Les Surprenantes Relations du Dandy de Paris avec le Polémiste de Londres !

0
304

Algeriepart revient sur la révélation des relations hallucinantes entre un journaliste repris de justice exilé à Londres et l’islamologue autoproclamé Victor Ghaleb Bencheikh.

Auteur : [email protected]

Ce pseudo journaliste voulant donner de la crédibilité à ses élucubrations sur le rôle de la Grande Mosquée de Paris (GMP) s’est entretenu au téléphone avec ce dernier lors d’un live sur les réseaux sociaux et a confirmé ce que nous vous apportions lors de nos précédentes publications sur le fantasme et les manipulations entretenues par ses deux individus.

En effet, depuis au moins deux ans, le polémiste exilé à Londres s’est attaqué au Recteur de la Grande Mosquée de Paris en le présentant sous un jour que les gens qui le connaissent bien savent qu’il s’agit de honteux mensonges.

Mais à présent, il est clairement établi que les campagnes nauséabondes menées par le pseudo journaliste populo-propagandiste réfugié au Royaume-Uni sont en coulisses alimentées par un autre aigrefin dandy et pas des moindres, l’égotique prétentieux Victor Ghaleb Bencheikh, Président désigné de la Fondation de l’Islam de France (FIF).

Après avoir mené des campagnes de calomnie contre le précédent Recteur de la GMP Dalil Boubakeur, il s’est attaqué sans vergogne et toute honte bue contre Maître Chems-Eddine Hafiz.

Algeriepart en son temps avait informé ses lecteurs que Saïd Bouteflika en 2018 avait désigné de manière autoritaire Victor Ghaleb Bencheikh pour prendre la tête de la GMP, ce que les musulmans de France avaient catégoriquement rejeté tout comme Dalil Boubakeur, qui connaissait bien l’incompétence crasse de Victor Ghaleb Bencheikh, de sa mégalomanie maladive et de ses accointances avec les milieux Wahhabo-Marocains.

Car l’enjeu que le bloggeur de Londres ne saisit pas, c’est que le Maroc et la Ligue Islamique mondiale, appartenant à l’Arabie Saoudite, manœuvrent depuis des années pour faire main-basse sur l’institution religieuse la plus prestigieuse d’Europe.

Ce que ce journaleux timoré ne comprend pas c’est qu’en tentant de discréditer le Recteur de la GMP, il donne du crédit aux agents marocains, soutenus par son poulain Victor qui a donné des places de choix au sein de la Fondation de l’Islam de France (FIF) que les services spéciaux marocains contrôlent totalement.

Comment sinon expliquer que Victor se précipite pour envoyer à son homme de communication l’invitation qu’il venait de recevoir de l’Elysée la veille de la date de la visite officielle ?

Comment le grivois journaliste de Londres ne prend pas conscience que Victor a été appelé au dernier moment pour remplacer un Recteur qui a décliné l’invitation de Macron et laisser le champ libre au petit ambitieux dans dignité accourir pour prendre l’avion et être sur la photo ?

C’est ainsi que le journaliste de Londres, dont le nom vient d’être associé à une scabreuse affaire de complot contre l’Etat, essaie vainement de construire une légende qui ferait jouer un rôle primordial à l’ambitieux sans principe, tout en faisant croire que c’est un islamologue de renom, alors que c’est absolument faux !

Victor a construit sa réputation dans l’esbroufe et la calomnie contre ceux qu’il considère comme capable de lui barrer la route vers la célébrité et de dévoiler ses véritables tourments.

En s’appelant directement au téléphone, il est indéniable que les deux hommes se connaissent bien et échangent souvent. La FIF a donc comme agent de communication un escroc condamné par la justice algérienne…

Visiblement Victor n’a pas de problème avec cette situation puisque depuis sa nomination par JP Chevènement à la tête de la FIF, il n’a eu cesse de dénoncer une soi-disant implication de l’Algérie dans la gestion de l’islam de France.

Et pourtant lorsqu’un grand hebdomadaire français dénonce l’appartenance de Mohammed Moussaoui aux services secrets marocains, Victor n’a rien à redire.

C’est dire le double langage dans lequel se noie notre faux islamologue mirliflore placé à la tête d’une fondation reconnue d’utilité publique !

Encore aujourd’hui 28 Aout 2022, la Fondation de l’Islam de France a posté un tweet qui montre toute l’indigence et la fanfaronnerie que lui imprègne son Responsable.

« Espace d’expression de la civilisation islamique depuis le 7e s., les « islamités méditerranéennes » sont un sujet de travail pour la Fondation de l’Islam de France. C’est, avec la question mémorielle, une des clés de la présence de Ghaleb Bencheikh dans la délégation présidentielle en Algérie. »

Des affirmations toutes inventées et contredites par le Communiqué Conjoint, signé par les Présidents Tebboune et Macron à Alger le 27 Aout 2022 s’intitulant : Déclaration d’Alger pour un Partenariat renouvelé entre la France et l’Algérie.

Au point : Histoire et Mémoire du Communiqué, on apprend que les deux parties « conviennent d’établir une commission conjointe d’historiens français et algériens chargée de travailler sur l’ensemble de leurs archives de la période coloniale et de la guerre d’indépendance »

« Ce travail scientifique a vocation à aborder toutes les questions, y compris celles concernant l’ouverture et la restitution des archives, des biens et des restes mortuaires des résistants algériens, ainsi que celles des essais nucléaires et des disparus, dans le respect de toutes les mémoires. Ses travaux feront l’objet d’évaluations régulières sur une base semestrielle »

Point d’Islamités Méditerranéennes, et encore moins l’implication, de près ou de loin, de notre Fanfaron à cette commission qui sera composée d’Historiens, titre qu’il ne peut prétendre détenir, lui qui n’a finalement rejoint la liste des invités qu’en tant que remplaçant de dernière minute…

Finalement, lorsque la saine Ambition se débarrasse de la Morale, elle se transforme en une intolérable Prétention et son Auteur en un insupportable Imposteur.