Liberté économique : l’Algérie a été classée parmi les 3 derniers pays au monde en 2021

2
1272

La liberté économique continue de dégringoler très dangereusement en Algérie au point où notre pays est, désormais, classé parmi les 3 derniers pays au monde en matière des libertés liées aux activités économiques les plus fondamentales pour la prospérité d’un pays. C’est l’Human Freedom Index 2021 qui a établi ce classement catastrophique pour les perspectives de développement de notre pays. 

Publié par le Cato Institute, un think tank américain basé à Washington, en collaboration avec l’Institut Fraser au Canada, l’indice de liberté humaine présente l’état de la liberté humaine dans le monde en se basant sur une mesure générale qui englobe la liberté personnelle, civile et économique. La liberté humaine est un concept social qui reconnaît la dignité des individus et est définie ici comme l’absence de contrainte coercitive. Parce que la liberté a une valeur intrinsèque et joue un rôle dans le progrès humain, elle mérite d’être mesurée avec soin. L’indice de liberté humaine est une ressource qui peut aider à observer plus objectivement les relations entre la liberté et d’autres phénomènes sociaux et économiques, ainsi que la manière dont les différentes dimensions de la liberté interagissent les unes avec les autres.

La liberté économique est parmi les principaux indicateurs utilisés par l’Human Freedom Index 2021 pour dresser un tableau complet de la situation des libertés individuelles dans 165 pays à travers la planète. Et dans cet indicateur, l’Algérie est classé au 162e rang mondial. Elle fait donc partie des 3 pires pays au monde s’agissant de la liberté économique. Celle-ci est définie  comme étant la capacité fondamentale qu’ont les membres d’une société de procéder entre eux à des échanges de nature économique.

L’avantage le plus évident d’un régime de liberté économique est qu’il est le plus susceptible de mener à la prospérité générale, c’est-à-dire à des revenus et niveaux de consommation élevés ou croissants pour la plus grande partie de la population. L’histoire enseigne que les pays bénéficiant d’une plus grande liberté économique connaissent une plus forte croissance. Parfois, les moins libres ne croissent pas du tout. Des historiens calculent que le PIB réel par habitant du Royaume-Uni, fer de lance de la révolution industrielle, a été multiplié par 16 durant les trois derniers siècles. Il n’avait que doublé durant les sept siècles précédents. Les autres pays occidentaux, y compris le Canada et la France, ont suivi l’exemple du Royaume-Uni.

Les deux Corées offrent un autre exemple. Elles partageaient la même culture et présentaient un niveau de développement à peu près semblable lors de leur séparation en 1948. Leurs voies se sont alors radicalement séparées : une bonne mesure de liberté économique au Sud et aucune au Nord. Le PIB par habitant au Sud est maintenant 20 fois plus élevé qu’au Nord. La liberté économique est donc fondamentale et précieuse pour la prospérité et le développement d’un pays.  Malheureusement, en Algérie, cette liberté économique est bafouée et réprimée dans plusieurs secteurs.

 

2 COMMENTS

  1. Ceux qui font ces analyses et ces articles n’ont jamais voyagé! Exemple: la Somalie, Érythrée , Somalie, Djibouti, Syrie, Lybie, Iral, Yemen, . Centrafique, ..pour ne citer que quelques uns. C’est de la manipulation et des articles mensongers relayés par Semmar sans filtre, l’âne bâté aigri, haineux, inculte et décérébré !