10.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

L’Etat consacre l’équivalent de 150 millions d’euros supplémentaires pour financer les hôpitaux publics d’ici la fin de l’année 2022

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Etat algérien a décidé de sortir encore une fois son chéquier pour renforcer les financements des hôpitaux publics et des diverses structures de santé publique dans le pays. Pas moins de 23 milliards de Da, soit l’équivalent de 150 millions d’euros, seront injectés dans les caisses de ces structures sanitaires publiques pour renforcer leur situation d’ici la fin de l’année 2022, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations. 

Il s’agit d’un nouveau budget supplémentaire qui a été approuvé par le gouvernement algérien et octroyé au profit du ministère de la Santé. Ce budget de 23 milliards de Da est inscrit officiellement au chapitre  de la « Participation de l’Etat aux dépenses de fonctionnement des établissements publics hospitaliers, des établissements publics de santé de proximité, des établissements hospitaliers spécialisés et des centres hospitalo-universitaires ».

Ces 23 milliards de Da viendront appuyer les premières sommes débloquées au début de cette année 2022 dans le cadre de la Loi de Finances pour financer le système national de santé. Selon nos informations, la situation financière des hôpitaux algériens demeure précaire et beaucoup de ces structures sont totalement déficitaires ou endettées à cause des dépenses très élevées contractées pendant la pandémie de la COVID-19 et ses diverses vagues meurtrières.

Il est à noter enfin que les hôpitaux publics et les structures de la santé publique vont coûter à l’Algérie pas moins de 2,3 milliards d’euros, avait révélé Algérie Part récemment au cours de ses investigations. En effet, c’est un budget équivalent à 361 milliards de Da qui a été alloué par le gouvernement algérien en 2022 pour financer les hôpitaux publics, polycliniques et l’ensemble de toutes les structures publiques de soins médiaux. Le ministère de la Santé a bénéficié en 2022 d’un budget dépassant les 439 milliards de Da, soit l’équivalent de près de 2,8 milliards d’euros. En dépit du montant élevé et impressionnant de ces budgets, il s’avère que les hôpitaux algériens demeurent largement sous-équipés et incapables de répondre convenablement aux besoins élémentaires de la population algérienne.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -