous espérons que la future direction sera plus propre, plus compétente, plus juste, et réintégrera, dans un geste d’apaisement, ceux qui ont été arbitrairement licenciées ou renvoyés par le désormais ex PDG de la SGSIA ou par ses proches collaborateurs.

Enfin, ce départ sera l’occasion pour les 1400 employés, pour la Police des Frontières, pour les Sous-traitants, les Fournisseurs, les Douaniers, pour le Ministère de Tutelle et pour l’EGSA, d’unir leurs efforts pour faire en sorte que tous les citoyens algériens puissent enfin être fiers d’avoir un aéroport digne de ce nom.

Pour cela, vous aurez tout notre soutien !