5.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

Les prophéties d’Ali Yahia Abdenour sur les dirigeants Algériens

- Advertisement -
- Advertisement -

Décédé ce dimanche 25 avril à l’âge de 100 ans, Ali Yahia Abdenour a tiré définitivement sa révérence. Mais le souvenir de cette personnalité majeure de la vie politique et intellectuelle du pays demeurera ancré dans la mémoire collective de la société algérienne. Et pour cause, les engagements d’Ali Yahia Abdenour en faveur des Droits de l’Homme et des Droits Civiques des Algériens, de tous les Algériens sans aucune exception, ont forgé pour toujours sa noblesse et son prestige. 

Aujourd’hui, après sa disparition, il convient de se remémorer certaines de ses « prophéties » sur la situation politique de notre pays. Des prophéties qui résument parfaitement la crise politique qui paralyse encore et toujours l’Algérie alors que le Hirak, le mouvement de contestation populaire pacifique, tente de renverser un régime autoritaire en l’amenant à accepter un changement profond du mode de gouvernance des affaires publiques. En vérité, pour comprendre la complexité du régime algérien, il suffit de lire les ouvrages savants d’Ali Yahia Abdenour. Oui, il faut le lire en extrême urgence.

Pour comprendre la nature profondément machiavélique du pouvoir algérien, un livre s’impose : « Algérie : combat pour la dignité – L’avocat des Droits de l’Homme témoigne
Ali Yahia Abdenour ». Sorti en février 2008 aux Editions Riveneuve à Paris, ce livre comporte des analyses brillantes du fonctionnement du régime algérien qui sont toujours d’une poignante actualité. En voici un extrait qui permet de mesurer l’authenticité de l’engagement d’Ali Yahia Abdenour et la justesse des ses points de vue. A lire et à méditer :

« Pour comprendre les Droits de l’Homme en Algérie, il faut les situer dans le temps, expliquer tout le poids du passé et notamment la période coloniale française, durant laquelle le peuple algérien a été privé de son identité, de sa liberté. Etre indigène en Algérie était un délit sanctionné par une répression allant du code de l’indigénat à un statut octroyé. Les Algériens étaient liés à la société coloniale par les devoirs, y compris l’impôt du sang et non pas par les droits… L’indépendance du pays en 1962 a engendré des dirigeants qui ont confondu Etat, nation, peuple, socialisme et capitalisme d’Etat, socialisme national et national-socialisme, droit du peuple à disposer de lui-même et droit de l’Etat à disposer du peuple. Le régime politique qui devait libérer les hommes, après avoir libéré le peuple, leur garantir la liberté, la justice et les droits, a anesthésié la volonté populaire, étouffé toute vie politique démocratique, confisqué le pouvoir. Quatre voies sont laissées à ceux qui défendent la démocratie et les Droits de l’Homme : le silence, l’exil, la vie clandestine et la répression, qui visent non pas à résoudre les problèmes mais à éliminer ceux qui les posent.  » Extrait du discours de Maître Ali Yahia Abdennour au congrès de la Ligue des Droits de l’Homme, 22-23 09 2005, Alger.

« Le concept de dignité humaine est la clef de voûte de la société et son contraire est l’humiliation. Lorsque l’homme est humilié, il oublie qu’il est habité par la vie et la risque. Que se redresse l’homme humilié ! C’est pour la dignité humaine et le respect de la mémoire de tous ceux qui se sont sacrifiés pour elle et ne seront jamais oubliés, qu’il faut lutter.  » Extrait de l’avant-propos de l’auteur.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

11 COMMENTS

  1. L’homme de toutes les contradictions. Un opportuniste de la premiere heure qui a servi Boumedienne qui le nommas deux fois ministres alors que ses freres Kabyles etaient assassines, tortures et la langue Kabyle interdite ; Meme lui avait peur de parler en Kabyle en publique, se reniant dans sa profondeur extreme. l’Algerie demunie de sa vraie identite …c’etait cela le grand drame de l’Algerie apres independance mais notre Ali a joue le jeu pour servir ses demons.
    Non vraiment rien de positif a dire sur lui si ce n’est son combat pour l’independance de l’Algerie;

  2. @Kabylos

    A chaud, je vous comprends, mais au 2è degré, il faut se garder de jeter le bébé avec l’eau du bain !
    Le drame Kabyle n’a pas commencer hier, autant que je me souvienne, les divergences remontent à 1949,
    voire plus loin entre les arabo-islamistes et les nationalistes algériens pour se creuser encore davantage
    avec le rejet du congrès de la Soummam et l’assassina de Abane Ramdane.
    Malheureusement, l’Algérie des usurpateurs coucous fainéants de nature n’a fonctionné qu’avec des KDS, beaucoup de KDS (kabyles de services) mis devant le fait accompli. Il faut désormais positiver et sauver ce qui est encore sauvable en regardant vers l’avenir, et surtout de ne pas oublier que plus on est de fous (démocrates) et mieux on rigole !

  3. Ça y’est à Bordj bouarreridj les ratonnades anti- Kabyles ont commencé.
    De jeunes Kabyles lynchés en plein jour avec bien sûr la connivence des pouvoirs publics.
    Cette junte à réussi son plan.
    La feutre civile aujourd’hui n’est plus une chimère.
    Je ne dirai pas plus.

  4. Sa synthese est et restera sur ce qu’a fait l’etats, nation et peuple francais au peuple Algerien durant 132 ans. C’est plus qu’un genocide qui doit etre reconu qu’elle tel par tous les etats et peuple du monde.

    Maitre Ali Yahia Abdenour a comme maitre Khelili tous fait depuis la fin des annees 1970 pour promouvoir les droits de l’homme en Algerie. Allah Ya Rahmou et donne courage et patience a sa famille et ses amis.

  5. @Abou Larbi
    L’Algerie et l’Afrique du Nord, en general, ont connus beaucoup de colons et de genocides : ce n’est pas la France qui a commence; avant elle, il y avait les Arabes, et les Turques. Les Nord Africains eux memes ont victimises beaucoup de nations : l’Espagne, la Sicile, l’ile de Malte, le Sud de la France. Tu ne connais pas l’histoire de ce pays ou tu as la memoire courte ou selective

  6. Sa synthese est et restera sur ce qu’a fait l’etats, nation et peuple francais au peuple Algerien durant 132 ans. C’est plus qu’un genocide qui doit etre reconu qu’elle tel par tous les etats et peuple du monde.

    Maitre Ali Yahia Abdenour a comme maitre Khelili tous fait depuis la fin des annees 1970 pour promouvoir les droits de l’homme en Algerie. Allah Ya Rahmou et donne courage et patience a sa famille et ses amis.

  7. Low ji,

    Sa synthese est et restera sur ce qu’a fait l’etats, nation et peuple francais au peuple Algerien durant 132 ans. C’est plus qu’un genocide qui doit etre reconu qu’elle tel par tous les etats et peuple du monde.

    Maitre Ali Yahia Abdenour a comme maitre Khelili tous fait depuis la fin des annees 1970 pour promouvoir les droits de l’homme en Algerie. Allah Ya Rahmou et donne courage et patience a sa famille et ses amis.

    REPLY