L’Etat algérien a débloqué l’équivalent de 6,4 millions d’euros pour financer en 2022 le rapatriement des Harragas algériens

4
995

Les autorités algériennes ont décidé de consacrer en 2022 un budget spécifique pour la prise en charge des opérations de rapatriement des Harragas, à savoir les migrants illégaux algériens qui sont interpellés ou expulsés par des pays européens notamment l’Espagne, la portée d’entrée des migrants algériens qui veulent émigrer clandestinement et irrégulièrement en Europe. 

Le budget lié à ses opérations de rapatriements a été fixé à pas moins de 1 milliard de Da, à savoir l’équivalent de 6,4 millions d’euros, a constaté Algérie Part en analysant la répartition des crédits ouverts, au titre du budget de fonctionnement, par la loi de finances pour 2022. Ce budget a été confié au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

La budgétisation de ces opérations de rapatriement des Harragas algériens confirme ainsi la conclusion d’un deal officiel entre l’Etat algérien et des pays européens comme l’Espagne concernant la délicate question migratoire. L’Etat algérien a pris des engagements concrets auprès de ses Etats pour assurer le transferts des migrants irréguliers de nationalité algérienne qui ont pu quitté clandestinement les cotes algériennes pour arriver jusqu’aux côtes européennes.

Pour rappel, à la mi-novembre 2021, le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud, s’était rendu en Espagne pour une visite de travail de deux jours à l’invitation de son homologue espagnol, Fernando Grande-Marlaska. Le gouvernement algérien avait reconnu que cette visite s’était inscrite dans « le cadre du renforcement des relations de coopération entre l’Algérie et le royaume d’Espagne en général et les ministères de l’Intérieur des deux pays en particulier ».

Algérie Part avait confirmé auprès de plusieurs sources concordantes que cette visite avait été organisée à la demande des autorités espagnoles qui réclamaient depuis plusieurs mois à l’Algérie une meilleure coopération et des échanges beaucoup plus approfondies ainsi que des actions efficaces dans le but d’endiguer le fléau de la harga qui permet à des milliers de migrants algériens de débarquer sur les côtes espagnoles en provenance des côtes algériennes.

 

4 COMMENTS

  1. La mouche à khra ayacha est de retour
    l’esclave du. plus grand baron du cannabis au monde Amir el haschaschine
    Il parait que la saison de la prostitution sera réouverte le 6 février , cela va aider vos soeurs et mères de joindre les deux bouts
    Mais il faut pas compter sur les touristes juifs, ils préfèrent et de loin les putes de luxes marocaines de Dubai,

  2. Longue vie à Boumedienne et son frére de combat Bouteflika , les pères du pays, qui ont instauré les solides bases de l’Algérie , en éliminant les traitres ( comme Chaabani et autres) et en donnant le plein pouvoir aux glorieux militaires compatriotes (comme Belkhir et Nezzar) , et longue vie aussi aux 6 millions 532 302 des chouhadas. 1, 2, 3 VIVA L’ALGERIE de TEBBOUNE et CHENGRIHA qui ont pris le flambeau des 2 pères du pays .