Les enseignements étonnants de la démographie algérienne : un pays très jeune… dirigé par des hauts responsables très vieux

3
791

Abdelmadjid Tebboune, l’actuel Président de la République, est âgé de 76 ans. Le Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale et Populaire (ANP), Said Chengriha, est âgé lui-aussi de 76 ans. Le Président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, est âgé, quant à lui, de 91 ans. Ibrahim Boughali, Président du Parlement algérien, est âgé de 58 ans. Le Premier-ministre, Aïmene Benabderrahmane, est âgé de 55 ans.  Kamel Beldjoud, le ministre de l’Intérieur, est âgé de 65 ans. Le ministre de la Justice, Abderrachid Tabi, est âgé de 62 ans. Le ministre des Affaires Etrangères, Ramtane Lamamra, est âgé de 69 ans. On peut continuer encore de dresser pendant longtemps la liste des dirigeants et hauts responsables de l’Etat algérien pour constater qu’ils sont majoritairement des personnes âgées lesquelles dirigent un pays jeune, très jeune. Et les jeunes n’ont pas leur mot à dire sur la gouvernance du pays. 

En effet, l’analyse de la démographie algérienne nous permet de dresser un constat alarmant : une extrême minorité détient exclusivement les commandes du pays alors que les jeunes algériens sont extrêmement majoritaires et demeurent totalement exclus des centres de décision de l’Etat. Les derniers chiffres sur les évolutions démographique dans notre pays qui témoignent d’un fossé énorme qui sépare de plus en plus les jeunes générations des plus âgées.

En effet, l’Office National des Statistiques (ONS) vient de révéler à ce sujet de nouvelles statistiques sur la démographie algérienne et ses nouveaux indicateurs enregistrés en 2020. Et les données de l’ONS révèlent que les personnes âgées entre 65 ans et 69 ans sont à peine 1 082 696 personnes en Algérie, soit même pas 1,1 million de personnes. Les personnes âgées entre 70 et 74 ans sont au nombre de 714 453 personnes en Algérie. Et la catégorie à laquelle appartiennent Chengriha et Tebboune, les deux hommes forts du régime algérien, à savoir la catégorie des 75 ans – 79 ans sont au nombre de 499 803 personnes, soit une infime minorité. La catégorie à laquelle appartient Salah Goudjil, deuxième personnage de l’Etat, Président du Conseil de la Nation, à savoir les algériens âgés de plus de 85 ans, comprend uniquement 282 909 personnes dans toute l’Algérie.

C’est dire que les dirigeants algériens les plus influents de l’Etat sont issus tous de catégories les plus minoritaires de la population algérienne. La majorité des ministres algériens sont issus de deux catégories de la population, à savoir les algériens âgés entre 55-59 ans qui sont au nombre de 1 729 157 personnes ainsi que les algériens âgés
entre 60-64 ans qui sont au nombre de 1 377 016 personnes dans tout le pays.

Ces dirigeants ne sont guère représentatifs de l’ensemble de la population algérienne qui demeure très jeune. Preuve en est, les algériens âgés entre 20-24 ans sont au nombre de  3 105 670 de personnes à travers le pays, et les algériens âgés entre 25-29 ans sont au nombre de 3 538 574 personnes. A elles-seules,  ces deux catégories de la population algérienne comptent plus de 6,6 millions de personnes. Les Algériens âgés entre 30-34 ans sont au nombre de 3 783 209 personnes et on dénombre également 3 626 085 d’algériennes et d’algériens âgés entre 35-39 ans.

Les 40-44 ans représentent jusqu’à 3 002 595 algériennes et algériens. Toutes ces catégories de la population algérienne, qui composent la majorité de la société algérienne, ne sont pas représentés au plus haut sommet du pouvoir politique. En clair, les jeunes algériens n’ont aucune influence sur le processus de prise de décision dans la gestion des affaires courantes comme stratégiques de leur pays. L’Algérie demeure un pays pris en otage par des vieux caciques qui s’approprient de toutes les prérogatives. C’est, peut-être, l’une des clés du sous-développement et de l’instabilité du pays.

3 COMMENTS

  1. Joe Biden à 80 ans, le roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a 87 ans, Michel AOun du Liban a 87ans, la reine d’Angleterre a 96ans. Je ne parle pas de tous les roitelets à deux balles dans les pays arabes qui eux ne quitteront jamais le trône que morts ou renversés par des coups d’état masqués.
    Qui peut venir nous donner des leçons là-dessus ?
    Vous voulez qu’on remplace ces personnes « âgées » par qui ? Rifka & Co.
    En France il faut travailler jusqu’à 67 ans pour espérer avoir une retraite complète. Beaucoup sont dans l’obligation de travailler des années supplémentaires pour améliorer leur retraite et il n’est pas rare qu’ils dépassent l’âge de 70ans au travail.

  2. « En France il faut travailler jusqu’à 67 ans pour espérer avoir une retraite complète. Beaucoup sont dans l’obligation de travailler des années supplémentaires pour améliorer leur retraite et il n’est pas rare qu’ils dépassent l’âge de 70ans au travail. »

    Bon, c’est l France… un pays qu’ici on considère pourri par excellence et qu’on prend en exemple pour prouver quoi? Que le bonheur, ici en Algérie, se trouve à tous les coins des rues? Qu’importe la France et ses soit disant retraités qui travaillent jusqu’à 70 ans et plus. Cela ne devrait concerner qu’un nombre infime de personnes. Mais par contre, c’est assez courant aux USA, en Chine …

    Mais qu’en est-il chez nous avec toutes ces personnes qui travaillent dans l’économie informelle, sans bulletin de paie, sans cotisation sociale, sans déclaration patronale auprès des caisses de retraite? Qu’en est-il de ces nombreux chômeurs dont on ne connait jamais le nombre exact qui arriveront à l’âge de 60 ans complètement exclu du domaine de la protection sociale.

    Joe Biden, le roi d’Arabie saoudite … mais que viennent donc faire ces gens dans une évaluation, somme toute intéressante et informative, sur la situation démographique de notre pays?
    Quel rapport ont-ils avec le fils d’un ami qui a fait de bonnes études et se retrouve à vendre des légumes tout en recevant une rétribution de misère de la main à la main ?

    La lecture de cet article intéressant prouve effectivement que notre pays a une population jeune de différent paliers en proportion assez bien équilibrée par rapport à la population totale. C’est d’ailleurs une donnée importante pour tout décideur soucieux de prendre des mesures adéquates sur d’éventuelles orientations concernant le marché du travail ou des mesures sociales. Tout comme nous, citoyens concernés par la physionomie sociale de la population de notre pays, nous pouvons observer que les cohortes qui arriveront à la retraite pourront bénéficier des cotisations des plus jeunes. A condition que de nombreux emplois seront créés d’ici là.

    La question d’une gouvernance rajeunit et en phase avec le XXI siècle peut effectivement se poser pour notre nation. En effet, de part le mode de gouvernance qui est pratiquée dans notre pays où tout remonte au niveau de la Présidence et que c’est le Président qui décide de tout, le souhait d’un président jeune peut s’avérer positif. A condition que le peuple se réveille du long sommeil qu’on lui inflige depuis de longues années !

    Ce qui n’est pas le cas pour la reine d’Angleterre qui ne gouverne pas, ni pour la centaine de dictateurs africains au pouvoir depuis trente, quarante ans et encore moins pour les rois de droit divin de par le monde qui martyrisent leur peuple au nom du fric, de la religion et de la corruption. Et qui amènent leur pays à la faillite .